Comment Fernanda a appris à parler français

Comment Fernanda a appris à parler français

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Bonjour les amis, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo qui sera un petit peu différente des vidéos que j’ai l’habitude publier puisqu’aujourd’hui il s’agit d’une discussion entre Fernanda, une membre de la famille Français Authentique, et moi.

J’ai invité Fernanda à discuter avec nous pour deux raisons majeures. La première, c’est que j’ai souhaité vous montrer qu’il était possible d’apprendre à parler le Français en prenant du plaisir et par soi-même puisque Fernanda a utilisé une méthode d’apprentissage naturelle pour apprendre à parler le Français et qu’elle a appris seule chez elle en utilisant les ressources disponibles sur Internet. Et la deuxième chose, c’est que je voulais qu’elle partage avec nous son conseil numéro 1 pour apprendre à parler le Français parce que ce qui a marché pour elle marchera pour vous et je suis persuadé du fait que discuter ou entendre les conseils d’une personne qui a eu le même problème que vous, c’est quelque chose de très puissant. Si vous êtes intéressé par ce type de discussion, faites-moi le savoir en commentaire en bas et j’inviterai d’autres membres de la famille Français Authentique à discuter avec vous. Sans plus attendre, passons à cette discussion que j’ai eue avec Fernanda.

Johan : Comme je vous le disais en introduction de cette vidéo, j’ai aujourd’hui la chance d’être avec mon amie Fernanda. Salut Fernanda !

Fernanda : Salut, ça va ; c’est un grand plaisir de parler avec toi, avec les membres de la famille Français Authentique.

Johan : Super ! C’est un plaisir qui est partagé. Je sais que ça fait très longtemps que tu suis Français Authentique et c’est un plaisir pour moi de pouvoir discuter avec toi aujourd’hui. Fernanda, pour ceux qui ne te connaissent pas, tu es une membre très active – beaucoup de monde te connaît – mais, pour ceux qui ne te connaissent pas, est-ce que tu peux nous dire qui tu es, où tu habites, qu’est-ce que tu fais, etc. ?

Fernanda : Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je vais me présenter. Je m’appelle Fernanda, j’ai 54 ans et je suis mariée avec Patrick. J’ai quatre enfants (ils sont là) : Al a 28 ans, Rena a 22 ans, Louise a 15 ans et Monique a 12 ans. Cette photo a été prise l’année dernière et Monique a grandi.

Johan : J’imagine ! C’est une belle famille.

Fernanda : Merci ! J’habite à San Paulo dans la ville de Santana de Pernaibe  qui est près de la capitale, environ 25 kilomètres. Je suis née au Brésil, mais pour être mariée avec Patrick qui est Français, j’ai pu demander la nationalité française après avoir rempli des étapes pour obtenir ça, y compris être passée par un examen TCF, j’ai obtenu le niveau B1. La plus grande difficulté, c’était de faire une entrevue. C’est une espèce d’entretien avec le consul de France au Brésil, mais ça s’est bien passé.

Johan : C’est intéressant de voir que tu n’as jamais vécu en France, mais tu es mariée avec un Français depuis combien de temps ?

Fernanda : 25 ans.

Johan : A partir de ce moment-là, tu as le droit de demander la nationalité française en remplissant certaines conditions qui sont : parler le Français couramment (avoir un niveau B1) c’est ça ?

Fernanda : C’était la première condition. Il faut que je maîtrise de la langue et c’est pour ça que j’ai commencé à étudier le Français.

Johan : D’accord ! C’est très intéressant ! C’est donc ça qui t’a poussé à apprendre le Français ? Avant ça, tu ne parlais pas le Français ? Ou tu n’avais jamais appris avec Patrick à parler le Français ?

Fernanda : Il n’a jamais parlé en Français avec moi et il m’a dit que je ne parle pas très bien.

Johan : Donc, lui, il parle seulement le Portugais avec toi ?

Fernanda : Seulement le Portugais.

Johan : Donc, la langue à la maison, c’est le Portugais et tu as dû, toi, te débrouiller pour apprendre le Français par tes propres moyens ?

Fernanda : Oui.

Johan : Et comment tu as commencé, puisque tu vivais au Brésil ? Est-ce que tu avais étudié le Français à l’école ou tu n’avais jamais étudié le Français avant ?

Fernanda : Je suis allée dans une école de langue, l’Alliance Française, pendant un an et après, j’ai commencé à faire des recherches sur Internet pour essayer de trouver quelques trucs plus intéressants et je suis tombée sur une vidéo qui s’appelait – j’ai noté ici « Bilan après trois mois d’existence de Français Authentique ». C’est à ce moment que j’ai décidé d’acheter le pack 1 et arrêter d’aller à l’école.

Johan : Ça, c’était fin 2011, à mon avis.

Fernanda : C’était au début de 2011, ça fait cinq ans.

Johan : Donc, tu as pris seulement un an de cours à l’Alliance Française.

Fernanda : Seulement un an que je suis allée à l’Alliance. Après, quand j’ai trouvé Français Authentique, j’ai pensé à me débrouiller toute seule avec l’aide de Français Authentique.

Johan : Ça, je trouve que c’est assez impressionnant et je ne le savais pas parce qu’en général, je pense que les gens qui découvrent Français Authentique, ils ont déjà étudié un peu plus longtemps parce que tu dois quand même avoir un très bon niveau de compréhension et tu n’avais étudié qu’un an à l’Alliance Française, donc, ça me surprend. Cependant, quel était à peu près ton niveau de compréhension quand tu as regardé mes premières vidéos ?

Fernanda : Je ne pense pas que j’avais un grand niveau de compréhension. Mais malgré que mon incompréhension soit grande, je peux lire des livres, regarder des films, écouter de la musique, comprendre les vrais Français quand ils parlent doucement, mais je n’ai pas encore une bonne expression. Il me manque beaucoup de vocabulaire ; parfois, je dois beaucoup penser avant de parler. Comme je suis Brésilienne, j’ai toujours un accent qui peut changer un peu ce que je veux parler [dire]. Ça me fait un petit peu peur, mais c’est normal.

Johan : De toute façon, je conseille souvent aux gens qui ont un peu peur de parler le Français d’essayer de parler doucement, calmement en prenant leur temps et c’est exactement ce que tu fais et je pense que c’est la raison pour laquelle tu arrives aussi à communiquer. C’est ce que je recommanderais aux autres de faire : vraiment prendre le temps. Souvent, quand on est stressé ou qu’on a peur, on essaye de parler vite pour débarrasser plus vite, mais le fait de prendre son temps, je pense que c’est bien.

Tu as commencé à suivre Français Authentique avec les différentes étapes, Podcasts et produits et à côté, tu n’as pas continué les cours, tu n’as pas eu l’occasion de discuter avec des gens sur Skype ou alors tu as discuté avec des gens ? Comment tu as essayé de développer ton niveau d’expression orale ?

Fernanda : J’ai une amie qui s’appelle Sylvie et qui m’a beaucoup aidé pendant tout ce temps.

Johan : Ce serait aussi un conseil qu’on donnerait aux autres puisque beaucoup de monde me demande comment pratiquer le Français quand on n’habite pas en France et je dis toujours : « On vit à l’époque d’Internet et on a des possibilités ; on peut parler sur Skype. » Toi, avec Sylvie, tu parles sur Skype. Elle vit en France ou elle vit au Brésil et tu la rencontres ?

Fernanda : Non, elle vit en France et on parle sur Skype.

Johan : C’est donc encore une preuve qu’on peut discuter avec des francophones en étant à des milliers de kilomètres. On peut utiliser la technologie pour ça.

Fernanda : Oui.

Johan : Exactement ! En ce qui concerne l’académie, je pense que la majorité des membres est au courant, il y a maintenant presqu’un an qu’on a ouvert l’académie Français Authentique où tu es très active sur le groupe privé Facebook. Tu as été une des premières à rejoindre l’académie : qu’est-ce que tu peux dire sur le sujet ? Est-ce que c’est quelque chose qui fait presque partie de ta routine, qu’est-ce que tu peux dire sur le sujet de l’académie ?

Fernanda : Mon expérience avec l’académie Français Authentique est fantastique. Tous les membres sont très intelligents et tout le monde a toujours beaucoup de choses à nous apprendre et l’idée de créer a été quelque chose de bien pensée. Bravo à toi !

Johan : Merci !

Fernanda : Il manquait un endroit plus privé où nous pouvons discuter avec les gens avec objectif plus ciblé et en plus, les matériaux que tu nous offres est hors contenu. Tu sais, les sujets que j’ai le plus aimés aujourd’hui ?

Johan : Non, c’est quoi ?

Fernanda : C’est la Révolution française. Puis, Napoléon Bonaparte. Aujourd’hui, j’ai jeté un coup d’œil sur le module 10 et je pense qu’il sera le premier bientôt.

Johan : Oui, parce que c’est sur Jeanne d’Arc. En tout cas, ça fait plaisir que tu dis ça parce que c’est ce que je voulais faire. Le groupe privé Facebook, c’était dans l’objectif de regrouper un peu moins de monde parce que sur la page Français Authentique normale, il y a un peu trop de monde – ce qui est bon signe et ce qui est intéressant – mais ça [ne] permet [pas] de parler en petit comité. En tout cas, j’apprécie beaucoup de discuter avec toi et les autres sur ce groupe Facebook.

J’aimerais bien qu’on utilise ta présence aujourd’hui pour obtenir quelques conseils d’apprentissage. J’ai cru comprendre – tu me corriges si je me trompe – que tu as consommé beaucoup de contenu, que tu as écouté beaucoup de Français et qu’en parallèle de ça, tu as discuté souvent avec une francophone au téléphone. Est-ce que ce serait ton conseil pour vraiment apprendre à passer de l’état de compréhension à l’expression ou tu aurais d’autres conseils pour réussir à atteindre ça ?

Fernanda : Mon conseil numéro 1 pour apprendre le  Français, c’est avoir la passion. Dès que j’ai commencé à étudier la belle langue de Molière, je suis tombée amoureuse de la France, du peuples français, sa culture, sa vie et notamment la musique française – tu sais bien que j’adore la musique française.

Johan : Oui, Patrick Fiori, par exemple.

Fernanda : Notamment Patrick Fiori. Parfois je pense que je suis née au mauvais endroit. Heureusement, j’ai la double nationalité et pour moi, étudier le Français, c’est un plaisir. Et prendre plaisir, c’est la clé pour réussir dans n’importe quel domaine. N’est ce pas ?

Johan : Je pense et ça m’encourage, moi, pour mon apprentissage de l’Italien puisque, comme tu le sais, j’apprends depuis maintenant un peu plus d’un mois l’Italien et c’est aussi par passion comme toi ou par intérêt. T’entendre dire que c’est le conseil numéro 1, ça m’encourage pas mal et je pense que ça encouragera les autres membres également à apprendre à parler le Français. Comment, Fernanda, tu arrives à maintenir ton niveau ? Moi, c’est un problème que j’ai un petit peu en Allemand, c’est-à-dire que comme c’est une langue que je n’utilise pas tous les jours, j’ai tendance parfois à perdre un petit peu certains mots que j’ai appris ou à avoir l’impression que je perds en fluidité. Je ne pense pas oublier les mots, mais j’ai l’impression de perdre en fluidité. Comment toi, tu maintiens tout ça ?

Fernanda : Je ne regarde pas un niveau, je cherche à améliorer mon niveau chaque jour un peu plus. A vrai dire, je ne sais pas quel est mon niveau, ça n’importe pas. Mon but est de ne jamais arrêter d’apprendre, c’est ça.

Johan : Oui, ça a du sens et c’est ce dont je parle beaucoup avec l’histoire de l’esprit Kaizen, de dire qu’on apprend au quotidien et c’est encore une fois un bon conseil pour moi en Allemand ; peut-être, au lieu d’essayer de penser à ne pas perdre ou à maintenir, essayer de toujours m’améliorer et de consommer du contenu ; c’est comme ça que tu t’améliores : en consommant du contenu, en écoutant diverses choses.

Fernanda : C’est ça.

Johan : Une petite dernière question : est-ce qu’il y aurait des choses que tu déconseillerais aux gens qui apprennent le Français ? Leur dire : « Ne faites pas cette erreur ou ne faites pas ça … » Est-ce qu’il y a des erreurs que tu as faites ou des erreurs que tu vois souvent ?

Fernanda : Ne laisser jamais à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui. Lorsque vous quittez quelque chose à faire, vous courrez le risque de perdre la motivation et de quitter votre objectif sans vous en rendre compte. Ne laissez jamais à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui. C’est la chose que je déconseille de faire.

Johan : Je suis tout à fait d’accord avec ça : c’est un proverbe français. Tu connais le proverbe : « Ne remets pas à demain ce que tu peux faire aujourd’hui. » ? C’est un proverbe qu’utilisent beaucoup les Français aussi.

Fernanda : Non, je ne le connais pas.

Johan : Ça existe en Français : il ne faut pas remettre à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui.

Fernanda : On dit ça en Portugais aussi !

Johan : Je suis d’accord avec ça aussi parce que c’est vrai que quand on fait les choses au quotidien sans les remettre au lendemain, eh bien, on a une espèce de flux qui fait qu’on avance assez facilement alors que si on stoppe et qu’on remet au lendemain, on a du mal à avancer et à reprendre. Plein de super conseils, Fernanda, pour nous ; je suis très content de ça.

Fernanda : Je suis très contente de faire partie de la famille Français Authentique il y a beaucoup de temps et j’espère faire partie de cette famille pendant beaucoup de temps.

Johan : En tout cas, le plaisir est partagé. Merci d’être présente depuis toutes ces années, merci d’être présente au quotidien et d’avoir pris le temps de partager avec nous tes conseils pour apprendre à parler le Français. Merci beaucoup, Fernanda. Je pense que les membres laisseront des petits commentaires, que ce soit sur YouTube ou sur Facebook, pour nous dire ce qu’ils ont pensé de cette discussion et peut-être qu’ils auront d’autres questions à te poser.

Fernanda : Merci à tous, merci à toi Johan. Pour moi, c’était un grand plaisir de parler avec toi pour la première fois.

Johan : Moi aussi, et ce ne sera pas la dernière. Allez, salut, salut !

Fernanda : Salut, salut.

J’en profite pour remercier encore une fois mon amie Fernanda pour sa fidélité, pour son dynamisme et pour l’exemple qu’elle représente pour nous tous et je vous demande, encore une fois, si vous avez appréciez ce type de contenu, faites-moi le savoir en bas et on pourra organiser d’autres discussions du genre pour que vous ayez des exemples de personnes basées dans le monde entier qui ont appris à parler le Français. Merci d’être si nombreux à me suivre. Vous êtes chaque semaine plus nombreux – ça me touche beaucoup – et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo de Français Authentique. Salut !