Faire porter le chapeau

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Faire porter le chapeau”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut à tous et merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Une petite annonce très importante avant de commencer : les portes de l’académie Français Authentique ferment aujourd’hui – j’en parle depuis un certain temps déjà et je m’en excuse si j’en parle trop, mais en 2017, l’académie constituera un de mes projets majeurs et une des choses pour laquelle je donnerai toutes les priorités. Et je voulais vous rappeler que si vous n’avez pas encore d’abonnement, c’est maintenant ou jamais parce qu’ensuite, il sera impossible de nous rejoindre ; je vais fermer les portes (pour combien de temps ? Je ne sais pas.), en tout cas, pendant des mois, c’est sûr, et vous ne pourrez plus vous abonner à l’académie si vous ne le faites pas avant le 8 janvier, aujourd’hui, date de fermeture.

Donc, il vous reste encore quelques instants ; si ce n’est pas encore fait, allez jeter un œil à la page www.francaisauthentique.com/academie. Vous avez le lien dans la description de ce podcast et ce serait vraiment dommage que vous ne nous rejoigniez pas parce que l’académie vous propose un groupe de leçons chaque mois avec vocabulaire, prononciation, vidéo, MP3, PDF, un accès au groupe privé de l’académie où on discute ensemble chaque jour de différents sujets ; pour les plus motivés, un accès au groupe privé WhatsApp de Français Authentique où je suis également tous les jours, un direct Facebook par mois dédié à l’académie où vous êtes quasiment sûr que je répondrai à votre question puisque vous êtes moins nombreux que sur la page normale. Et éventuellement (c’est en discussion, je suis en train de voir comment organiser ça) des discussions Skype avec moi, mais ce dernier point est encore pas tout à fait défini. J’en ai beaucoup parlé en vidéo cette semaine – je crois qu’il y a eu cinq vidéos et dans quatre d’entre elles, je parlais de l’académie, donc allez voir sur la chaîne YouTube de Français Authentique où je vous montre le contenu de l’académie, vous avez quelques témoignages, des explications, etc. Je ferme la parenthèse.

Le sujet d’aujourd’hui, c’est un sujet qui m’a été proposé par Ouli, justement, qui est une membre de l’académie Français Authentique et elle m’a parlé de cette expression sur le groupe privé Facebook et c’est : faire porter le chapeau.

« Porter » a différents sens et un des sens, c’est avoir un vêtement ou un accessoire. Porter.

Un chapeau, c’est ce que vous mettez dans la tête dans différentes occasions (on en met de moins en moins aujourd’hui, mais c’était plus populaire dans le temps il y a très longtemps. Par exemple, les cow-boys avaient des chapeaux, mais c’est ce que vous mettez sur votre tête.) Donc, au sens propre, porter un chapeau, c’est avoir un chapeau sur la tête, c’est d’avoir quelque chose sur la tête.

Et au sens figuré, quand on dit « porter le chapeau », ça veut dire « porter la responsabilité ». Vous n’avez pas physiquement un chapeau sur la tête, mais on imagine que vous en avez un. On imagine : cette personne, c’est elle qui a le chapeau, c’est elle qui est responsable de quelque chose. Donc, « porter le chapeau », c’est « être responsable de quelque chose, être le chef de quelque chose, décider des actions, etc. » Et quand on dit « faire porter le chapeau » (par l’ajout du verbe « faire »), eh bien, ça veut dire faire porter la responsabilité à quelqu’un (la responsabilité souvent d’un problème) au lieu de l’avoir soi-même. Quand on dit « faire porter le chapeau », on essaye de rendre quelqu’un responsable de quelque chose de négatif pour ne pas avoir de problèmes soi-même. Comme d’habitude, étudions ça dans différents contextes.

Le premier – ça me touche quasiment au quotidien : imaginez qu’il y a trois enfants qui jouent dans le salon et qui font du bruit et que tout à coup, un objet est cassé – heureusement, ça m’arrive moins souvent – et il y a deux des enfants qui disent : « C’est Tom qui a cassé. » En faisant ça, les deux enfants font porter le chapeau à Tom, c’est-à-dire qu’ils lui font porter la responsabilité pour ne pas avoir de problèmes eux-mêmes. Donc, ils font porter le chapeau à Tom, ils font en sorte que Tom soit jugé comme responsable, comme coupable de la bêtise qui a été faite, en l’occurrence de l’objet cassé.

Vous avez le cas, souvent dans la politique : imaginez qu’il y a un homme politique qui accuse un autre homme politique d’avoir volé l’argent de l’Etat et il ne veut pas être accusé lui-même. Donc, en accusant un autre homme politique pour se dédouaner lui-même, pour ne pas être jugé responsable lui-même, il fait porter le chapeau à un autre homme politique. Ce n’est pas un exemple que j’ai choisi par hasard, c’est un monde où ils essayent toujours tous de faire porter le chapeau à quelqu’un d’autre. Enfin, je ne vais pas m’étendre sur le sujet de la politique.

Dans mon ancien travail salarié, c’était la même chose : tout le monde voulait faire porter le chapeau à quelqu’un d’autre quand il y avait un souci. On était en réunion, on parlait d’un problème et chacun essayait de trouver une excuse en disant : « Oui, mais telle personne ou tel service n’a pas fait ce qu’il avait à faire et c’est pour ça qu’il y a le problème. » Et je vous avoue que je déteste, je déteste qu’on soit toujours en train de se protéger soi-même et pour se protéger, on essaye de faire porter le chapeau à quelqu’un d’autre. Je déteste ça ; ce n’est pas beau, ce n’est pas bien. Il faut, si on est un vrai leader, si on est quelqu’un qui veut faire avancer les choses, il faut assumer ses responsabilités et il faut savoir porter le chapeau soi-même quand une erreur a été faite. Donc, essayer de faire porter le chapeau à quelqu’un, essayer de faire porter une responsabilité à quelqu’un en cas d’erreur, ce n’est pas du tout un comportement de leader.

Ceci étant dit, je vous propose de pratiquer un petit peu votre prononciation et vous allez répéter après moi cette expression. On y va, vous copiez ma prononciation.

Je lui fais porter le chapeau

Tu lui fais porter le chapeau

Il lui fait porter le chapeau

Elle lui fait porter le chapeau

Nous lui faisons porter le chapeau

Vous lui faites porter le chapeau

Ils lui font porter le chapeau

Elles lui font porter le chapeau

Super ! Merci de m’avoir écouté. Encore une fois, n’oubliez pas que les portes de l’académie ferment aujourd’hui, donc, si vous voulez nous rejoindre in extremis, vous pouvez aller sur www.francaisauthentique.com/academie – il y a un lien dans la description du podcast. Les portes ferment maintenant et je ne les rouvrirai pas et il n’y aura aucune exception. Souvent, dans ce genre d’événement, un, deux, trois jours après, on m’écrit : « Je n’ai pas pu pour une raison ou pour une autre. » Je ne pourrai faire aucune exception et ce qui est amusant dans ces emails, c’est que souvent en fait qu’on me dit : « Oui, mais je n’avais pas mes emails parce que j’ai eu un problème d’Internet. » Donc, les gens essayent de faire porter le chapeau à leur fournisseur d’Internet. Voilà, petite blague à part, allez jeter un coup d’œil pour nous rejoindre dans l’académie et je me réjouis de faire votre connaissance directe sur Facebook ou WhatsApp.

A très bientôt les amis.

Vous appréciez ce contenu ?

Abonnez-vous à mon cours gratuit !

Étape 1

Découvrez mon cours gratuit !


Étape 2

Consultez mes autres ressources

Application mobile Extraits de cours Podcast Vidéos Blog


Étape 3

Il est temps d'agir

Procurez-vous un de mes cours pour apprendre à parler Français packs-small Vue d'ensemblePack 1 Pack 2 Pack 3 Académie


Étape 4

Rejoignez la communauté FA

Faites-vous aider par des gens qui comme vous apprennent le Français

Ce que disent mes élèves

Réseaux sociaux

facebook twitter googleplus youtube