Être à prendre avec des pincettes

Être à prendre avec des pincettes

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Être à prendre avec des pincettes”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Bienvenue dans le podcast du jour, chers amis. Aujourd’hui, je vais vous expliquer le sens de l’expression « être à prendre avec des pincettes » et je remercie à la fois Paolina qui m’a envoyé un mail pour me suggérer cette expression et Ed qui m’a suggéré également cette expression sur notre page Facebook. J’en profite pour souhaiter la bienvenue à tous ceux qui découvrent ce podcast ; peut-être que vous me découvrez sur Spotify puisque depuis peu le podcast de Français Authentique est également disponible sur Spotify. En fait, j’essaye d’être présent partout pour aider un maximum de monde. Le podcast est présent sur Spotify, sur SoundCloud, sur Google Play, il y a l’application mobile gratuite de Français Authentique disponible pour Android et pour iOS. Enfin, en gros, vous ne pouvez pas manquer le podcast, on est présent partout sous forme de vidéo, sous forme de MP3 et sous forme de PDF pour vous aider à mieux parler le français. Donc, si vous m’avez trouvé grâce à Spotify, j’apprécierai beaucoup que vous m’envoyiez un e-mail parce que c’est une petite expérience pour moi et je ne sais pas encore si beaucoup de monde me trouve via Spotify.

L’expression d’aujourd’hui : être à prendre avec des pincettes. Elle est composée de différents mots dont le verbe « prendre ». Le verbe « prendre », il a plusieurs sens, il a pas mal de sens. C’est un peu comme le verbe « mettre ». Vous savez que j’ai expliqué dans une vidéo il n’y a pas très longtemps et peut-être que je ferai une vidéo pour le verbe « prendre » parce qu’il a pas mal de sens, mais un des sens majeurs et celui qui nous intéresse aujourd’hui, c’est l’idée de saisir, de mettre quelque chose dans sa main. Par exemple, si je dis : « Je prends mon stylo. », eh bien, j’utilise ma main pour saisir, pour attraper le stylo et le prendre. Si je prends le micro, eh bien, je prends – vous m’entendez – je mets la main sur le micro et le micro est dans ma main ; j’ai pris le micro.

Le mot « pincette », lui, il vient du mot « pince ». Une pince, c’est un outil en deux parties – si vous tapez « pince » sur Google, vous allez tout de suite comprendre – qui est utilisé pour saisir quelque chose, pour attraper quelque chose, pour prendre quelque chose. Il y a différents types de pinces. Le chirurgien utilise une pince, le mécanicien ; vous pouvez utiliser une pince à épiler pour enlever les poils, enfin, bref. Une pince, c’est un outil en deux parties. Et quand on rajoute le suffixe « ette » – un suffixe, c’est ce qu’on rajoute à la fin d’un mot pour lui donner un autre sens ou pour modifier légèrement le sens… Et le « ette » ici, c’est ce qu’on appelle le suffixe diminutif, ça rend quelque chose plus petite.

Par exemple, si vous avez le mot « maison  » et que vous rajoutez « ette », vous obtenez le mot « maisonette » qui veut dire petite maison. Une pincette, c’est tout simplement une petite pince puisqu’on a rajouté « ette » à la fin. Ça ne marche pas pour tout ; il y a des mots en « ette » qui ne sont pas des petites choses. Par exemple, le mot « brouette », ce n’est pas le suffixe diminutif, c’est un autre mot, mais il arrive que ce suffixe « ette » donne cette idée de petit. Donc, une pincette, c’est une petite pince qu’on utilise pour saisir des petits objets, pour prendre, pour attraper des petits objets qu’on ne pourrait pas saisir avec notre main. Il y a une idée un petit peu : quand on a une pincette, il faut y aller doucement, ce sont des choses fragiles, des petites choses et c’est justement ça le sens d’être à prendre avec des pincettes. Ça veut dire une chose à traiter avec précaution ; c’est une chose sur laquelle ou pour laquelle il faut faire attention. Ça peut être une personne, ça peut être un sujet, mais si on utilise une pincette – je rappelle qu’une pincette, c’est utilisé pour des petites choses fragiles – que ce soit au sens propre ou figuré, eh bien, on fait attention ou on prend des précautions. Comme d’habitude, je vous propose d’étudier trois contextes différents dans lesquels on a ce mot « pincette » pour que vous compreniez bien.

Vous pouvez lire dans un journal où on rapporte les chiffres du chômage en France. On dit : « Ouah ! Les chiffres du chômage en France sont très très bons en ce moment. » et juste en-dessous, ils marquent : « Mais ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. » Ça veut dire : « Il faut faire attention à ces chiffres, il ne faut pas les croire à 100 %. » ou alors, ça peut vouloir dire : « Il faut faire attention parce qu’ils sont bons cette fois, mais ils peuvent être mauvais le mois prochain. C’est juste une situation à un moment donné. »

Un autre contexte, ce serait : une personne qui vous dit : « En ce moment, mon chef, il est vraiment à prendre avec des pincettes. » Ça veut dire : « Il faut faire attention, il faut prendre ses précautions quand on lui parle parce qu’il est très nerveux. » Prendre avec des pincettes, ça veut dire faire attention, prendre des précautions.

Un dernier exemple. C’est en faisant de petites recherches sur le sujet tout à l’heure que j’ai vu un vieux titre sur le site Europe 1 qui est une radio en France et qui a un site Internet ; ça date de 2016, mais le titre, c’était : « Hollande battu par Montebourg : le sondage à prendre avec des pincettes. Hollande et Montebourg, ce sont des hommes politiques de gauche (socialistes) et donc, Hollande battu par Montebourg, ça voudrait dire que Montebourg va battre Hollande et ils disent ensuite : « Le sondage à prendre avec des pincettes. » Un sondage, c’est quand on demande aux gens ce qu’ils pensent et qu’on publie ça pour essayer de prédire quelque chose, notamment une élection. On va téléphoner à 1000 personnes et on va leur demander pour qui elles ont l’intention de voter et puis, on va tirer une conclusion grâce au sondage. Et quand on dit que le sondage est à prendre avec des pincettes, eh bien, ça veut tout simplement dire qu’il faut faire attention, il faut prendre ses précautions avec les résultats du sondage. Donc, vous voyez, on le retrouve dans la presse, c’est une expression qu’on retrouve vraiment dans plein de situations. Avant de nous quitter, je vous propose, comme d’habitude, de pratiquer un petit peu votre prononciation. Il suffit tout simplement de répéter après moi en essayant de me copier ; vous copiez exactement ma prononciation.

Être à prendre avec des pincettes

Quand je dis de copier, quand je dis « pincette », il faut vraiment descendre la voix, vraiment copier le rythme et copier vraiment mon intonation.

Être à prendre avec des pincettes

Être à prendre avec des pincettes

Être à prendre avec des pincettes

Une dernière fois…

Être à prendre avec des pincettes

Bon boulot ! Merci de m’avoir écouté. J’espère que ce petit podcast vous a plu. Merci de me suivre, merci de suivre Français Authentique, merci aussi tout particulièrement aux membres du projet Patreon qui soutiennent Français Authentique. En gros – je ne vais pas vous le décrire à chaque fois, il y a un lien en bas : www.francaisauthentique.com/patreon – vous pouvez tout simplement aider Français Authentique à réussir sa mission ou à développer sa mission à partir d’un dollar par mois ou une autre monnaie ou plus sans engagement. Tous les détails sont dans le lien en-dessous.

Merci du fond du cœur de m’aider et à très bientôt chers amis !