Comment écrire les nombres en français

Comment écrire les nombres en français

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais vous expliquer comment écrire les nombres en Français et en fin de vidéo, je répondrai à une question que vous me posez très souvent sur ce sujet.

Bonjour, les amis, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo dans laquelle on va parler de l’écriture des nombres et chiffres en Français. C’est quelque chose qui n’est pas simple ; même pour les francophones, il y a parfois des difficultés, donc, je m’étais dit que c’était un sujet qui pourrait vous intéresser. Avant de commencer, on va faire un petit rappel, on va repartir du début, on va repartir de la base, ce sera peut-être trop simple pour beaucoup d’entre vous, mais c’est nécessaire pour ceux qui ont un niveau un peu moins avancé, donc, je vais vous donner les chiffres en Français.

Un(1), deux(2), trois(3), quatre(4), cinq(5), six(6), sept(7), huit(8), neuf(9), dix(10) – ne vous inquiétez pas, je ne vais pas compter jusqu’à un million comme ça – onze(11), douze(12), treize(13), quatorze(14), quinze(15), seize(16), dix-sept(17), dix-huit(18), dix-neuf(19), vingt(20). Et ensuite, on continue, on continue selon la même logique.

Au niveau des dizaines, on a : trente(30), quarante(40), cinquante(50), soixante(60), soixante-dix(70), quatre-vingts(80), quatre-vingt-dix(90) et cent(100). Ensuite, on a mille(1.000), un million(1.000.000), un milliard(1.000.000.000), etc. Petite parenthèse : nos amis belges ne disent pas soixante-dix, mais septante ; ils ne disent pas quatre-vingt-dix, mais nonante – ce qui est tout à fait logique. Les Français ne sont pas du tout logiques sur ce point et c’est pareil pour nos amis suisses : les Suisses francophones disent aussi nonante pour quatre-vingt-dix, septante pour soixante-dix et ils disent également huitante pour quatre-vingts, ce que les Belges ne disent pas, mais, en tout cas, les Belges et les Suisses sont beaucoup plus logiques que les Français sur ce point.

En ce qui concerne l’écriture des chiffres et des nombres, comme souvent pour les langues, c’est un point qui évolue souvent, il y a des évolutions. Il y a une généralité que je vais vous présenter et des évolutions. Il y a même eu en 1990 une recommandation, donc, ce n’est pas une chose qu’on impose, ni une façon de faire, mais c’est [qu’] on recommande de procéder d’une façon différente. Moi, j’ai toujours gardé la façon générale conventionnelle que je vais vous présenter maintenant qui est suivie par beaucoup de monde.

Il y a trois points essentiels à comprendre et à connaître quand on veut écrire les nombres et les chiffres en Français et le premier, c’est que mille est invariable, mille ne prend pas de « s » à la fin, que vous disiez mille, deux mille(2.000), trois mille(3.000), dix mille(10.000), il n’y a jamais de « s » à la fin de mille. Plutôt simple.

Pour « vingt » et pour « cent », on met un « s » à la fin si – bien sûr, il y en a plusieurs – si on le multiplie et s’il n’y a rien derrière, donc, c’est un petit peu plus subtil. Par exemple, on mettre un « s » à la fin de « cent » si on dit « deux cents(200) ». Deux – ça veut dire qu’il y en a plusieurs, il y a plusieurs fois cents et il n’y a rien derrière – donc deux cents, on met un « s » à la fin de « cent ». Par contre, deux cent un (201), on ne met pas de « s » à la fin de « cent » parce que, certes il est multiplié – il y en a deux, il y en a plusieurs – mais il y a quelque chose derrière. Donc, « deux cents », on met un « s » à la fin de « cent » ; « deux cent un(201) », on ne met pas de « s » à la fin de « cent ». Parfois, je me dis que ceux qui ont inventé la langue française sont un petit fous.

Ça marche pareil pour « vingt ». Si vous dites « quatre-vingts », il y a plusieurs fois vingt, quatre fois, et il n’y a rien derrière, vous mettez un « s » à la fin de « vingt » et si vous dites « quatre-vingt-cinq », il y a certes quatre fois vingt – donc, on devrait mettre un « s » à « vingt » – mais comme il y a quelque chose derrière, on n’en met pas.

Pour ce qui est des traits d’union, on en met pour les nombres composés (quand il y a plusieurs nombres) inférieurs à cent et quand il n’y a pas le mot « et ». Quelques exemples : dix-huit, c’est un dix et un huit, ça forme dix-huit. C’est inférieur à cent, il n’y a pas de mot « et », on met un trait d’union. Vingt et un : il y a le mot « vingt », il y a le mot « un », c’est inférieur à cent, mais on ne met pas de trait d’union parce qu’il y a la particule « et ». Et pour tout ce qui est supérieur à cent, on ne met pas de trait d’union, donc, mille trois cents(1300), pas de trait d’union ; mille trois cent dix-neuf(1319) : on met juste un trait d’union entre dix-neuf parce que dix-neuf est inférieur à cent, mais pour le reste, on ne met pas de trait d’union.

Cette vidéo est maintenant terminée. J’espère qu’elle vous a aidé et que vous l’avez appréciée. Et si c’est le cas, vous pouvez supporter le projet Français Authentique : c’est vraiment très très important pour moi pour que je continue à vous fournir des vidéos gratuites. Plus de détails dans le lien en bas et en fin de vidéo, je vais vous mettre un petit lien pour que vous rejoigniez l’aventure Français Authentique et que vous me supportiez sur Patreon. Je vous en remercie.

On me pose très souvent cette question à savoir si on doit dire mille huit cents ou dix-huit cents et la réponse, c’est qu’on peut dire les deux : ça veut dire exactement la même chose. On a mille huit cents ou dix-huit cents (ça veut dire dix-huit fois cent et ça fait mille huit cents), donc, si vous entendez dix-huit cents ou mille huit cents, les deux veulent dirent strictement la même chose.