Faire la tête / Tirer la tête

Faire la tête / Tirer la tête

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Faire la tête / Tirer la tête”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Eh bien, salut cher ami, et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, nous allons voir à une expression, mais nous allons la décliner. On va voir une expression de base et je vais t’en donner d’autres qui signifient la même chose.

Cette expression, c’est “faire la tête”, “faire la tête”. Ça m’a été suggéré par notre ami Yousra sur Facebook. Merci beaucoup. Et on va l’étendre, par exemple, à “tirer la tête” qui veut dire la même chose, “faire la tête”, “tirer la tête”. Et en fin d’épisode, je te donnerai d’autres façons de dire “faire la tête”, des façons polies et des façons un peu moins polies. Donc, reste bien jusqu’au bout pour apprendre ces différentes façons d’exprimer “faire la tête” et évidemment, je vais te dire avec des exemples ce que signifie cette expression.

Avant tout ça, je tiens à remercier les donateurs Patreon qui financent et qui sponsorisent le podcast de Français Authentique. Patreon, c’est une plateforme qui permet à ceux qui consomment du contenu gratuit comme ce podcast ou comme mes vidéos, par exemple, de contribuer au développement du créateur en faisant une donation mensuelle. Ça commence à 1 dollar par mois, ça peut être arrêté quand on veut et on peut évidemment donner un petit peu plus aussi. Et nous avons plusieurs, je ne sais plus exactement, plusieurs centaines de donateurs que je remercie du fond du cœur parce que ce sont eux qui permettent à Français Authentique de se développer. Bien sûr, ceux qui se procurent les cours de Français Authentique également, mais voilà, vous formez tous une très belle équipe et je ne l’oublie pas et j’aime prendre du temps pour vous en remercier. Donc, passons maintenant à notre fameuse expression “faire la tête”.

Le verbe faire, il a plein de sens différents. Le sens numéro 1, c’est créer, produire, fabriquer. Je ne rentre pas dans le détail parce qu’ici, ça ne va pas beaucoup nous aider pour l’expression du jour. Et puis il y a plein d’autres sens, faire étant un des verbes de la langue française le plus utilisé, mais retiens ça : ça veut dire créer, fabriquer, produire.

La tête, c’est une partie de ton corps qui se situe au-dessus du cou, au-dessus du cou. C’est la partie où il y a ta bouche, tes yeux, tes oreilles, tes cheveux, ton cerveau. Donc, tout ce qui est au-dessus de ton cou, c’est ta tête. Donc, faire la tête, qu’est-ce que ça peut vouloir dire ? On fait pas une tête, on fabrique pas une tête, on produit pas une tête.

“Faire la tête” comme “tirer la tête”, ça veut dire exactement la même chose, ça signifie “avoir une expression de visage qui montre qu’on est mécontent”. On est froid, on a un visage froid, on ne sourit pas, on a les muscles serrés, tu sais les muscles du visage serrés qui montrent qu’on n’est pas content, qu’on est un peu en colère. On est silencieux, on ne se plaint pas forcément quand on fait la tête, on ne se plaint pas, on ne dit rien, mais on est froid, on ne sourit pas, on a les yeux un peu vers le bas, on a les muscles du visage contractés, donc on montre qu’on est de mauvaise humeur.

Un verbe synonyme de “faire la tête” ou “tirer la tête”, ce serait “bouder” qui veut dire exactement ce que je viens de te décrire. Prenons, comme d’habitude, quelques exemples.

Le premier, ça va être, imagine ma fille Emma, qui vient me voir et qui dit : “Papa, j’aimerais regarder la télévision”. Et moi, je lui dis : “Non Emma, tu as regardé la télévision un petit peu ce matin. C’est fini pour aujourd’hui. Va plutôt jouer dehors dans le jardin”. Et là Emma, elle ne sourit pas. Tu vois, elle ne dit rien, elle ne se plaint pas, mais elle part et elle ne sourit pas et je vois bien pendant les minutes qui suivent qu’elle est mécontente. Elle ne sourit pas, son visage est fermé, ses muscles sont serrés. On voit qu’elle est mécontente, qu’elle est de mauvaise humeur. Je le vois sur son visage. Et là, je lui dis : “Emma, arrête de faire la tête”. Je pourrais également lui dire : “Emma, arrête de tirer la tête”, même si ça, c’est un tout petit peu plus familier. Je pourrais aussi lui dire, ça c’est pas familier : “Emma, arrête de bouder”. “Arrête de faire la tête”, “arrête de bouder”, “arrête de tirer la tête”, ça veut dire “arrête d’avoir ce visage qui me montre que tu es de mauvaise humeur”.

Un autre exemple. Imagine, tu es à un dîner entre amis et… Donc tu es une femme. Tu es à un dîner entre amis et ton mari, il semble ne pas s’amuser pendant le dîner. Vous êtes plusieurs, y a pas mal d’amis et tu vois ton mari qui ne sourit pas, il a le visage un peu serré, il n’est pas de bonne humeur. Tu vois qu’il est mécontent, tu vois qu’il se passe quelque chose, mais il est silencieux. Il ne se plaint pas. Et à un moment, vous n’êtes que vous deux et tu lui demandes : “Mais pourquoi fais-tu la tête ?”. Donc, en lui demandant “pourquoi fais-tu la tête ?”, ou “pourquoi tires-tu la tête ?”, ou “pourquoi boudes-tu ?”, tu lui demandes pourquoi il a cette expression de visage fermé, pourquoi il ne sourit pas, pourquoi, on a l’impression en le regardant, en regardant son visage, en regardant sa tête, on a l’impression qu’il est mécontent, qu’il est de mauvaise humeur.

Alors, je suis sûr que tu as déjà bien compris le sens de l’expression, mais avant de passer à des synonymes, je voudrais reprendre un dernier exemple. Imagine, tu discutes avec un collègue au bureau. Vous êtes deux dans le bureau et à un moment, tu dis à ton collègue : “Écoute, ça fait des semaines que tu fais la tête. Est-ce que tu peux m’expliquer ? Qu’est-ce que j’ai dit de mal ?”. Donc, en faisant ça, tu demandes une explication au fait que ton collègue ou ta collègue, la personne qui est avec toi dans le bureau est mécontente. Cette personne est mécontente, elle ne sourit pas, elle est froide, elle a le visage serré, elle est silencieuse. Elle ne se plaint pas, mais elle est de mauvaise humeur. Donc elle boude, elle tire la tête, elle fait la tête et tu lui demandes des explications, tu lui demandes quelle est la raison.

Alors, je t’avais promis des synonymes pour “faire la tête” ou “tirer la tête”. On va commencer par quelque chose qui n’est pas familier, qui serait “faire la moue”. “Faire la moue”, c’est la même chose que “faire la tête”. “Faire la moue”, “faire la tête”, c’est la même chose. Et moue, ça s’écrit m o u e.

Un autre synonyme, une autre façon de dire “faire la tête” ou “tirer la tête”, c’est de dire “faire la tronche” ou “tirer la tronche”. Tronche, c’est un synonyme de tête. Alors là, on est dans le familier, déjà, mais “faire la tronche” ou “tirer la tronche”, ça veut dire “faire la tête” ou “tirer la tête”. Ce sont des synonymes.

Et enfin, là on est dans le grossier, dans le vulgaire, le mot tête, le mot tronche peut aussi être remplacé par gueule. Alors gueule, c’est un gros mot, donc il ne faut pas l’utiliser. Toujours est-il que tu pourras entendre “faire la gueule”, “tirer la gueule”. Ça veut dire la même chose que “faire la tronche”, “tirer la tronche”, ça veut dire la même chose que “faire la moue”, ça veut dire la même chose que “faire la tête” ou “tirer la tête”. Donc, tu vois, t’as plusieurs synonymes : tête, moue, tronche ou gueule.

Et je te propose maintenant que tu as bien saisi tout ça, eh bien, de pratiquer ta prononciation en répétant après moi, tout simplement, quand je laisse un blanc après avoir prononcé. Donc on y va.

Faire la tête.

Tirer la tête.

Faire la moue.

Alors je ne dis pas “tirer la moue” parce que je pense que… enfin, je ne l’ai jamais entendu, donc je ne pense pas qu’on l’utilise. “Tirer la moue”, on ne l’utilise pas.

Faire la tronche.

Tirer la tronche.

Et là, s’il y a des enfants, il faut qu’ils sortent de la pièce parce qu’on va dire…

Faire la gueule.

Tirer la gueule.

Très, très bien ! Essaye de pratiquer, essaye de répéter cet exercice plusieurs fois. Merci d’avoir suivi cet épisode. Et si tu veux contribuer au projet Français Authentique, si tu crois en notre mission, eh bien, va jeter un œil à www.francaisauthentique.com/patreon pour découvrir les donations et les bonus qui s’y rapportent. Et à ceux qui se plaignent, quand je parle de Patreon dans mes podcasts… Ça arrive, certains disent : « Johan, pourquoi tu nous parles de Patreon ? Pourquoi tu nous parles de ce projet ?”. Eh bien, je leur dis : “Ne faites pas la tête !”.

À bientôt. Salut !