Exprimer la conséquence en français

Exprimer la conséquence en français

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette vidéo de la série « T’as cinq minutes », des vidéos dans lesquelles je partage une notion en moins de cinq minutes. Et ce que je vais faire aujourd’hui, c’est partager avec vous quelque chose d’important pour discuter et argumenter en français. Ce qu’on va voir, c’est l’expression de la conséquence. Comment faire pour exprimer une conséquence ? Quels sont les mots de liaison qui vous seront utiles pour le faire ? Je vous rappelle qu’une conséquence, c’est le résultat d’une action ou d’une cause. Par exemple, si vous dites : « Il faut chaud. » et que vous dites juste derrière : « J’ai soif. », eh bien, ici « il fait chaud », c’est la cause – c’est l’action, donc, il faut chaud. Et [si] vous dites : « J’ai soif. », c’est la conséquence, c’est le résultat de cela. C’est parce qu’il fait chaud que vous avez soif, donc, il y a une liaison entre « il fait chaud » et « j’ai soif » et on va voir quelques mots de liaison pour exprimer cela.

Il en existe beaucoup, il y a  plein de façons d’exprimer la conséquence, mais je vais en partager cinq avec vous aujourd’hui. Ce sont des petites expressions très courantes. Le premier moyen, c’est tout simplement de dire « donc » ; le petit mot « donc ». Je vous donne un exemple : « J’apprends l’italien depuis peu de temps, donc, je ne peux pas m’exprimer à l’oral. » Donc, ici, la conséquence, le résultat, c’est que je ne peux pas m’exprimer à l’oral ; la cause de tout ça, c’est parce que j’apprends l’italien depuis peu de temps et on utilise le petit mot « donc » pour exprimer la conséquence.

Vous pouvez utiliser « par conséquent ». C’est logique, vous avez le mot « conséquence », par conséquent. Un petit exemple pour que vous compreniez : « Il y avait des grèves, par conséquent, il n’y avait pas de train. » Une grève, c’est quand les gens refusent de travailler  pour défendre quelque chose et s’il y a des grèves, il y a personne pour conduire les trains, donc, les trains restent à la gare. Ici, la cause, c’est qu’il y a les grèves et la conséquence (exprimée par « par conséquent »), c’est qu’il n’y a pas de train.

Vous pouvez également utiliser « c’est pourquoi », tout simplement surtout à l’oral où on utilise pas mal cette petite expression. Vous dites par exemple : « Il a beaucoup plus cette semaine, c’est pourquoi les routes sont inondées. » Encore une fois, un lien entre une cause et un résultat et vous utilisez « c’est pourquoi » pour faire la liaison.

Une expression que j’utilise personnellement beaucoup, c’est « c’est la raison pour laquelle ». Par exemple, vous dites : « Je suis ton père, c’est la raison pour laquelle je m’inquiète pour ton avenir. » Donc, « c’est la raison pour laquelle », ça exprime directement la conséquence entre une cause (une action) et un résultat. A l’oral, on dit également : « C’est pour ça que … » Ça, c’est plutôt utilisé à l’oral : « C’est pour ça que … » Vous pouvez, par exemple, dire : « On ne se verra pas demain, c’est pour ça que je voulais te saluer aujourd’hui. » « C’est pour ça que … » exprime directement la conséquence.

Il en existe plein d’autres, il y a plein d’autres moyens d’exprimer la conséquence. Vous pouvez, par exemple, dire : « Alors… Du coup… De sorte que… Si bien que, etc. » Il y a plein d’autres moyens, mais si vous connaissez déjà les cinq que j’ai partagés avec vous aujourd’hui, vous serez bien armé pour exprimer la conséquence.

A bientôt pour un nouvel épisode de « T’as cinq minutes » !