Deux poids, deux mesures

Deux poids, deux mesures

Dans ce nouvel épisode, enregistré de chez moi et non pas de ma voiture :-), je vous explique le sens de l’expression « Deux poids, deux mesures ».

Bonne écoute.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Venez discuter de cet article sur Facebook avec nous : Cliquez ici.

Voici l’épisode :

Salut ! J’ai été très productif aujourd’hui. En fait, maintenant que je peux définir mon temps comme je le souhaite, puisque je ne suis plus salarié, j’ai l’occasion d’être à la maison et de travailler sur Français Authentique autant que je le veux. Mais peut-être que je vais devoir me freiner puisque j’ai enregistré aujourd’hui quatre podcasts pour Français Authentique ; j’ai écrit un article de blog pour mon site de développement personnel Pas-de-stress ; j’ai fait plein de choses, je suis très content d’être productif, de créer du contenu pour vous et j’espère que vous continuerez à être toujours plus nombreux à suivre mon travail, à suivre ce que je fais et à, eh bien, me remercier comme vous le faites sur Facebook – Je ne dis pas ça pour que le fassiez mais je suis toujours abasourdis de voir tous ces gens qui cherchaient une méthode depuis des années pour apprendre à parler le Français et qui disent : « Voilà, Johan, tu as créé ce qu’on recherchait. » Moi, quand je lis ça, je n’en crois pas mes yeux, je suis très content et très fier parce que lire des choses comme ça, ça me rend heureux. Si vous allez sur le site Français Authentique et que vous regardez la page « Témoignages de membres », vous verrez des vidéos que les gens ont faites pour parler de Français Authentique ; parfois je copie des publications Facebook qui ont été publiées mais, il y en a plein d’autres. Chaque jour, j’en ai plein sur Facebook, je reçois des emails qui me remercient, etc. et je suis vraiment très heureux ; dans la vie, on essaye toujours de faire des choses qui nous rendent heureux ; eh bien, c’est pour moi définitivement le cas : mettre du contenu pour Français Authentique, ça me rend heureux parce que je vois que ça aide les gens. Donc, merci à vous tous pour vos témoignages et vous pouvez aller lire tous ces témoignages dans le menu « Témoignages de membres » du site et bien sûr en nous rejoignant sur la page Facebook de Français Authentique.

Notre ami Rayan, j’espère que j’ai prononcé son prénom correctement, nous a demandé d’expliquer le sens de l’expression « deux poids, deux mesures » et je trouve que cette expression est très intéressante. Déjà, vous la retrouvez très souvent dans les journaux, à la télévision, etc. parce que c’est une expression du langage quotidien et c’est une expression qui n’est pas du tout familière. Donc, souvent, les expressions un peu idiomatiques françaises ou dans toutes les langues, ce sont des expressions familières. Donc, souvent je vous dis : « Attention de ne pas utiliser cette expression au travail par exemple. » Or, avec cette expression « deux poids, deux mesures » vous pouvez être tranquille et l’utiliser tout le temps ; c’est une expression qu’on utilise aussi bien entre amis, avec sa famille, qu’au travail ou à l’école, donc dans des situations familières ou dans des situations un peu plus « strictes ». Cette expression est, à mon avis, relativement facile à comprendre. Ce que nous dit cette expression, c’est qu’on a deux poids et qu’on obtient deux mesures.

Donc, le mot « poids » : un poids, c’est quelque chose qui a une certaine masse. Par exemple, on l’utilisait à l’époque où on n’avait pas des balances électroniques pour peser par exemple les aliments, et au lieu de dire : « Voilà, ça, c’est un kilo de carottes » et de le poser sur une balance électronique qui a écrit « 1 kilo », on avait une balance avec d’un côté un poids qu’on mettait et de l’autre, on mettait les carottes ; et lorsque les deux s’équilibraient, on savait qu’on avait un kilo de carottes. Donc, on avait un poids d’un kilo et ça veut dire qu’on savait qu’on avait un morceau de métal qui pesait 1 kilo, pas plus, pas moins, c’était 1 kilo. Donc, c’est un poids et si vous avez deux poids, deux poids d’un kilo font tous les deux 1 kilo ; deux poids de 2 kilos font tous les deux 2 kilos, donc, les deux poids ont la même masse.

Et le mot « mesure » : quand on mesure quelque chose, on le quantifie. Par exemple, vous pouvez mesurer la taille de quelque chose – en Europe en tout cas, on parle de mètres ou centimètres ; on parle de pouces au Royaume-Uni, pareil aux Etats-Unis aussi, yard, miles. C’est un autre système de mesure mais en tout cas, nous avons tous notre système de mesure qui fait que lorsqu’on veut connaître une distance, eh bien, on la mesure pour avoir un chiffre. C’est pareil pour le poids, pour la masse ; je vous ai parlée juste avant d’un poids d’1 kilo – je crois que c’est de pounds ou des Livres en Angleterre et aux Etats-Unis mais dans tous les cas, on quantifie. Le fait de mesurer, c’est quantifier quelque chose : on peut quantifier une longueur en mètres ou centimètres ; on peut quantifier un poids en grammes ou kilogrammes, on peut quantifier une différence de potentiel en Volts, une puissance électrique en Watts, etc. Il y a plein de moyens de quantifier des grandeurs et c’est ce qu’on appelle une mesure.

Quand on dit : « deux poids, deux mesures », eh bien, ça signifie qu’on a deux poids qui ont la même masse et on obtient deux mesures. Et il y a l’idée ici qu’il y a une injustice, il y a quelque chose qui n’est  pas correct : c’est injuste. Laissez-moi vous expliquer cela avec un exemple, je pense que vous comprendrez mieux. Imaginez que vous avez deux personnes qui, dans deux magasins différents, ont volé de quoi manger et elles ont volé exactement la même chose. Ces deux personnes sont jugées séparément et une personne doit payer une amende et l’autre personne doit aller en prison. Donc, il y a une des deux personnes qui, pour la même erreur, la même faute, sera plus pénalisée que l’autre. Et là, on dira qu’il y a deux poids, deux mesures : ça veut dire que pour deux choses identiques à l’entrée, le jugement a été différent. Je  pense que là, c’est un peu plus clair. En gros, vous avez deux poids qui sont les mêmes – là, en l’occurrence, un vol au magasin, le même vol – et normalement si vous mesurez ou si pesez ces deux poids, vous devriez obtenir la même chose – vous devriez obtenir la même sanction – les deux en prison par exemple ou les deux ont une amende. Or, il y a un qui va en prison et l’autre qui a une amende : ça veut dire qu’elles ne sont pas jugées pareil, ça veut dire qu’il y a deux poids, deux mesures. Donc, on parle beaucoup de deux poids, deux mesures dans l’injustice. Vous voyez, le premier exemple que je viens de vous donner, c’était au niveau d’un procès pour vol.

Vous pouvez rencontrer la même chose dans le sport par exemple. Vous pouvez – je parle souvent du football mais c’est parce que j’aime ça et je sais que de nombreuses personnes de la famille Français Authentique aiment ça, et comme c’est un sport populaire, eh bien, c’est assez facile de se projeter. Imaginez, encore une fois, que vous avez un joueur qui va faire une petite faute involontaire et qui prend un carton jaune et cinq minutes après, un autre joueur va faire une faute très méchante qui aurait pu blesser le joueur adversaire et il aura un carton jaune aussi. Donc, on va lui dire : « c’est injuste ! Il y a deux poids, deux mesures. » Il y a une personne qui fait une faute sans le faire exprès et qui n’est pas dangereuse qui prend un carton jaune – donc, il y a une sanction – et une autre personne qui fait une faute très grave qui aurait pu blesser son adversaire et qui prend un carton  jaune aussi ; ils ont la même sanction alors qu’ils ont fait des fautes qui sont complètement différentes. Vous voyez que ça marche dans les deux sens : dans le premier exemple, les poids étaient identiques mais on avait un mesure différente ; et ici, dans l’exemple du football, on a la même mesure – le carton jaune – par contre les poids étaient différents. Donc, quand on dit « deux poids, deux mesures », c’est vraiment injuste, partial, on n’est pas jugé de façon égale et il y a vraiment cette idée d’injustice.

Vous entendrez très souvent cette histoire ou cette expression de deux poids, deux mesures quand par exemple, un homme politique – puisqu’il y a eu pas mal de scandales ces derniers temps – qui ne paye pas ses impôts – un député, une personne du parlement ou de l’Assemblée nationale – et il se fait attraper. Les gens voient : « Ah, lui, n’a pas payé ses impôts ». Et on va juste lui demander de démissionner ; il va être un peu poursuivi mais il n’aura pas une grosse sanction. Donc, il aura beaucoup triché, il aura vraiment triché sur une grosse partie de son patrimoine, sur beaucoup d’argent et il aura une petite sanction. Et à côté de ça, une personne, disons, plus modeste qui travaille et qui ne déclare pas tous ses revenus – donc, qui fera une faute moins importante, qui cachera encore moins d’argent – elle, sera beaucoup plus pénalisée. Donc, les gens disent beaucoup : « il y a deux poids, deux mesures. Les hommes politiques, l’élite, peuvent se permettre de faire des grosses fautes et ils ont des petites sanctions ; quand les gens un peu plus modestes, un peu plus « normaux » font une petite faute, eh bien, ils sont punis sévèrement : il y a deux poids, deux mesures, c’est injuste ; il y a une différence de jugement, une différence de mesure au niveau des sanctions entre l’élite, les hommes politiques, etc. et les gens un peu plus standards, un peu plus « classiques ». »

Voilà, je pense qu’avec ces trois exemples, vous avez compris le sens de cette expression « deux poids, deux mesures » il y a , comme je vous dis, vraiment l’idée d’une injustice, l’idée que, soit deux fautes identiques sont jugées différemment – une faute est jugée plus sévèrement que l’autre – soit deux fautes différentes – une faute grave et une faute pas grave – obtiennent la même sanction, le même résultat ; il y a toujours un déséquilibre entre les poids et les mesures et c’est ce qui rend la chose très injuste. Je pense que c’est clair maintenant. Si ce n’est pas le cas parce que j’explique toujours un petit peu vite ou je réfléchis en même temps au contexte, etc., si ce n’est pas clair, répétez ce podcast et essayez de l’écouter plusieurs fois. Vous verrez, cette expression, vous aurez l’occasion de la rencontrer à l’écrit ou à l’oral et je pense que vous impressionnerez beaucoup de Français ou de francophones si en tant que personne dont le Français n’est pas la langue maternelle, vous arrivez à comprendre ou à utiliser cette expression. C’est du Français de relativement haut niveau et être capable de le comprendre, voire de l’utiliser impressionnera les francophones.

Donc, là, au niveau de la répétition, on va aller tranquillement, je vais juste vous aider à pratiquer votre  prononciation sur cette expression mais sans conjuguer quoi que ce soit et ensuite, nous terminerons cet épisode, donc, c’est parti, répétez après moi : poids, poids, poids. Deux poids, deux poids, deux poids. Mesure, mesure, mesure. Deux mesures, deux mesures, deux mesures, deux mesures. Deux poids, deux mesures. Deux poids, deux mesures, deux poids, mesures. C’est très bien !

On va étudier un dernier exemple qui m’est venu pendant que je vous aidais à pratiquer la prononciation : imaginons que vous êtes deux personnes et que vous répétiez après moi « deux poids, deux mesures » et vous avez tous les deux le même niveau, vous répétez tous les deux pareil, d’une très bonne façon, vraiment semblable ; et moi, à une personne, je dis : « c’est bien » et à l’autre personne, je dis : « bauuh, c’est pas terrible ! » Vous voyez ? J’ai un jugement différent pour la même chose, pour la même prononciation, la même qualité de prononciation. C’est injuste et on dit qu’il y a deux poids, deux mesures. Donc, voilà pour ce dernier exemple.

Rendez-vous, s’il vous plaît, sur la page Facebook de Français Authentique pour commenter cet épisode pour me dire ce que vous en avez pensé, pour me dire ce que vous pensez de l’injustice et de « deux poids, deux mesures », pour me poser des questions si vous n’avez pas bien compris, pour partager entre ou pour me donner des exemple peut-être de votre vie dans lesquels vous arriverez à expliquer ou à utiliser cette expression « deux poids, deux mesures ».

J’espère que vous appréciez ces nouveaux podcasts enregistrés de chez moi – je ne suis plus dans la voiture, il y a une meilleure qualité sonore – et j’ai l’intention, après les vacances de l’été, aux alentours du mois d’août-septembre, au moment où je travaillerai de façon intense sur l’académie Français Authentique, de remodeler un peu le podcast, de faire un podcast de nouvelle génération et je vous solliciterai pour que vous m’aidiez à définir un meilleur format de podcast. Merci de votre fidélité et à très bientôt.