Dormir sur ses deux oreilles

Dormir sur ses deux oreilles

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Dormir sur ses deux oreilles ”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, je vais t’expliquer le sens de l’expression « dormir sur ses deux oreilles ». Elle n’a pas été suggérée par un membre de Français Authentique. C’est Valentine, qui travaille avec moi depuis un certain temps, qui l’a sélectionnée. Je trouve que c’est une expression très sympathique parce que déjà elle est amusante et puis parce qu’elle est utile. Tu peux vraiment la lire dans la presse, l’entendre à la télé française. Donc, c’est ce genre d’expression qui fait de toi une personne qui maîtrise beaucoup mieux le français. Donc, on va étudier ça.

Avant tout ou avant de passer au contenu, je te rappelle que tu peux télécharger gratuitement la fiche PDF qui accompagne cet épisode. Donc, tu vas dans la description de cet épisode. En fait, c’est en deux clics, tu entres ton adresse mail et tu cliques pour obtenir et télécharger directement une petite fiche A4 qui reprend le sens des mots, le sens de l’expression et les exemples choisis aujourd’hui. Donc, on y va. Je te laisserai faire ça à la fin de l’épisode. Tu peux mettre en pause maintenant, mais on passe maintenant à l’explication des différents mots qui composent cette expression.

Le mot « dormir » signifie être dans un état de sommeil. C’est la nuit qu’on dort, quand il fait noir, quand il fait nuit dehors, nous on va dans notre lit, on ferme nos yeux et on dort. Quand on est fatigué, on dort, on a besoin de dormir, on a besoin de sommeil. Et donc, dormir signifie être dans un état de sommeil. La nuit bien souvent, mais on peut aussi dormir la journée. C’est ce qu’on appelle « faire la sieste ».

« Sur », c’est être posé quelque part en contact avec le dessus de quelque chose. Le livre est sur la table, eh bien il est sur le dessus de la table. Et les « oreilles », c’est au pluriel, on en a deux, ce sont les parties du corps que l’on utilise pour écouter. Donc, de chaque côté de la tête, on a une oreille, une oreille à droite, une oreille à gauche. Et c’est ce qu’on utilise pour écouter, pour entendre.

Donc, le sens de l’expression, si tu réfléchis à « dormir sur ses deux oreilles », de façon directe, au sens propre, tu vois que si on dort sur ses deux oreilles, eh bien on n’entend plus rien, il n’y a plus de son puisque nos oreilles sont en contact avec le lit, on dort sur les deux oreilles ou c’est notre corps qui est au-dessus des oreilles. Donc, il n’y a aucun son, on n’entend plus rien. On dort et on n’a pas d’inquiétude, on est paisible, on est tranquille, on ne risque rien. Il n’y a pas de stress à avoir, on est en pleine tranquillité. Du coup, cette petite explication ou ce que je te demande d’imaginer, ça montre que dormir sur ses deux oreilles, ça veut dire ne pas s’inquiéter, se sentir en toute sécurité, ne pas avoir de crainte.

Prenons quelques exemples pour que tu comprennes encore mieux. Le premier exemple, ce serait dans le monde du travail. Quelqu’un dit à un de ses collègues : « Tiens, Jean va probablement recevoir une augmentation. Je pense qu’il peut dormir sur ses deux oreilles ». Ça veut dire Jean n’a pas à s’inquiéter. Il est en toute sécurité, il n’a aucune crainte à avoir. Il va avoir cette augmentation de salaire, il peut être rassuré, et ça va le mettre dans une situation relativement tranquille, stable et sereine. Donc, il peut dormir sur ses deux oreilles.

Prenons un autre exemple, on va prendre le cas d’un examen. Quelqu’un a un examen à passer en français. Ça peut être parfois stressant d’avoir un examen. Là, tu as une personne qui dit : « Je ne suis pas trop inquiète pour mon examen de demain. Je vais dormir sur mes deux oreilles ». Donc, cette personne indique qu’elle ne s’inquiète pas, qu’elle est en toute sécurité, qu’elle ne craint rien. Elle va super bien dormir sans aucune crainte, sans aucun stress, elle n’a pas du tout peur de l’examen.

Enfin, tu peux avoir des parents dont le fils est sorti. Il est sorti en discothèque et il devait leur donner des nouvelles quand même pour qu’ils puissent être sereins, être rassurés, pour savoir si leur fils va bien. Ils n’ont toujours pas eu de coup de fil, il est 23h, aucun coup de téléphone, pas de nouvelle de leur fils. Et ils disent : « On ne pourra pas dormir sur nos deux oreilles tant qu’on n’aura pas eu de ses nouvelles ». Donc, ça indique bien ici qu’ils ne pourront pas se sentir en sécurité. Ils vont être dans un état de peur, de crainte, de stress et ils vont s’inquiéter, ils ne dormiront pas sur leurs deux oreilles.

Donc voilà, Je pense que cette expression n’a plus aucun secret pour toi. Je te propose de pratiquer avec moi ta prononciation. On fait l’exercice habituel comme tous les dimanches. Je prononce, je te laisse un peu de temps et tu répètes après moi en copiant ma prononciation, mon intonation, les liaisons, si j’en fais, et bien sûr, on n’oublie pas de changer le possessif ici en fonction du contexte. Tu vas voir, je dis : « je dors sur mes deux oreilles, tu dors sur tes deux oreilles ». Évidemment, on applique ou on change, on modifie le possessif. Donc, on y va. On pratique la prononciation.

Je dors sur mes deux oreilles.

Tu dors sur tes deux oreilles.

Il dort sur ses deux oreilles.

Elle dort sur ses deux oreilles.

Nous dormons sur nos deux oreilles.

Vous dormez sur vos deux oreilles.

Ils dorment sur leurs deux oreilles.

Elles dorment sur leurs deux oreilles.

Super ! Je pense vraiment que ces exercices sont très utiles pour que tu puisses d’une part vraiment pratiquer ta prononciation. C’est pour ça que j’insiste dans l’Académie Français Authentique, on fait toujours ces exercices pour chaque module. J’aime bien quand tu as aussi une pratique de grammaire en même temps, donc ici avec le changement de possessif. Ça t’aide, ça aide ton cerveau à apprendre ou à réviser de façon naturelle. Donc ça, c’est toujours top.

Je te remercie d’avoir suivi cet épisode. N’oublie pas d’aller télécharger ta fiche PDF qui va reprendre un peu tous les exemples et toutes les explications du jour. N’oublie pas d’être zen, de ne pas stresser. Je te souhaite de tout cœur de dormir sur tes deux oreilles.

A très bientôt.