En deux temps, trois mouvements

En deux temps, trois mouvements

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “En deux temps, trois mouvements”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Je suis très heureux et très reconnaissant que vous preniez de votre temps précieux pour écouter un de mes podcasts, donc, merci pour ça. Ça fait toujours très très plaisir de voir que vous êtes si nombreux à m’écouter et à commenter un petit peu partout sur les réseaux sociaux, sur Facebook, YouTube, etc. Je voulais vous en remercier et je vais remercier aussi notre ami Ayoub du Maroc qui m’a demandé sur Facebook quel était le sens de l’expression « en deux temps trois mouvements ». Merci, cher Ayoub.

J’en profite pour vous parler un peu de l’actualité puisque Ayoub m’écrit du Maroc, vous êtes très nombreux à me suivre du Maroc et, comme vous le savez peut-être, je prépare un séminaire Français Authentique que j’aimerais beaucoup organiser à Marrakech en mars 2018 vraisemblablement. Ce n’est pas encore tout à fait sûr et il y aura d’autres informations qui vont suivre très bientôt. Je suis venu en février 2017 et j’ai beaucoup aimé. Je souhaite de nouveau revenir dans ce beau pays. J’étais venu, en fait, en février cette année pour mettre à disposition mes cours sous forme physique dans tout le Maroc ; vous étiez très nombreux à me le demander, c’est en place. Il vous suffit d’aller sur http://maroc.francaisauthentique.com et vous pouvez acheter les packs 1, 2 et 3 de Français Authentique sous forme physique. Vous recevez un beau colis chez vous fait avec amour avec un petit mot spécial pour vous et vous recevez ça partout dans tout le Maroc ; vous payez le facteur Amana à la réception, vous le payez directement en Dirhams et vous accédez aux produits de Français Authentique. Il y a un lien dans la description pour en savoir plus. Et je dis à mes amis algériens qui me challengent beaucoup et me demandent très très souvent où en est le projet : « Je ne vous oublie pas, j’y travaille, mais c’est un peu plus compliqué. » Voilà un petit peu en ce qui concerne l’actualité Français Authentique, mais ce qu’Ayoub voulait savoir, c’est ce que signifiait cette fameuse expression « en deux temps trois mouvements »

Le mot « temps », vous connaissez très très certainement la notion générale de temps ; c’est vraiment les secondes, les minutes, etc. Vous connaissez aussi très certainement le temps, le temps qu’il fait dehors ; la météo, est-ce qu’il faut beau ? Est-ce qu’il pleut ? Mais ici, c’est quelque chose d’un peu plus spécifique. Un temps, ici, c’est une phase d’une action. Par exemple, si vous construisez une maison, vous dites : « Je vais construire la maison en deux temps. », ça veut dire en deux phases. Le premier temps, ça sera de fabriquer l’extérieur de la maison – les fondations, les murs, etc. – et le deuxième temps, ça sera de faire tout ce qui est à l’intérieur. Ça, c’est le mot « temps ». Comme on l’entend ici dans cette expression, c’est une phase dans une action.

« Mouvement », c’est le fait de bouger. Si vous prenez votre main, vous la levez ou votre tête et vous la tournez, eh bien, vous effectuez un mouvement. Donc, il y a l’idée de faire bouger quelque chose, ici faire bouger une partie de votre corps. On appelle ça aussi un geste ; un mouvement, un geste.

Donc, avec cette expression, si je vous parle des temps qui sont des phases d’une action et du mouvement qui est le fait de bouger, on a du mal à comprendre cette expression « en deux temps trois mouvements ». C’est souvent le cas pour les expressions idiomatiques qui ont des sens simples souvent – comme ici, vous allez le voir – mais qui n’a rien à voir avec les mots qui composent l’expression. Et ici, en l’occurrence, vous allez voir que c’est très très simple puisque la signification d’« en deux temps trois mouvements », ça veut dire tout simplement quelque chose qui est faite très vite, très rapidement, qui demande très très peu de temps. En deux temps trois mouvements.

L’origine, elle n’est pas tout à fait claire. Une des origines que j’ai trouvée, ça aurait été à l’armée [où] les militaires, quand ils saluaient ou qu’ils faisaient une revue – ce qu’on appelle une revue dans l’armée – ils présentaient leur arme, leur fusil en deux phases qu’on appelait deux temps. Première phase, le fusil était à leur pied et ensuite à la ceinture, de relever à la ceinture. Premier temps, première phase : le fusil était par terre ; deuxième temps, deuxième phase : le fusil était à la ceinture. Donc, quand le mouvement était bien fait, on disait [qu’] il était fait en deux temps et ça voulait dire que c’était fait très vite, très bien, de façon très fluide. Et on aurait ajouté « trois mouvements » derrière pour renforcer cette expression qui montrait deux temps trois mouvements, qui montrait que c’était quelque chose qui était faite de façon très rapide.

J’ai lu une autre théorie sur l’origine de l’expression – c’est toujours assez intéressant – qui serait plus musicale. En musique, un temps, ça correspond à une durée particulière et ce serait une mesure en deux temps. Moi, je n’y connais rien en solfège, langage de la musique, mais les amis qui connaissent type Christine diront si je me trompe ou pas, mais une mesure en deux temps, ce serait l’alternance la plus simple entre un temps qui est fort et un temps qui est faible. Et donc, si on a trois mouvements (qui correspondent à deux temps), ça correspondrait à quelque chose de simple et de rapide. Je n’y connais rien, mais il paraît que ça peut aussi être une explication de cette expression. Pour vous, le plus important, c’est de savoir que « en deux temps trois mouvements », ça veut dire quelque chose qui est faite rapidement, très facilement.

Par exemple, si vous dites : « Je vais finir mes devoirs de mathématique en deux temps trois mouvements. » Eh bien, ça veut dire [que] vous allez faire vos devoirs très rapidement, très facilement, très vite ; il y a souvent une idée de facilité quand même. Vous pouvez entendre – j’espère qu’on dit ça de vous, qu’on dira ça de vous très bientôt : « Il arrive à exprimer ses idées en français en deux temps trois mouvements. » Donc, ça veut dire : il a des idées et il arrive à les exprimer en français très rapidement, très facilement, avec simplicité. En deux temps trois mouvements.

Vous pouvez, par exemple, entendre aussi : elle était tranquillement assise sur un banc en train de lire un livre quand on lui a volé son téléphone. Et elle nous a dit : « Je n’ai rien compris ; ils ont pris mon téléphone en deux temps trois mouvements. » Vous voyez, encore une fois ici : ils ont pris le téléphone très rapidement, très très vite avant qu’elle ait vraiment eu l’idée de comprendre ce qui se passait. Ça s’est passé en très très peu de temps, très rapidement, en deux temps trois mouvements.

Voilà un petit peu ce que je pouvais vous dire sur cette expression. Je vous propose qu’on pratique très rapidement votre prononciation – on ne va pas faire d’exercice de conjugaison aujourd’hui. Vous allez vous concentrer et répéter après moi.

Deux temps

Deux temps

Trois mouvements

Trois mouvements

Deux temps trois mouvements

Deux temps trois mouvements

Deux temps trois mouvements

Deux temps trois mouvements

Deux temps trois mouvements

Deux temps trois mouvements

Merci d’avoir participé à ce petit jeu, merci de m’avoir écouté et un grand grand merci, un grand coucou à mes amis donateurs Patreon. Vous êtes un peu plus de 315 à faire un petit don mensuel à Français Authentique pour m’aider à développer différents projets. Je mets un lien en bas, c’est www.francaisauthentique.com/patreon ; vous avez un petit lien qui vous permet d’en savoir plus sur ce projet, mais, en gros, vous pouvez faire un don mensuel en dollar ou dans une autre monnaie ; ça commence à 1 dollar par mois et vous pouvez arrêter quand vous voulez. Merci à tous les donateurs qui aident Français Authentique à se développer. Ce sont souvent des gens qui se disent : « OK, je bénéficie de beaucoup de contenus gratuits qui m’aident à apprendre le français et je veux alimenter la machine et faire en sorte que Johan continue à faire du contenu gratuit. » Actuellement, c’est deux vidéos et deux podcasts chaque semaine.

Merci de me suivre et de m’écouter et à très très bientôt, les amis !