Être au taquet

Être au taquet

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Être au taquet”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Eh bien salut chers amis et merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Alors je suis très, très content que tu me rejoignes, que tu prennes le temps de me rejoindre pour cet épisode. Et aujourd’hui, nous allons voir une expression suggérée par notre ami David, qui est un membre fidèle du projet Patreon. Je vais parler très brièvement de ce petit projet, mais David me disait : « Eh bien, le langage populaire, l’argot français, ce sont des choses qui posent pas mal de problèmes et ce serait intéressant, Johan, que tu nous en parles un petit peu ». C’est ce qu’on va faire aujourd’hui avec cette expression “être au taquet”, mais avant ça, je voudrais te présenter brièvement ou présenter aux nouveaux membres (ceux qui nous découvrent) ce qu’est ce projet Patreon parce que ça fait très longtemps qu’on n’en a pas parlé.

Il s’agit tout simplement d’un projet de soutien où une communauté soutient financièrement un créateur qui met à disposition du contenu sur Internet (des vidéos, des podcasts, etc.) et qui le rétribue. Ça commence à 1 dollar par mois, ça peut être une autre monnaie et bien sûr, ça peut s’arrêter quand on veut. On peut contribuer un mois, deux mois, six mois, deux ans, et c’est un projet qui est bien sûr très important pour Français Authentique. Donc, je remercie David et tous les autres membres du projet Patreon. Tu as un lien en bas. C’est www.francaisauthentique.com/patreon. Et si tu es intéressé pour contribuer et faire partie de cette grande famille, eh bien, tu peux aller jeter un œil au lien qu’il y a en bas de ce podcast.

Ceci étant dit, on passe maintenant à l’expression du jour, de la semaine “être au taquet” et on va commencer par expliquer le mot “taquet” puisqu’une fois que tu auras compris le mot “taquet”, je pense que le reste sera facile.

Un taquet,… je cherche un petit peu mes mots, c’est en mécanique une pièce qu’on utilise pour arrêter un mouvement mécanique. Par exemple automobile ou des objets qui bougent, quand il y a des objets qui bougent entre eux. Un taquet, c’est un objet, une pièce qui est là uniquement pour arrêter un mouvement. On appelle ça une butée également. Donc, la pièce, elle bouge ; il y a une pièce qui bouge : elle bouge, elle bouge, elle bouge, elle bouge, elle bouge. S’il n’y avait rien pour l’arrêter, elle continuerait à bouger, mais il y a un taquet, une butée qui est là pour arrêter le mouvement. C’est un taquet. Donc, tu pourrais dire, si tu prends ce sens propre du mot “taquet”, être au taquet, ça veut dire être au bout d’un déplacement. On ne peut pas aller plus loin parce que, eh bien, on a justement ce taquet. Si on est au taquet, on ne peut pas aller plus loin parce qu’on a cette pièce mécanique qui nous bloque. Ça, c’est le sens propre.

Au sens figuré, être au taquet, ça veut dire se donner à fond. On ne peut pas en faire plus, on est bloqué. C’est impossible d’aller plus loin, on est au maximum. Donc tu retrouves bien cette image. Au sens propre, tu as le taquet qui bloque un mouvement et au sens figuré, quand on dit qu’on est au taquet, ça veut dire qu’on s’est donné à fond, on a fait notre maximum, on ne peut pas faire plus. Donc, on est aussi bloqué à un taquet. C’est pour ça que quand on dit “être au taquet”, ou “je suis au taquet”, ça veut dire “je suis au maximum, je ne peux pas faire plus”. On va prendre quelques exemples pour que tu comprennes bien de quoi il s’agit.

Imagine tu as un élève de Terminale (la Terminale en France, c’est la dernière classe du lycée, là où on passe notre Bac). Et tu as un élève de Terminale qui dit : « Eh Je suis au taquet cette année. Il faut absolument que j’aie mon Bac ». Donc, si cet élève, cet étudiant dit : « Je suis au taquet », ça veut dire : « Je travaille dur, je me donne à fond pour avoir mon Bac. Je suis au taquet ».

Imagine une femme qui discute avec sa meilleure amie et elle se plaint un peu. Elle dit : « Oh, mon mari m’aide pas beaucoup. Il faut dire, il est au taquet au travail. Il est au taquet au travail ». Ça veut dire : « Il travaille dur. Il se donne à fond pour son travail, pour son boulot et du coup, il n’a plus de temps à m’accorder. Il est au taquet au travail ». Tu remarques qu’on fait la liaison. Je suis_au taquet. Il est_au taquet. J’exagère un peu, mais on fait la liaison quand on a une lettre qui finit par une consonne comme “et” ou comme “suis”. “Suis”, ça finit par un “s”, “et”, ça finit par un “t”. Si ces mots finissent par une voyelle et que le mot suivant commence par une consonne (ici “o”), eh bien on fait la liaison.

Enfin, dernier exemple qui peut me venir en tête. Imagine, je te parle du match de rugby. Il y a eu un match de rugby ou il y avait la Coupe du monde de rugby il n’y a pas longtemps. Si je te dis que l’équipe de France a été au taquet pendant le dernier match, ça veut dire qu’elle s’est donnée à fond. Elle n’aurait pas pu faire plus, elle était bloquée par le taquet. C’est impossible. La France était au taquet.

Donc voilà, “être au taquet”, t’as bien compris. Ça veut dire “se donner à fond, on ne peut pas faire plus”. Un synonyme d’être au taquet, ce serait “être à bloc”. Si tu entends quelqu’un dire “je suis à bloc” ou “il est à bloc”, eh bien ça veut dire “je suis au taquet” ou “il est au taquet, à fond”.

Fais attention, une petite mise en garde. Fais attention à ne pas confondre le mot “taquet” avec le sens que je t’ai expliqué (“taquet” au sens de butée) avec le mot “taquet” qui veut dire gifle. Mettre un taquet ou prendre un taquet, ça veut dire mettre une gifle ou prendre une gifle dans le langage familier, dans le langage courant. Donc, si tu dis : « Hé, il m’a mis un taquet », ça veut dire : « Il m’a mis une gifle ». On dit aussi “une baffe”, mais tout ça “gifle”, “baffe”, “taquet”, c’est un autre sens que le mot “taquet” utilisé ici dans cet article.

Donc, je te propose, avant de nous quitter, de pratiquer brièvement ta prononciation. Donc tu répètes tout simplement après moi. Je vais laisser un petit blanc et tu répètes en copiant exactement mon intonation. On y va !

Je suis au taquet

Tu es au taquet

Il est au taquet

Elle est au taquet

Nous sommes au taquet

Vous êtes au taquet

Ils sont au taquet

Elles sont au taquet

Très bien ! Donc mon cher David et tous les autres, j’espère que le sens de cette expression est maintenant clair. Vous pouvez me suggérer d’autres expressions sur tous nos réseaux, (sur YouTube, sur Facebook, n’importe où). Et bien sûr, je donne souvent priorité aux membres du projet Patreon pour le choix des sujets de podcast. Donc, si ça t’intéresse, tu peux encore une fois aller jeter un coup d’œil au lien en bas de cet épisode.

Merci et à très bientôt. Salut !