Filer un mauvais coton

Filer un mauvais coton

Dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique, je vous explique le sens de l’expression « Filer un mauvais coton ».

Bonne écoute.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Venez discuter de cet article sur Facebook avec nous : Cliquez ici.

Voici l’épisode :

Dans l’épisode du podcast d’aujourd’hui, je vais vous expliquer le sens d’une nouvelle expression française authentique.

En attendant, je vous en ai déjà parlé dans un précédent épisode du podcast; en attendant de terminer mon travail en tant que salarié à la fin du mois de juin et de mettre à votre disposition les podcasts de nouvelle génération, j’enregistre encore une fois un podcast en direct de ma voiture. J’utilise mes temps morts pour enregistrer des podcasts comme vous utilisez- je l’espère- vos temps morts pour écouter du Français.

Il est sept heures et demie ; j’ai eu une longue journée de travail avec beaucoup de discussions intéressantes, beaucoup de choses intéressantes, beaucoup de soucis à régler, beaucoup de réflexions etc. Et maintenant, sur le chemin du retour, avant de retrouver mes enfants, je passe un peu de temps avec vous pour vous expliquer le sens d’une expression.

Restez donc connectés, vous avez certainement sur la page You tube de Français Authentique vu mes premières vidéos qui étaient des vidéos que je faisais avec mon appareil photo sans micro, etc, et vous avez vu les nouvelles vidéos de nouvelle génération que je fais avec une nouvelle caméra et un nouveau micro. On voit donc là une grosse différence de qualité d’image et de son et vous pouvez vous attendre à la même chose pour le podcast. Actuellement, je fais de mon mieux avec les moyens de bord comme on dit, avec les moyens qui sont à ma disposition. Il y a un bruit de fond dans la voiture, j’enregistre les épisodes sur mon smartphone mais à partir du mois de juillet, vous aurez des podcasts qui seront enregistrés chez moi avec un nouveau micro.

Tout ce nouveau matériel, je vais l’acheter avec l’argent récolté par la vente des packs de leçons de Français Authentique. Merci donc à vous qui achetez ces leçons et qui m’envoyez des emails pour me remercier de vous avoir aidé à parler le Français. Donc, il est clair que si vous avez l’occasion et l’opportunité et la possibilité de le faire, je vous recommande de vous procurer mes produits, pack 1, pack 2, pack 3 pour apprendre à parler le Français de façon automatique et sans effort et en même temps vous supporter la communauté Français Authentique puisque, encore une fois, c’est avec l’argent récolté de la vente des produits que je peux investir dans le matériel et que je peux, bien sûr, laisser tomber mon travail pour mettre encore plus de contenu à votre disposition.

Aujourd’hui, je vais vous expliquer le sens d’une expression qui m’a été proposée par notre ami Rouslan – je suis désolé si je prononce mal le prénom. Sur la page Facebook, notre ami Rouslan m’a demandé d’expliquer le sens de l’expression « filer un mauvais coton. » Vous pouvez, vous aussi, en vous connectant sur la page Facebook de Français Authentique, me poser votre question et je la note dans mon système et ensuite j’essaye d’enregistrer les podcasts pour vous.

Prenons les mots de cette expression. Le mot « filer » : il a plusieurs expressions et c’est un mot qui est assez complexe à expliquer mais dans le sens de l’expression « filer », cela veut dire « aller dans la direction de quelque chose ». Pour le mot « mauvais », je pense qu’il est clair pour vous, c’est le contraire de « bon ». Quant à « coton », c’est une matière; par exemple, il y a des vêtements en coton. Le coton, c’est ce que les hommes se procurent à partir du mouton* (le mouton produit du coton et c’est ce qui lui permet d’avoir bien chaud.). C’est un matériau qu’on utilise surtout pour faire des vêtements.

* Bien sûr j’ai fait erreur ici. Le coton provient d’une plante. Les moutons produisent de la laine. Désolé. Johan

Dans le mot « filer », il y a la particule « fil » et c’est le point de départ de cette expression. Il y a, je crois que c’est au XVIIè siècle – j’ai fait quelques recherches cet après-midi sur le sujet – quand on fabriquait des vêtements en coton, on les faisait à partir de fils ; on prenait du coton et on essayait de tisser des fils pour essayer de fabriquer un vêtement. Et lorsque les fils n’étaient pas de bonne qualité ou lorsque le processus n’était pas maîtrisé, eh bien, il y avait un défaut au niveau du vêtement. Et donc, filer un mauvais coton, c’était en gros quand le vêtement n’avait pas un bon aspect, lorsque le processus de fabrication du vêtement [n’était pas bien maîtrisé ou suivi] et que celui-ci avait un aspect d’usure parce que le coton n’avait pas été filé correctement.

Et au XIXe siècle, cette expression a été utilisée pour les humains et on disait que quelqu’un qui file un mauvais coton, c’est quelqu’un qui est en mauvaise santé et qui a une santé qui se dégrade. De nos jours, on a un sens encore  plus global au niveau de l’expression « filer un mauvais coton » et on l’utilise pour une personne – les objets ne pouvant pas filer de mauvais coton – pour dire qu’elle est sur une mauvaise pente, sa situation va se détériorer. Ca peut être sa situation au niveau de la santé ou ca peut être sa situation globale au niveau de sa façon d’être vue par les autres, de sa façon d’avoir du succès, etc. « Filer un mauvais coton » veut donc dire « être sur une pente descendante », « être sur le point de perdre quelque chose », « être en train de se dégrader ». Et cela concerne vraiment tous les domaines, ce n’est pas seulement au niveau de la santé.

Voyez-vous, parfois, je trouve intéressant de voir comment les expressions naissent parce que l’expression « filer un mauvais coton », je l’utilise, je la connais, c’est une expression vraiment très utilisée par les francophones mais je ne savais pas d’où elle venait ; et quand on regarde, il y a une certaine logique. Comme je vous l’ai dit, au XVIIe siècle, on essayait de faire des vêtements en coton ; lorsqu’il y avait un défaut, on disait que ça filait un mauvais coton. Ensuite, on l’a utilisé pour la santé des gens : quelqu’un qui filait un mauvais coton, eh bien, c’était quelqu’un qui était en mauvaise santé et qui allait mourir. Par la suite, tout cela s’est développé et on utilise maintenant « filer un mauvais coton » pour dire que la situation d’une personne se dégrade, tout à fait logique. Et il a fallu des centaines d’années pour atteindre ce développement.

Je vais essayer de trouver spontanément quelques exemples pour employer cette expression dans différents contextes. Un des premiers contextes peut être par exemple: il y a deux mamans qui discutent de leurs fils et l’une d’entre elles est assez fière de son fils et dit: « il travaille bien à l’école, il est très sage à la maison, je suis assez fière de lui et contente de sa situation. ». Et l’autre maman dit: « moi, mon fils, lui, file un mauvais coton: il a de mauvaises fréquentations, il a de mauvaises notes à l’école, il file un mauvais coton.» Vous voyez donc dans cette expression que « filer un mauvais coton » ça veut dire, encore une fois, être sur une mauvaise pente, avoir une situation qui se dégrade. La maman dit ici que son fils fréquente les mauvaises personnes; il a des copains qui ne sont pas très sages ; il a des mauvaises notes à l’école, donc, il est dans une situation qui se dégrade, il file un mauvais coton ; c’est-à-dire que son futur ne semble pas rose, son futur semble négatif parce qu’il a des mauvaises fréquentations, des mauvaises notes, etc. On peut donc par exemple décrire un jeune en disant: « il file un mauvais coton », en disant que cette personne a un futur qui ne semble pas très positif.

Essayons de trouver un autre exemple : admettons que nous soyons au travail et que deux chefs discutent d’un de leurs employés. Ils disent: « Nous étions assez contents de cet employé avant ; il arrivait tôt le matin, il travaillait bien, il était très consciencieux, il faisait bien son travail et maintenant, depuis quelque temps, il file un mauvais coton, il n’est plus très réactif, il arrive très tard le matin, il n’est plus du genre à vraiment bien travailler et à vraiment s’engager  pour la société : il file un mauvais coton et nous allons devoir discuter avec lui. » Là encore, si l’employé file un mauvais coton, c’est qu’il est sur la pente descendante ; sa situation est en train de se dégrader, il n’est plus motivé, il arrive tard au travail et donc son futur semble compromis et il file mauvais coton.

Dernier exemple (je suis obligé de réfléchir à chaque fois pour des exemples de la vie courante), ce peut être : imaginez un sélectionneur d’une équipe de football, Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France de football. Il dit : « Je dois sélectionner des joueurs pour la coupe du monde de football et j’ai décidé de ne pas sélectionner un joueur parce qu’il file un mauvais coton dans son club ; il ne s’entraîne pas correctement, il a une attitude qui est négative et je vois qu’il est en train de filer un mauvais coton et de mal évoluer. » Si notre ami Didier Deschamps (que j’apprécie et que j’admire et que je salue [rires] – même si je sais que Didier Deschamps n’écoute pas le podcast de Français Authentique. Si Didier Deschamps dit qu’un joueur file un mauvais coton, cela veut dire qu’il est sur une mauvaise pente, il est dans une mauvaise situation, sa situation se dégrade. Souvent, c’est plutôt mental quand on parle des joueurs de football ou dans le sport en général ; il dit que ce joueur file un mauvais coton et est en train d’avoir une situation qui se dégrade et risque d’être moins performant.

Vous voyez donc que l’expression « filer un mauvais coton » peut être utilisée dans pas mal de contextes, dans différentes situations et peut vouloir dire plusieurs choses différentes, mais l’idée de base, c’est qu’elle [évoque] une personne qui est en train d’avoir une situation qui se dégrade et il peut s’agir d’une situation mentale, physique, la santé ou plein d’autres choses. « Filer un mauvais coton », c’est avoir une situation qui se dégrade, être sur une pente descendante et avoir un futur qui semble ne pas être très radieux.

Voilà pour l’expression d’aujourd’hui. De mon côté, je ne file pas de mauvais coton dans le sens global ; c’est-à-dire dans ma situation personnelle et professionnelle mais depuis deux jours, j’ai l’impression de filer un mauvais coton parce que je commence à avoir un peu mal à la gorge et être un petit peu malade mais j’espère que je ne file pas un mauvais coton et que je ne vais pas être malade pour le weekend parce que non seulement – là, nous sommes aujourd’hui mardi – à partir de vendredi, je suis en vacances pour une semaine et donc j’espère ne pas filer un mauvais coton et ne pas tomber malade pour les vacances.

Pendant les vacances, j’ai prévu d’aller passer quelques jours en Alsace du côté de Colmar. Si vous voulez voir un petit aperçu de Colmar, vous pouvez aller sur la page You tube de Français Authentique et vous tapez « Colmar » pour rechercher dans les vidéos et vous retrouverez celle que j’avais enregistrée lorsque j’avais passé quelques jours à Colmar, c’était en 2013 au mois d’avril ou mai. C’était vraiment sympa et cette fois encore j’y retourne avec toute ma famille ; on a loué un petit appartement pour deux nuits et nous allons passer trois jours là-bas en Alsace et j’essayerai de faire un petit podcast là-dessus parce qu’on a un bon programme avec les enfants. On espère qu’on aura du beau temps et on va essayer de mixer le weekend en deux ; comme vous le savez, j’aime le vin et en Alsace, il y a pas mal de possibilités de boire du vin, surtout du vin blanc. Et pour les enfants, il y a différentes activités notamment – l’Alsace est assez connu pour les cigognes (ce sont de grands oiseaux avec un long bec) – et j’espère qu’on va pouvoir aller les voir. C’est donc un weekend et des vacances surtout qui s’annoncent très bonnes, par conséquent, j’espère ne pas filer un mauvais coton au niveau de ma santé.

A très bientôt pour un nouvel épisode du podcast.