Faire un pied de nez à quelqu’un

Faire un pied de nez à quelqu’un

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Faire un pied de nez à quelqu’un”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Merci de me rejoindre. Aujourd’hui, dans cet épisode du podcast de Français Authentique, nous allons étudier une expression qui est « faire un pied de nez à quelqu’un » et qui m’a été suggérée par notre amie Lisa d’Angleterre par email. Merci, chère Lisa.

Avant de passer à l’expression ou au contenu direct, je te rappelle que tu peux, ça fait quelques semaines qu’on le fait, télécharger une fiche PDF gratuite qui résume exactement tout ce qu’on dit : l’explication des mots, le sens de l’expression, les exemples. En un clic, en dessous de cet épisode, dans la description, tu peux télécharger cette fiche qui te permettra d’en savoir plus. Il y a même une image qui te montre ce qu’est un pied de nez. Donc, si tu veux tout comprendre et bien réviser, va télécharger cette fiche. Tu seras automatiquement abonné à la lettre d’information de Français Authentique. Tu peux le faire dès maintenant, mettre cet épisode en pause, télécharger ta fiche PDF, et on passe au contenu.

Le mot « faire »… J’explique toujours le sens des différents mots qui composent l’expression. Le mot « faire » a plein de sens. Ici, on l’utilise dans le sens d’exécuter. Faire quelque chose, c’est exécuter une action, c’est exécuter quelque chose, tout simplement.

Les pieds, ou « un pied » ici, il faut faire attention, parce que tu connais certainement le mot « pied », qui est utilisé pour marcher. Tu as deux pieds, tu peux marcher avec eux. C’est les deux parties de ton corps qui sont en contact avec le sol, ce sont les pieds. Ici, ce n’est pas le sens qu’on utilise dans l’expression. Quand on parle d’un pied ici, dans l’expression, c’est une ancienne unité de mesure. On utilisait il y a très longtemps une mesure qui était autre que le centimètre, on parlait de pied. Et un pied, ça correspondait à 30 cm. 30 cm, un pied.

Le « nez », c’est la partie du corps que tu utilises pour sentir, c’est celui qui est au milieu du visage. Donc ça, c’est le nez. Et quand on parle de pied de nez, c’était un geste que l’on faisait autrefois surtout, ça existe encore mais on l’utilise peu, on le fait peu, le geste. On le faisait pour se moquer de quelqu’un. Je t’ai mis une photo dans la fiche PDF, qui t’aidera à mieux comprendre. L’idée, c’était on prenait sa main, on plaçait le pouce pas loin du nez et on ouvrait la main le plus possible. En tout, la distance entre le pouce et le petit doigt, c’était peut-être 30 cm environ, donc un pied. C’est pour ça qu’on appelle ça un pied, c’est la distance de notre main devant le nez, « un pied de nez ». Et ce geste était utilisé pour se moquer de quelqu’un.

Du coup, aujourd’hui, quand on utilise « faire un pied de nez à quelqu’un », on veut dire qu’on se moque de quelqu’un, on le provoque. Il peut y avoir parfois l’idée de mépris, c’est-à-dire on ne le respecte pas. Il y a aussi parfois l’idée de faire quelque chose mais qui ne plaira pas à quelqu’un. Ça, c’est lui faire un pied de nez. Donc, on peut le faire au sens propre, c’est-à-dire on fait le geste à quelqu’un, comme tu vois sur la photo de la fiche PDF, où là on lui fait le geste en lui montrant qu’on se moque de lui, qu’on le méprise ou qu’on le provoque, ou alors, on peut l’utiliser au sens figuré. Dans ce cas, on ne fait pas le geste avec sa main devant son nez, mais on se moque ou on provoque quelqu’un et on dit qu’on lui fait un pied de nez.

Je te propose de passer à trois exemples pour que tu saisisses bien le sens de cette expression. Le premier, c’est… il m’est venu en consultant un peu l’actualité, on peut dire que les États-Unis ont fait un pied de nez à la Chine en imposant des taxes sur les produits chinois importés aux États-Unis. Quand les États-Unis décident de taxer les produits que la Chine envoie sur le territoire américain, eh bien c’est une petite provocation, il y a un peu de mépris. En tout cas, c’est une chose qui ne plaît pas aux Chinois. Donc ça, c’est faire un pied de nez à la Chine, de lui faire ça, d’imposer ses produits sur le territoire américain.

Deuxième exemple, c’est un titre de presse que j’ai vu sur internet, c’était : « Les salariés de Smart », Smart c’est une marque, une marque de véhicule qui appartient à Daimler, me semble-t-il, « Les salariés de Smart votent le retour aux 39 heures. Un pied de nez au syndicat ? ». Donc là, c’est posé sous forme de question. Les syndicats sont ceux qui représentent les salariés, ils sont là pour le bien-être des salariés. En général, les syndicats essaient de faire en sorte que les salariés travaillent moins longtemps. Donc, les syndicats ne sont clairement pas pour qu’on revienne à 39 heures de travail par semaine en France. Actuellement, la loi parle de 35 heures ou la loi impose 35 heures de travail.

Donc, si les salariés acceptent par un vote de travailler 39 heures au lieu de 35 heures par semaine, on peut dire que c’est un pied de nez aux syndicats, c’est-à-dire que c’est un peu les mépriser, les syndicats, c’est en tout cas dire que leur rôle n’est pas important et dire qu’on n’est pas d’accord avec eux. Et quoiqu’il arrive, les syndicats, ça ne leur plaira pas. Donc, c’est un pied de nez que font les salariés aux syndicats que d’accepter cette chose qui ne serait pas voulue par les syndicats. Voilà ce que signifie ce titre de presse. Donc là, on est encore une fois dans du français authentique et concret, puisque c’est le titre d’un journal français. C’est quelque chose, évidemment, que tu aurais pu rencontrer toi-même.

Enfin, un autre exemple, ce serait celui d’un homme qui est accusé d’un vol, on accuse cette personne d’avoir volé quelque chose. Cette personne a toujours dit qu’elle était innocente, mais il y a beaucoup de discussions sur le sujet, il y a plusieurs procès. Et après deux ans, cette personne est reconnue innocente. On dit : « C’est vrai. Vous n’avez pas volé, vous n’avez pas fait ce dont on vous accusait ». Et là, la personne qu’on avait accusée dit : « C’est un pied de nez fait à ceux qui m’ont accusée, c’est un pied de nez qui est fait à ceux qui m’ont accusée ». En disant ça, il peut se moquer d’eux soit en faisant le geste, soit en disant que c’est un pied de nez. Et il peut les mépriser parce que finalement ils lui ont fait du mal.

Voilà pour l’expression de cet épisode. Je te propose d’être un peu actif, de passer de l’état passif à l’état actif. Je vais, comme d’habitude, répéter des phrases qui utilisent notre expression. Là, on va conjuguer au passé composé. Donc, ça t’aide à pratiquer avec la méthode Français Authentique ta conjugaison et en même temps à pratiquer ta prononciation. Donc, tu répètes en copiant exactement mon intonation. On y va.

J’ai fait un pied de nez

Tu as fait un pied de nez

Il a fait un pied de nez

Elle a fait un pied de nez

Nous avons fait un pied de nez

Vous avez fait un pied de nez

Ils ont fait un pied de nez

Elles ont fait un pied de nez

Très, très bien ! Tu peux maintenant aller télécharger ta fiche PDF gratuite en description de ce podcast pour voir une image, qu’est-ce qu’un pied de nez ? Tu vas le voir, tu auras le sens de l’expression, les exemples, et tu rejoindras la liste d’information de Français Authentique et même mon cours gratuit, « Les sept règles de Français Authentique ».

Merci de ta confiance. À très bientôt. Salut !