Du coup

Du coup

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Du coup”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

On va voir ensemble l’expression « du coup » aujourd’hui. Je sais qu’elle pose des problèmes à pas mal de monde et notamment à notre ami Kedira qui m’a demandé sur Facebook d’en parler. C’est ce que je vais faire aujourd’hui. Mais avant ça, un dernier rappel : c’est aujourd’hui le dernier jour pour vous procurer le pack 4 – conférences authentiques. A partir de demain, il ne sera plus en vente, donc, vraiment si vous avez manqué l’information cette semaine – j’en ai énormément parlé – allez voir www.francaisauthentique.com/pack-4. J’en ai beaucoup parlé et je ne vais pas rentré dans les détails aujourd’hui. Allez voir la description sur la page que je viens de citer ; il y a aussi un lien dans la description de cet article. En gros, il s’agit de la rediffusion des conférences qu’on a données, mon frère et moi, pendant le séminaire Français Authentique de mai 2017 qui a eu lieu à Paris. Beaucoup ne pouvaient pas venir nous rencontrer et j’ai décidé de faire venir des professionnels qui ont filmé, pris le son et je mets à votre disposition la rediffusion. C’est comme si vous y étiez. Il ne vous reste plus que quelques heures, donc, du coup, il faut faire vite – je fais une petite transition en utilisant « du coup ».

Souvent, ce sont les phrases courtes ou les mots qui ont plein de sens différents qui posent des problèmes. Je le vois en anglais, en allemand, en italien – les langues étrangères que j’ai apprises ou que j’apprends ; c’est souvent comme ça : on a des petites phrases et on se dit : « Mais ça veut dire quoi « du coup » ? Je connais le coup, je sais ce que ça veut dire, mais je ne comprends pas l’expression « du coup ». » Ou parfois, on a aussi des mots qui veulent dire plein de choses : « Ah, je sais « coup », ça veut dire… voilà, « mettre un coup à quelqu’un », mais je ne comprends pas l’expression « du coup ». » Donc, on est perdu et le mot « coup » fait vraiment partie de ces petits mots un petit peu embêtants et l’expression « du coup », elle vous pose souvent des problèmes – vous avez été nombreux à m’en parler, il n’y a pas que Kedira qui a un souci avec ça – et pourtant, vous allez voir que « du coup », ça un sens clair, ça un sens simple et c’est beaucoup utilisé, notamment à l’oral et dans les conversations, quand vous discutez avec quelqu’un ; on l’utilise assez peu à l’écrit.

« Du coup », c’est vraiment utilisé pour exprimer une conséquence, pour amener une conséquence, pour dire qu’un événement s’est produit parce qu’un autre s’est produit avant ; c’est un synonyme de « par conséquent », de « par cette occasion » ou « de ce fait » bien que l’académie française refuse le sens de « de ce fait » ; elle dit : « Si vous dites « du coup » à la place de « de ce fait », ce n’est pas correct. » Si l’académie française se penche dessus, ça veut aussi dire que c’est beaucoup utilisé et encore une fois, c’est beaucoup utilisé à l’oral, mais très peu à l’écrit. On va prendre quelques exemples pour que compreniez mieux de quoi il s’agit.

Imaginez, vous allez dehors et vous dites : « Oh il fait froid ! Du coup, je vais rester à la maison. » Donc, il fait froid, c’est un fait, c’est une vérité, vous êtes allé dehors, vous avez mis la tête dehors et vous avez senti qu’il faisait froid et vous tirez une conséquence et la conséquence, c’est que vous restez à la maison. « Il fait froid, du coup, je vais rester à la maison. » Vous auriez pu dire : « Il fait froid, donc, je vais rester à la maison. » Vous auriez pu dire aussi : « Il fait froid, par conséquent, je vais rester à la maison. » Donc, « du coup » ici, ça a vraiment un sens de « donc », ça a le sens d’une conséquence ; vous faites quelque chose, vous restez à la maison parce qu’une chose s’est produite, parce qu’une chose est là, parce qu’il fait froid.

Vous pouvez dire également : « J’aime lire, du coup, j’achète beaucoup de livres. » Encore une fois, l’action, c’est d’acheter beaucoup de livres et l’explication, c’est que vous aimez lire. Donc, le fait que vous achetiez beaucoup de livres, c’est la conséquence du fait que vous aimiez lire. Et encore une fois, vous pourriez dire : « J’aime lire, donc, j’achète beaucoup de livres. », mais à l’oral, on peut dire : « J’aime lire, du coup, j’achète beaucoup de livres. »

De mon côté, j’ai beaucoup parlé du pack 4 cette semaine, du coup, je ne vais trop vous en parler aujourd’hui. « Du coup », encore une fois, c’est la conséquence, c’est le « donc » ; je vous dis que je ne vais pas trop parler du pack 4 aujourd’hui et la raison de ça, c’est parce que j’en ai beaucoup parlé cette semaine – j’aurais pu dire « donc » également. « J’ai beaucoup parlé du pack 4 cette semaine, donc, je ne vais pas trop vous en parler aujourd’hui. »

Voilà pour cette mini expression. J’espère qu’elle est maintenant claire pour vous. Vous la comprendrez quand vous l’entendrez à l’oral dans des films peut-être ou dans des discussions. N’hésitez pas à l’utiliser seulement – j’insiste vraiment là-dessus – et je vous conseille de pratiquer votre prononciation. C’est parti, vous répétez tout simplement cette petite expression « du coup ».

Du coup

Du coup

Du coup

Du coup

Les amis, n’oubliez pas que dès demain le pack 4 ne sera plus disponible, du coup, je voulais quand même vous rappeler une dernière fois de visiter www.francaisauthentique.com/pack-4 – il y a un lien dans la description de ce podcast.

Merci, merci, merci ! A très bientôt !