Un hommage à Simone Veil

Un hommage à Simone Veil

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Bonjour les amis ! Bienvenus dans cette nouvelle vidéo dans laquelle nous allons rendre hommage à Simone Veil qui était un personnage français très connu, très célèbre et même si elle n’était pas de ma génération, bien sûr, j’en ai beaucoup entendu parler et elle faisait vraiment partie des grands personnages français. Elle s’est éteinte vendredi 30 juin (2017) et le soir de son décès, il y a eu un reportage – bien sûr, on en a beaucoup parlé en France – sur France Télévision que j’ai visionné et qui retraçait sa vie, qui retraçait le parcours d’une femme exceptionnelle et j’ai voulu en parler avec vous dans cette vidéo.

Ce qui a rendu Simone Veil très célèbre, c’est sa participation à une loi française. Elle a été nommée ministre de la santé sous la présidence de Valérie Giscard d’Estaing en 1974 et une de ses missions, c’était de présenter et défendre une nouvelle loi sur ce qu’appelle l’IVG qui signifie Interruption Volontaire de Grossesse. C’est une loi qui autorise ce qu’on appelle également l’avortement, c’est-à-dire qui donne la possibilité à une femme d’interrompre une grossesse. Elle a un bébé dans le ventre (qui est encore un fœtus) et on l’autorise à arrêter cette grossesse. Et la loi précise que ce n’était pas fait pour inciter les femmes à le faire, c’était seulement à utiliser en cas d’extrême urgence, de force majeure et la loi voulait dépénaliser ça puisqu’à cette époque, les femmes qui voulaient interrompre une grosse, eh bien, elles étaient pénalement sanctionnées. Donc, la loi visait à revenir là-dessus puisqu’à cette époque en France – il faut se remettre dans le contexte – en 1974, les Françaises qui avaient assez d’argent et qui souhaitaient faire un avortement allaient à l’étranger et les personnes qui n’avaient pas l’argent pour le faire, certaines femmes, eh bien, le faisaient elles-mêmes dans des conditions d’hygiène et de dangers pour elles qui étaient énormes.

Il y a un discours très très célèbre de Simone Veil au parlement devant les parlementaires où elle explique ce projet avec force. En fait, l’image, c’est qu’elle est devant une assemblée qui est essentiellement composée d’hommes – à l’époque, il n’y avait quasiment que des hommes à l’assemblée nationale – et elle défend ça avec courage malgré les critiques. C’était un parlement très conservateur ; il y a eu beaucoup de critiques vis-à-vis de la loi et beaucoup de critiques personnels. Certains parlementaires parlaient de l’IVG comme étant un assassinat ; ils la comparaient même aux crimes nazis, etc., donc, c’est allé très loin et il y a eu également des attaques personnelles et privées à son encontre puisque sur la façade de son immeuble, on avait tagué « Veil Hitler » et sur la voiture de son mari, on avait fait des croix gammées. Donc, c’était des attaques très personnelles et très graves.

Finalement, grâce à sa détermination, sa force, son courage, le 29 novembre 1974, cette loi est adoptée à l’assemblée nationale et Simone Veil devient vraiment un symbole de la représentation féminine et un symbole de cette loi. Mais ce qu’on ne savait pas encore à cette époque, c’est que Simone Veil a été très marquée par ces épisodes où on l’a comparée aux Nazis parce qu’elle ne l’avait pas dit avant (on ne le savait pas) : elle avait été dans un camp de concentration quand elle était jeune.

Elle est née en 1927 et à 17 ans, elle a été arrêtée, envoyée à Drancy en région parisienne puis à Auschwitz en Pologne dans le très fameux et malheureux camp de concentration où elle est restée (entre Auschwitz et d’autres camps) un an. Elle a vécu l’horreur nazi, elle a perdu son père, elle a perdu sa mère, elle a perdu dans cet épisode, donc, vous imaginez bien à quel point ces critiques lors de la loi sur l’IVG ont pu la toucher même si c’était 30 ans après.

Suite à ça, elle a évolué ; elle a été élue présidente du parlement européen en 1979 et alors que c’était une femme avocate de formation qui n’avait pas une formation politique, elle a quand même réussi à battre Mitterrand, Chirac et Georges Marchais et j’ai même vu dans le reportage dont je parlais en début de vidéo un débat où il y a ces trois hommes qui la prennent de haut, se moquent d’elle mais elle reste vraiment très concentrée, très directe et finalement, elle gagne cette élection. Suite à ça, elle a donc beaucoup travaillé à la réconciliation entre la France et l’Allemagne ; malgré son passé très très douloureux, elle a beaucoup œuvré pour la construction européenne et pour la réconciliation franco-allemande.

En 1993, elle a été de nouveau ministre ; elle a ensuite rejoint le conseil constitutionnel et en 2008, elle a été élue à l’académie française qui récompense des personnages extraordinaires pour ce qui est de la culture française. Depuis son décès, il y a déjà beaucoup de monde qui demande son entrée au Panthéon. Le Panthéon, c’est un endroit dans lequel on enterre les personnages qui ont fait beaucoup pour la France, qui ont beaucoup apporté à la France. Certaines figures politiques demandent son entrée au Panthéon et il y a déjà une pétition qui, en à peine deux jours, a récolté 75.000 signatures. Affaire à suivre. En général, ça prend beaucoup de temps ; on verra bien ce qu’il en sera.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. J’espère que cet hommage à Simone Veil vous aura plu. Vous pouvez laisser en commentaire votre opinion sur ces différents sujets. Merci d’avoir regardé.