Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 12 juillet)
Plus d'informations

Éliminer ses émotions négatives, vraiment ?

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut à tous ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode de « Marchez avec Johan ». Je suis très content et je te remercie de prendre quelques instants pour m’écouter parler des émotions aujourd’hui, se dire éliminer les émotions négatives, vraiment. Ce sera le sujet du jour.

Avant ça, je te rappelle que tu peux rejoindre gratuitement la lettre d’information de Français Authentique. Tu as un lien dans la description de cet épisode et puis tu mets ton adresse mail et tu recevras deux fois par semaine des contenus exclusifs pour apprendre le français.

Alors aujourd’hui, encore une fois, un sujet de développement personnel et j’ai déjà abordé ce sujet. Il est lié aux émotions. On en a parlé à plusieurs reprises dans d’autres contenus, mais je voulais en parler aujourd’hui un peu sous un autre angle, c’est-à-dire d’une façon différente, parce qu’il est mal compris par beaucoup de personnes.

Je le vois quand j’échange avec des amis par exemple ou avec des membres de l’Académie Français Authentique dans notre salle Zoom. Je m’aperçois que souvent quand on parle des émotions négatives, eh bien ils ont le réflexe de vouloir les éliminer. Ils me disent : « Comment éliminer mes émotions négatives ? » et ils voient donc les émotions négatives comme étant des choses mauvaises, des choses à éliminer, comme si c’était finalement des bugs de la nature, comme si la nature s’était trompé, avait dit : « Bon, voilà, l’homme est là, l’homme a évolué, l’homme a plein de caractéristiques formidables, mais là il y a un bug. Il y a des émotions négatives et ce bug il faut le résoudre, donc il faut les éliminer ».

Et évidemment, c’est une erreur de penser comme ça parce que les émotions négatives elles ne sont pas mauvaises en soi. Elles sont utiles, les émotions négatives, parce que c’est un message, c’est une information.

L’exemple le plus connu d’émotion un peu négative, c’est ce qu’on appelle « la réponse combat-fuite ». Les Américains, qui ont découvert ça, l’avaient nommée le « fight-or-fly », donc combats ou fuis. Et c’est pour ça qu’en français, ça a été traduit par le combat-fuite.

Et cet exemple, cette réaction, cette réponse, elle a probablement contribué à la survie de notre espèce. Ceux qui l’avaient, ceux qui avaient cette réaction de dire : « Je vois un danger, soit je combats, si j’ai le temps ou si je n’ai pas le temps de partir, soit je m’en vais, soit je fuis », ont survécu assez longtemps pour transmettre leur gène. Et ceux qui n’avaient pas cette réponse, ceux qui étaient là : « Alors, que vais-je faire ? », parce qu’ils n’avaient pas d’émotion finalement, « Que vais-je faire ? Vais-je combattre cet animal féroce ou vais-je partir ? » Ben le temps de se poser la question, ils se faisaient manger. Donc ceux qui n’avaient pas cette réponse sont morts, dévorés par les lions ou les bêtes féroces. Donc cette émotion qui est négative en soi, parce qu’elle a un gros impact sur notre physique à un moment donné, eh bien ça a certainement permis à notre espèce de survivre.

Donc vu sous cet angle, quand on comprend ça, on se dit : « OK. Les émotions négatives, étant importantes, notre travail c’est la gestion et c’est pas l’élimination des émotions ». Parce que bien sûr, il y a une différence entre être en danger face à une bête féroce et stresser pendant des semaines à cause d’une réunion au travail. Le monde moderne est source d’émotions négatives qui sont pour le coup inutiles, voire destructrices pour notre santé. Donc l’idée, ça ne va pas être de les éliminer, parce que c’est impossible, on va le voir, mais en tout cas c’est pas souhaitable, elles sont utiles, ça va être de les gérer, de les dompter.

Et j’avais parlé de ce sujet dans une vidéo You Tube qui s’appelle « Je t’emmène en balade ». Je t’invite à aller la voir. J’avais fait beaucoup d’efforts, je m’étais pris en vidéo dans la nature, je t’avais montré plein de choses. Et à la fin, j’avais montré, ‘fin j’avais parlé d’une de mes lectures qui était… c’est un livre de Steve Peters, Le paradoxe du chimpanzé, qui t’expliquait qu’en fait il fallait prendre soin de la partie émotionnelle de son cerveau. Et la partie émotionnelle de son cerveau, c’est ce qui lui appelle dans son ouvrage le chimpanzé.

Donc je te recommande ce livre. Il y a une vidéo You Tube aussi qui a été faite sur le sujet, sur la chaîne de Français Authentique, mais je t’invite vraiment à aller étudier tout ça, parce qu’il nous explique qu’en fait les émotions elles sont plus fortes que la raison, elles sont plus rapides aussi que la raison, donc on ne peut pas les battre, c’est-à-dire quelqu’un qui me dit comment éliminer mes émotions négatives, eh bien il cherche à faire une chose qui est impossible, les émotions étant plus fortes et plus rapides que la raison, que la pensée, que le raisonnement.

Et ça, c’est lié encore une fois à notre évolution. C’est ce qui fait qu’on a survécu, encore une fois. Donc c’est pas possible. Si on n’avait pas d’émotions, soyons clairs, il y aurait pas de grandes différences entre les êtres humains, les hommes, les femmes, et les légumes ou les animaux. Donc du coup, il faut, à mon avis, chercher à plutôt utiliser et maîtriser nos émotions. La peur en soi n’est pas mauvaise, il faut essayer de la transformer ou de l’utiliser sous forme de prudence. Le fait que quelque chose nous fasse peur, parfois ça veut dire qu’on doit être prudents.

Si tu as peur, je ne sais pas, de… Si tu es en montagne et que tu as peur parce qu’il y a un chemin qui est étroit, eh bien peut-être que cette peur elle est utile et elle va dire : « OK. Fais attention, c’est dangereux, tiens-toi ou prends un autre chemin ». La peur peut être un bon message pour être prudent ou un message de préparation. Si tu as peur avant de faire une présentation au travail ou à l’université, eh bien prépare-toi. La peur, c’est un message qui te dit : « Oh, il y a des enjeux, c’est important, donc prépare-toi ». La douleur, c’est une information. Les erreurs, les regrets, c’est quelque chose qu’on peut transformer en apprentissage.

Donc tu peux transformer toutes ces émotions dites négatives ou qui te procurent des sentiments négatifs en choses plus positives. Et bien sûr, ça marche avec les émotions positives. Le désir et l’envie, ça devient de la motivation etc. Donc ne cherche pas… c’est vraiment le grand message que je voulais te faire passer aujourd’hui, ne cherche pas à supprimer tes émotions négatives. Premièrement, c’est impossible à faire, et en plus, elles sont utiles.

J’espère que ça t’a plu, j’espère que ça t’aidera. N’oublie pas de suivre la lettre d’information de Français Authentique ou en tout cas de laisser ton adresse mail pour t’y inscrire et nous rejoindre. Tu recevras deux contenus exclusifs par semaine.

Merci de m’avoir suivi et je te dis à très très bientôt pour un nouvel épisode de « Marchez avec Johan ». Salut !