Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 16 janvier)
Plus d'informations

Des paronymes à ne pas confondre

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! Une petite discussion entre un serveur et un client en fin de repas au restaurant.

Tom : Qu’avez-vous comme désert pour ce soir ?

Emma : Ah ah ! Malheureusement, notre restaurant est trop petit pour accueillir un désert.

Tom : Pardon, c’est la fatigue. Je voulais dire qu’avez-vous comme dessert ?

Emma : En dessert, nous avons une crêpe, un tiramisu et une salade de fruits.

Tom : Je veux bien une crêpe, s’il vous plaît.

 

Le français regorge de pièges comme les paronymes. Ce sont des mots qui ont une sonorité, un son, une prononciation, très proches, mais qui pourtant sont différents et ne veulent pas du tout dire la même chose.

Cela peut prêter à confusion pour les natifs, mais encore plus pour les apprenants.

Aujourd’hui, nous allons voir sept couples de paronymes afin que tu ne les confondes plus jamais. On y va !

 

Salut et merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. Nous allons donc parler aujourd’hui de paronymes qui sont des mots qui se ressemblent.

Parfois, la seule différence entre ces deux mots, c’est une voyelle ou juste une syllabe ou encore une lettre, une toute petite différence. Ce ne sont pas des homophones. Les homophones se prononcent exactement de la même façon, mais ont des sens différents.

Ce ne sont pas les mêmes mots, mais on les prononce pareils. Ici, pour les paronymes, il y a une petite différence qu’on peut déceler à l’oreille. Parfois, on a tendance à confondre ces mots parce que leur son est très proche ou encore parfois parce que leur sens est proche aussi.

Il est donc important de bien les différencier pour ne pas faire d’erreurs. Avant de passer au contenu, je voudrais te rappeler que tu peux télécharger ta fiche PDF gratuite. Ça reprend tout ce qu’on va voir aujourd’hui, les sept paires de paronymes avec leur définition, les exemples.

Ce sera un bel outil de révision pour toi. C’est le premier lien dans la description. Tu cliques sur le lien, tu entres ton adresse mail et tu reçois immédiatement ta fiche PDF gratuite.

 

Premier couple de paronymes, accident et incident. Le mot accident a deux sens.

Ça peut être un événement inattendu ou imprévu, ou encore un événement qui entraîne des dommages. Par exemple, je suis désolé d’avoir fait tomber ton téléphone, c’était un accident. Ou encore, j’ai eu un accident, ma voiture est complètement cassée. Ou encore, j’ai eu un accident, ma voiture est très abîmée.

Un incident, c’est un événement imprévu qui perturbe une action. Des synonymes, ce seraient des obstacles ou des pépins. La différence entre accident et incident, c’est qu’un accident a toujours des conséquences négatives. Par contre, un incident, c’est juste une interruption et parfois les conséquences ne sont pas négatives d’un point de vue matériel.

Imagine par exemple que tu es dans le métro, le métro s’arrête et au micro, on annonce qu’il y a un incident technique. Ça veut juste dire que vous allez rester arrêtés, mais le train ou le métro reprendra sa route plus tard. C’est juste une interruption.

Alors qu’un accident dans le métro, ça voudrait dire que la rame ou le train a une collision et ce serait quelque chose de beaucoup plus grave.

Tu comprends donc la différence entre accident et incident.

 

Deuxième couple, allusion et illusion. La seule différence, c’est la voyelle au début. Allusion, illusion. Une allusion, c’est le fait de sous-entendre quelque chose. On insinue quelque chose, on essaie de faire passer une idée sans la donner directement.

On l’utilise souvent sous la forme « faire allusion à quelque chose ». Par exemple, ce passage du film fait allusion à la Seconde Guerre mondiale. On ne dit pas clairement ici qu’on parle de la Seconde Guerre mondiale, on fait juste une petite allusion indirecte pour rappeler la Seconde Guerre mondiale aux gens.

Ou encore « je n’aime pas que tu fasses d’allusion à mon poids ». Ça veut dire « je n’aime pas que tu abordes le sujet de mon poids d’une manière un peu indirecte et détournée ». Une illusion, c’est une interprétation fausse de ce qu’on voit ou de ce qu’on entend.

On pense avoir vu quelque chose, mais cette chose n’existait pas. Ou alors, on pense avoir entendu quelque chose, mais en fait, il n’y avait rien à entendre. Par exemple, on parle sur certaines images d’illusions d’optique. On pense voir quelque chose, on pense voir un dessin, on pense voir une image alors que celle-ci n’existe pas.

C’est notre cerveau qui nous trompe.

 

Il y a aussi l’expression « se faire des illusions » qui veut dire espérer quelque chose ou vouloir quelque chose qui, en fait, n’est pas réel. Par exemple, ne te fais pas d’illusions, elle ne t’a jamais aimé. Troisième couple, compréhensif, compréhensible.

Ici, on a une racine commune « compréhens » et c’est le suffixe, la fin du mot qui change. D’un côté, on a compréhensif et de l’autre, compréhensible. Le mot compréhensif, on peut l’utiliser pour décrire une qualité chez une personne. Quelqu’un de compréhensif, c’est quelqu’un qui comprend bien les autres.

Il arrive facilement à se mettre à leur place. On dit que c’est quelqu’un d’empathique. Par exemple, mes parents ont été très compréhensifs quand je leur ai dit que je voulais arrêter mes études.

Compréhensible, ça veut dire qu’on comprend facilement. Si tu dis « c’est compréhensible », ça veut dire « je comprends ». Par exemple, ce texte n’est pas compréhensible pour des enfants de 7 ans. Ça veut dire qu’ils ne peuvent pas le comprendre.

Quatrième paire de paronymes « émigrer » et « immigrer ».

Ici, les mots ont une sonorité qui est proche, mais aussi un sens qui est proche. La racine est la même, mais les préfixes sont différents, ce qui vient devant la racine. Le verbe « migrer » veut dire « se déplacer, voyager, changer de région ». On l’utilise pour les oiseaux par exemple.

Par exemple, l’hirondelle migre vers le nord au printemps. Pour le verbe « émigrer », on a le préfixe « é- » qui en latin veut dire « hors d’eux ». Donc, émigrer, ça veut dire « quitter son pays pour aller vivre dans un autre ». C’est donc par rapport au pays de départ qu’on parle d’émigration.

Par exemple, de nombreuses familles ukrainiennes ont émigré pour fuir la guerre. Dans « immigrer », nous avons le préfixe latin « im- » qui veut dire « dans, vers, à l’intérieur ». Donc, émigrer veut dire « arriver dans un pays d’accueil ». C’est donc par rapport au pays d’arrivée qu’on parle d’émigration.

Émigration, c’est le pays de départ, on émigre, on quitte un pays. Immigration, c’est le pays d’arrivée, le pays dans lequel on arrive. Donc, une personne qui quitte la France pour s’installer en Autriche, elle émigre de France et elle immigre en Autriche.

J’ai moi-même immigré en Autriche avec ma femme Céline en 2007.

Cinquième paire, « veillez et veuillez ». Ces deux mots proviennent de deux verbes différents et ils ont d’ailleurs deux sons différents. On dit bien « veuillez » et « veillez ». On a « é- » et « e- ». Ce sont deux verbes conjugués à l’impératif présent à la deuxième personne du pluriel.

« Veillez », ça vient du verbe « veiller ». « Veiller » a plusieurs sens, ça peut vouloir dire « ne pas s’endormir », « rester éveillé », mais ça veut aussi dire « prendre soin de », « faire attention à ». Par exemple, « je veille à ce que tout le monde se sente bien dans l’académie », « je fais attention à ça ».

« Veuillez », ça vient du verbe « vouloir », qui veut dire « avoir pour volonté ». À l’impératif, on l’utilise pour faire une demande d’une façon relativement polie.

On l’utilise souvent dans un cadre formel. Par exemple, dans un cadre informel, on dirait « éteins ton téléphone ». Et dans un cadre formel, si on parle à plusieurs personnes et que c’est une situation sérieuse, on dira « veuillez éteindre votre téléphone ».

Sixième paire, « à l’attention de ou à l’intention de ». On a « attention » et « intention ». Le son est différent ici, tu entends bien un « à » et un « in ». Ces deux mots servent à introduire la destinatrice ou le destinataire de quelque chose.

« À l’attention de », on l’utilise pour dire que cet email ou cette lettre est adressée à cette personne, c’est à son attention. Par exemple, « cette lettre est adressée à l’attention du directeur de l’usine ». « À l’intention de », ça veut dire « pour, en l’honneur de ».

Par exemple, « nous avons organisé une fête à l’intention de Philippe ». Ça veut dire « pour lui rendre hommage, pour lui ».

Et enfin, septième paire, c’est celle que nous avons vue en introduction avec Emma et Tom, « désert et dessert ». La différence ici, c’est dans le son. Un seul S, ça donne le son « zzzz », et deux SS, ça donne le son « ssss ». Donc, nous avons « désert » et « dessert ».

Le désert, c’est une région aride où il fait chaud, où il n’y a que du sable en général et qui est peu habité. Un des plus grands déserts, c’est le Sahara. Un dessert, c’est un mets sucré que nous prenons à la fin d’un repas. Par exemple, mon dessert préféré, c’est la mousse au chocolat préparée par ma femme Céline.

Je te propose maintenant un petit exercice pour voir si tu as compris tout ce que nous avons vu aujourd’hui. On te propose trois phrases à trou avec des propositions, à toi de choisir la bonne.

Première phrase. Oui, c’est ça, la bonne réponse, c’est « mon meilleur ami est quelqu’un de compréhensif ».

Ça veut dire que c’est quelqu’un qui me comprend bien.

Deuxième exemple, on t’affiche la phrase. Oui, c’est ça. Ici, c’est « veuillez ne pas vous appuyer contre les portes automatiques ». On fait une demande polie, on utilise « veuillez ».

Et enfin, oui, c’est ça, « la route est bloquée à cause d’un accident de voiture ». On peut imaginer qu’une ou plusieurs voitures ont eu un accident, il y a donc des dégâts matériels et que la route est donc bloquée.

Je t’invite aussi à télécharger ta fiche PDF gratuite, le lien est dans la description, ça te permettra de retrouver tout ce qu’on a vu aujourd’hui avec les exemples. Si tu as aimé cette vidéo, fais-le savoir en mettant un petit pouce, un petit « j’aime », tu peux la partager avec tes amis et tu peux t’abonner à la chaîne YouTube de Français Authentique en activant les notifications.

Merci du fond du cœur d’avoir suivi cette vidéo et je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !