Enfoncer une porte ouverte

Enfoncer une porte ouverte

Dans cet épisode je vous explique le sens de l’expression « Enfoncer une porte ouverte ».

Pour ce qui est des nouvelles de Français Authentique :

1 – L’académie rencontre un franc succès. Le groupe privé Facebook est très actif. Ceux qui ont pris un abonnement dès le lancement vont bientôt recevoir le module 2 (La révolution française)

2 – Mon livre de développement personnel « 4 pilules pour une vie riche et sans stress » est terminé et son lancement dépasse toutes mes espérances.

3 – J’ai donné une conférence web gratuite sur la persistance et vous avez été nombreux à me suivre. Merci 🙂 J’offrirai la rediffusion aux membres de l’académie dans le courant du mois de février.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Voici la transcription de l’épisode :

Salut et bienvenue dans ce nouvel épisode de Français Authentique. Aujourd’hui, pas de bla bla, on va étudier une expression ensemble, française authentique que vous pouvez rencontrer à la télévision, dans un livre, etc. Et comme d’habitude, je vais vous expliquer le sens des mots, le sens qu’aurait l’expression au sens propre – ce que ça veut vraiment dire ; le sens qu’a vraiment l’expression dans la vie de tous les jours – le sens figuré – et je vous donnerai quelques exemples d’utilisation. Et l’expression que j’ai choisie pour vous aujourd’hui, c’est « enfoncer une porte ouverte. »

Enfoncer une porte – ça va ensemble – c’est une expression que vous pouvez rencontrer par exemple dans un film ou un livre policier où vous entendez : « La police est arrivée devant un appartement et a enfoncé la porte. » Enfoncer une porte, c’est : voilà, la porte, elle est fermée, elle est fermée à clé, vous ne pouvez pas entrer ; si vous appuyez sur la poignée, vous ne pouvez pas entrer et avec soit un outil, soit avec votre épaule en courant, vous cassez la porte ; vous courez [et] avec votre épaule, vous cassez la porte ; ou avec votre pied ou parfois avec des gros objets lourds, mais vous cassez la porte pour pouvoir pénétrer à l’intérieur, pour pouvoir entrer dans l’appartement ou la maison. Donc, ça, c’est enfoncer une porte.

Le mot « ouvert », eh bien, il est clair pour vous, c’est le contraire de fermer. Donc, une porte qui est ouverte, c’est une porte qui n’est pas fermée. Et donc, l’expression « enfoncer une porte ouverte », ça voudrait dire : il y a une porte qui est ouverte et vous, vous arrivez et avec violence, vous la cassez pour entrer alors qu’en fait, elle est déjà ouverte. Vous voyez un petit peu au sens propre l’absurdité de l’expression. Enfoncer une porte ouverte, ça veut dire : la porte est ouverte mais vous, vous la cassez pour entrer. Et on utilise cette expression pour dire… Si vous dites : « J’enfonce une porte ouverte », ça veut dire : « Je rappelle quelque chose d’évident. » Donc, il n’y a rien de physique – on n’enfonce jamais une porte ouverte, on ne casse jamais une porte qui est ouverte – mais c’est un sens qui est plutôt lié aux idées, lié aux avis.

On va prendre un ou deux exemples : imaginez que vous discutez avec quelqu’un et vous lui dites : « Ah oui, mais tu sais, c’est important de manger pour survivre. » Et là, la personne vous répond : « Oui, là, tu enfonces une porte ouverte ; c’est clair qu’il est important de manger pour survivre et c’est clair que si on ne mange pas on meurt. » Donc, dans ce cas, enfoncer une porte ouverte, ça veut dire vraiment rappeler une vérité que tout le monde connaît. C’est clair pour tout le monde qu’il est important de manger pour survivre ; c’est clair pour tout le monde ; tout le monde sur terre sait qu’il faut manger pour survivre et que si on ne mange pas on meurt. Donc, en rappelant ça en disant : « Tu sais, il faut manger pour survivre » on enfonce une porte ouverte.

Imaginez que vous êtes à l’université et le professeur dit : « Il faut que vous travailliez pour réussir l’examen. » Et là, vous dites à votre camarade qui est à côté de vous : « Il enfonce une porte ouverte ; c’est clair qu’il faut travailler. » Donc, encore une fois, ce que dit le professeur, c’est banal, général et tout le monde le sait ; tout le monde sait que pour réussir un examen il faut travailler et en le disant, le professeur, il enfonce une porte ouverte, il dit une chose que tout le monde sait ; il dit une vérité qui est déjà connue et il fait en sorte de rappeler une banalité. Et en faisant ça, il enfonce une porte ouverte.

Dernier exemple. Dans le monde de l’entreprise, vous imaginez que depuis le début de l’année, le directeur dit à chaque fois qu’il vous voit : « Il faut faire des économies cette année, il n’y a plus d’argent dans la société. » La fois d’après : « Il faut faire des économies cette année. » La fois d’après : « Nous devons faire des économies cette année. » Et au bout de six mois, vous êtes en réunion, et là, il dit : « Je ne veux pas enfoncer une porte ouverte mais cette année, on va devoir faire des économies. » Donc, le chef, en disant : « Je ne veux pas enfoncer de porte ouverte. » veut tout simplement dire : « Je ne veux pas rappeler d’évidence ; je ne veux pas faire en sorte de dire quelque chose que j’ai déjà [dite]  plein de fois, quelque chose que tout le monde connaît dans cette salle. »

Donc, voilà pour aujourd’hui pour cette expression. J’espère qu’elle vous a plu ; j’espère que vous avez très bien compris maintenant le sens de cette expression. Si une expression vous pose problème (une expression de la langue française), je vous conseille – la première chose, c’est d’aller sur françaisauthentique.com, sur mon site et d’aller en haut à droite du menu [où] il y a une petite loupe et si vous cliquez sur cette loupe, vous allez avoir une petite fenêtre qui va s’afficher où ce sera écrit « Rechercher ». Tapez quelques mots de votre expression dedans et cherchez sur le site parce que souvent on me dit : « Eh, Johan, tu  peux m’expliquer cette expression ? Ou cette expression ? Ou cette expression ? » Et comme ça fait plusieurs années que je le fais, il y a plein d’expressions – en fait, la majorité des expressions qu’on me demande d’expliquer, je les ai déjà expliquées. Donc, ça ne sert à rien de me poser la question : allez sur le site, allez sur la fonction « Rechercher », cherchez le sens de l’expression et si vous ne la trouvez pas, écrivez-moi sur Facebook pour dire : « J’aimerais connaître le sens de cette expression. » Et bien sûr, je lis ça tous les jours, je note – j’ai un grand fichier – et je vous expliquerai toutes les expressions que vous voulez ; en tout cas, j’aime beaucoup le faire. Et avant de terminer ce podcast, on va pratiquer un petit peu votre prononciation ; donc, vous allez répéter après moi comme on le fait à chaque épisode. Donc, c’est parti !

J’enfonce une porte ouverte

Tu enfonces une porte ouverte

Il enfonce une porte ouverte

Nous enfonçons une porte ouverte

Vous enfoncez une porte ouverte

Ils enfoncent une porte ouverte

Elles enfoncent une porte ouverte

Très bien ! Merci de m’avoir écouté, retrouvez-nous sur Facebook et je vous dis à très bientôt pour un nouvel épisode de Français Authentique.