Il faut que jeunesse se passe

Il faut que jeunesse se passe

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Il faut que jeunesse se passe”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, je vais t’expliquer le sens de l’expression « il faut que jeunesse se passe », une expression qui est très intéressante, je trouve, et très sage aussi. Il y a aussi une petite partie ou un aspect développement personnel dans cette expression et je suis très heureux de te l’expliquer aujourd’hui.

Avant ça, deux choses dont une extrêmement importante. On travaille, j’en ai parlé depuis longtemps maintenant sur le cours « Fluidité authentique ». Actuellement en fait, on travaille sur sa sortie, puisque le cours est terminé depuis longtemps, et il sort demain. À partir de demain, le cours « Fluidité authentique » sera accessible.

Qu’est-ce que c’est que la fluidité ? La fluidité, en ce qui concerne les langues ou le langage, c’est être capable de parler sans interruption, sans bloquer, sans s’arrêter. Quelqu’un qui parle de façon fluide parle comme je le fais en ce moment. Les paroles ou les mots, ils découlent automatiquement.

Mon équipe et moi, on a travaillé dur, on a passé beaucoup de temps à réfléchir, à échanger, pour trouver un système, un moyen, qui te permettra de parler de façon fluide. Pour ça, on a bâti un système. Donc, il y a 15 histoires dans ce cours. Il y a cinq histoires plutôt axées passé, cinq histoires au présent, cinq histoires au futur.

Et on te demande d’écouter ces histoires, bien sûr, de vraiment t’imprégner du contenu, c’est-à-dire tu écoutes l’histoire plusieurs fois, tu as des fichiers vocabulaire pour t’expliquer le sens des mots. Ensuite, tu as des fichiers questions/réponses dans lesquels Valentine, qui travaille avec moi, t’interroge sur l’histoire. Elle te pose une question et toi, tu dois répondre très vite. C’est ça la fluidité, c’est être capable de comprendre et de réagir instantanément. Et ces exercices de questions/réponses t’aident. Si tu pratiques correctement suivant nos conseils, tu parleras de façon fluide.

Fluidité authentique sera disponible demain. Va voir le premier lien dans la description. Tu peux mettre ton adresse pour être informé de la promo, parce que la première semaine sera la semaine de promotion, donc tu pourras avoir le cours à un prix très intéressant. Je suis très content pour ça. J’ai hâte d’être à demain et hâte de pouvoir mettre ce cours à ta disposition. Vous êtes vraiment très nombreux à nous l’avoir demandé et à vous montrer intrigués et intéressés par ce concept.

La deuxième info, c’est que, comme d’habitude, tu as accès à la fiche PDF de cet épisode. Cette fiche PDF se trouve en description, donc tu peux la télécharger gratuitement dès maintenant.

Passons au sens de cette expression, « il faut que jeunesse se passe ». Le début de cette expression, c’est « il faut ». « Il faut », ça vient du verbe « falloir » et ça indique une obligation, une nécessité. Si je dis à ma fille Emma : « Emma, il est 22 h, il faut dormir », ça veut dire : « Il est nécessaire que tu dormes si tu veux être en forme demain ». Ça indique une obligation ou une nécessité.

« La jeunesse », c’est le fait d’être jeune, tout simplement. Une personne qui est jeune, elle est dans un état de jeunesse. En général, on dit que « la jeunesse » c’est le temps de la vie entre l’enfance et la maturité. Donc, il n’y a pas, si tu veux, d’âge exact. On ne dit pas : « Bon, tu es jeune jusque 40 ans et après 40 ans, tu n’es plus jeune », il n’y a pas de limite. Mais en général, quand on parle de jeunesse, on indique le fait d’être jeune.

« Passer », parce que l’expression c’est « il faut que jeunesse se passe », « passer » a plusieurs sens, mais ici c’est le sens qui est rattaché au temps qui passe. Le temps qui passe, ce sont les jours, les années qui se succèdent. Et le temps qui passe, c’est tout simplement le temps qui s’écoule. On est dans le présent, mais tac, le présent est parti, c’est dans le passé maintenant. L’événement qui était au présent plutôt est maintenant dans le passé. Donc, le temps qui s’écoule, c’est le temps qui passe.

L’expression « il faut que jeunesse se passe », c’est en fait plus un proverbe qu’une expression. Je n’en connais pas l’origine, l’origine ne me semble pas être claire, mais c’est une expression figée, il faut toujours dire « il faut que jeunesse se passe ». C’est vraiment une expression qui est figée, qui ne change jamais.

Je la trouve intéressante et sage, cette expression, parce qu’elle veut tout simplement dire « quand on est jeune, on a tendance à faire des erreurs, on a tendance à faire des choses qu’on va regretter plus tard », puisqu’on est dans une phase de la vie qui est l’apprentissage. Quand on est jeune, par définition, on n’a pas d’expérience et donc on fait plus d’erreurs que les personnes d’expérience qui sont un peu plus âgées.

Quand on dit « il faut que jeunesse se passe », eh bien on excuse en fait les erreurs faites par les jeunes. On dit qu’il faut laisser les jeunes faire leurs propres erreurs et il faut qu’on soit indulgent avec eux, il faut être indulgent avec les jeunes, avec leur façon de penser et avec leurs décisions, parce qu’on a été jeunes.

En général, cette expression, évidemment, elle est utilisée par des personnes d’expériences. Une personne qui dit : « Il faut que jeunesse se passe », en général, ce n’est pas une personne jeune, puisque le jeune il fait ses erreurs, il fait ses expériences sans trop se préoccuper des conséquences, pas toujours en tout cas, mais ici, c’est une personne un peu plus âgée qui l’excuse, tout simplement, et qui indique : « Il faut qu’on laisse les jeunes tranquilles, il faut qu’on les laisse faire leurs erreurs et il faut être indulgent avec eux, ne pas être trop sévère ».

Alors, je te propose de prendre quelques contextes ou quelques exemples pour bien assimiler le sens de cette expression. Le premier exemple, c’est tu as par exemple des grands-parents qui attendent leur petit-fils, qui doit venir déjeuner chez eux, et le petit-fils est en retard. La grand-mère s’agace un peu, elle dit : « Ah ! Ça va être froid, j’ai envie de manger ». Et le grand-père lui dit : « Bon, je sais qu’il est encore en retard, mais ne sois pas trop sévère avec lui. Il faut bien que jeunesse se passe ».

En disant ça, le grand-père demande à sa femme d’être indulgente et d’excuser les petites erreurs de jeunesse de son petit-fils en l’occurrence et peut-être qu’il va être en retard cinq fois, 10 fois, mais il va comprendre au fur et à mesure qu’être en retard, finalement, ce n’est pas bien. C’est ce que dit le grand-père, il faut être indulgent et excuser les erreurs de jeunesse de leur petit-fils.

Imagine maintenant, une mère qui dit que son fils il est parti avec des amis en vacances et elle dit : « Ils sont partis voyager en sac à dos à l’étranger pendant tout l’été. Moi, je ne pourrais jamais faire ça. Mais il faut bien que jeunesse se passe ». Donc tu vois, le cas ici, le fils est parti avec ses amis voyager en sac à dos à l’étranger, dans un autre pays avec juste un sac à dos et pour tout l’été, et la mère dit qu’elle ne pourrait jamais faire ça, ce n’est pas un truc qui l’intéresserait. Elle préfère dormir tranquillement et avoir son confort.

Et elle dit : « Il faut bien que jeunesse se passe ». Donc, c’est sûrement une erreur, mais il faut bien qu’ils apprennent ou il faut bien que les jeunes apprennent de leurs erreurs, donc je vais être indulgente avec lui, je vais le laisser faire ses propres erreurs et il verra que ce n’était pas une bonne idée. « Il faut que jeunesse se passe ».

Dernier exemple, un père dit : « Ma fille a décidé de sortir ce soir alors qu’elle a un examen demain. Je sais bien qu’il faut que jeunesse se passe, mais je ne suis pas d’accord ». Ici, le père, il est fâché, il est en colère, parce que sa fille elle est sortie alors qu’elle a un examen le lendemain. Ce n’est jamais une bonne idée de sortir quand on a un examen le lendemain, ça on le sait quand on a de l’expérience, puisque la fille va être fatiguée etc.

Donc, le père il n’est pas d’accord et il dit : « Je sais bien qu’il faut que jeunesse se passe », ça veut dire : « Je sais que malgré tout il faut que j’excuse cette erreur, il faut que je la laisse faire son erreur, donc il faut que je la laisse sortir et elle verra demain par elle-même que c’était une erreur. Donc, je vais être indulgent avec sa décision, je vais la laisser faire son erreur, je vais l’excuser de son erreur et elle verra par elle-même qu’elle s’est trompée ».

Voilà pour cette expression. Avant de nous quitter, je te propose de pratiquer ta prononciation. Je vais mixer cette expression à différents temps, différents modes, peu importe. Je serai tenté de dire : « Ce qui compte pour toi, c’est de te concentrer, de te focaliser à 100% sur ma prononciation, sur mon intonation ». Donc, on y va. Tu répètes après moi.

 

Il faut que jeunesse se passe.

Il fallait que jeunesse se passe.

Il faudrait que jeunesse se passe.

Il aurait fallu que jeunesse se passe.

Il a fallu que jeunesse se passe.

Très, très, bien. Alors, tu vois là, je viens de prononcer, de conjuguer à différents temps, différents modes. Et dans le cours « Fluidité authentique », en plus des 15 histoires, que j’ai évoquées en introduction, tu as des fiches de conjugaison, c’est-à-dire tu as une fiche de conjugaison avec les temps du présent, une autre avec les temps du passé, une autre avec les temps du futur pour bien maîtriser ça, puisque tu en as besoin pour la fluidité.

Ce n’est pas un cours de conjugaison ni de grammaire, loin de là, mais tu as ces rappels un peu théoriques sous forme de PDF, qu’on a créés pour toi, avec la partie audio, donc tu as ma voix qui lit le PDF et la voix de Valentine, qui travaille avec moi. Et pour toutes les histoires, c’est comme ça en fait, on a la voix de Valentine et ma voix. Comme ça, tu as une voix masculine, une voix féminine. Pour le vocabulaire, la prononciation et les questions/réponses, c’est la voix de Valentine qui te guidera.

Si tu veux en savoir plus ou en tout cas si tu veux être informé pour avoir ce cours à un très bon prix dès demain, va suivre le premier lien dans la description et tu peux aussi télécharger ta fiche PDF.

Merci de m’avoir suivi. À très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !