Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 16 avril)
Plus d'informations

Couper le sifflet

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Couper le sifflet”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, cher ami ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast. Aujourd’hui, nous allons étudier ensemble l’expression idiomatique française « couper le sifflet ».

Avant tout, comme d’habitude, je te rappelle que tu peux te rendre dans la description de cet épisode pour télécharger ta fiche PDF gratuite qui reprend les explications des mots, le sens de l’expression, son origine et les exemples utilisés dans ce podcast. Donc, on y va. Tu cliques sur le lien, tu mets ton adresse et tu reçois immédiatement ta fiche PDF.

Alors, elle n’est, cette expression « couper le sifflet », pas forcément super répandue. Les francophones l’utilisent bien sûr, donc c’est intéressant pour toi de la connaître, de la comprendre, mais ce n’est pas une expression qu’on entend tous les jours. Ceci étant dit, on passe à l’explication de chacun des mots « couper le sifflet ». On va regarder « couper » et on va étudier « sifflet ».

Le verbe « couper », il veut dire diviser un élément qui est solide, le diviser en plusieurs parties. Souvent, on peut trancher pour séparer et ça peut être fait à la main ou avec un instrument. Ça, c’est le sens propre. On peut par exemple couper un morceau de pain. Je prends du pain, je le mets sur la table, et avec un couteau, je le coupe. Donc, j’ai un morceau de pain, je le coupe, j’obtiens deux morceaux plus petits.

On peut évidemment couper plein d’autres choses, plein d’autres objets. Et un autre sens, un sens un peu plus figuré du mot « couper », c’est interrompre. Couper la parole par exemple ou couper quelqu’un, ça ne veut pas dire qu’on coupe un être humain, ça veut dire qu’on l’interrompt. Donc, si je suis en train de parler et que toi tu parles en même temps, eh bien on dit que tu me coupes la parole, tu m’interromps.

Le mot « sifflet », le sens littéral, c’est un petit instrument qui fait un son très aigu. Par exemple, les arbitres de football, ils ont un sifflet. Ils le mettent dans la bouche et quand ils soufflent dedans, ça fait : « Triiiiiit ». J’imite bien sûr très mal le sifflet, mais tu as compris, c’est un petit instrument qui fait un son très aigu. Je t’ai pris l’exemple de l’arbitre du football. Parfois, la police utilise un sifflet. L’idée, c’est d’attirer l’attention de quelqu’un en soufflant dans cet objet et ça permet finalement d’attirer l’attention de quelqu’un. On utilise des sifflets dans l’armée aussi etc.

D’une façon un peu plus familière, comme c’est le cas dans l’expression, le mot « sifflet » ça peut faire référence à la gorge ou à la voix de quelqu’un. Donc le sifflet, c’est la gorge de quelqu’un ou sa voix.

Alors cette expression, elle date du XVIe siècle. Et à l’époque, attention, si tu es sensible, la signification était brutale. Si on coupait le sifflet de quelqu’un, eh bien on lui coupait la gorge, on l’égorgeait, on lui tranchait la gorge pour le tuer tout simplement. Donc le mot « sifflet », il faisait référence à la gorge, qui est finalement l’instrument du corps humain ou en tout cas à l’intérieur de la gorge, il y a nos cordes vocales qui produisent des sons et qui nous permettent de parler. Donc couper le sifflet, à l’époque, au XVIe siècle, ça voulait dire couper la gorge, trancher la gorge, en fait tuer quelqu’un.

Heureusement, avec le temps, on fait ça de moins en moins, et le sens de l’expression a un peu changé, il est beaucoup moins sanglant aujourd’hui et un peu plus commun. Quand on dit qu’on coupe le sifflet de quelqu’un, eh bien ce n’est pas la gorge qu’on lui coupe, c’est la façon de s’exprimer, on empêche quelqu’un de s’exprimer, soit parce qu’on l’interrompt, soit pour le faire taire.

On peut l’interrompre par exemple parce qu’on est choqué de ce qu’il dit, ou alors on a envie qu’il arrête de parler et on lui coupe le sifflet. Donc, on en vient un petit peu à ce que je disais tout à l’heure, quand je te parlais de couper la parole, mais ici, couper le sifflet, ça veut dire couper la parole mais parce qu’on a vraiment envie que la personne se taise. Ce n’est pas qu’on a forcément envie de dire quelque chose et qu’on lui prend la parole pour dire quelque chose, c’est plutôt, on a envie qu’il arrête de parler parce qu’on n’a pas envie d’entendre ce qu’il dit.

On a parlé de l’expression « clouer le bec » il y a peu, eh bien couper le sifflet ça veut dire la même chose, c’est un synonyme. Clouer le bec, couper le sifflet, ça veut dire faire taire quelqu’un, l’interrompre, parce qu’on n’a pas envie de l’entendre.

Voyons quelques exemples, trois exemples plus exactement. Tu imagines qu’il y a deux personnes qui parlent et qui commencent à avoir un débat parce que ces deux personnes ne sont pas d’accord et il y a une troisième personne qui assiste à la scène et qui dit : « Waouh ! La cheffe ne s’attendait pas à ce qu’il ait autant de réparties. Ça lui a coupé le sifflet ».

Donc ici, la cheffe, elle était en train de parler et la personne qui était en face de lui, son employé, répondait toujours, du tac au tac. Il répondait bien, il avait de la répartie. Eh bien ça lui a coupé le sifflet, c’est-à-dire ça l’a fait se taire, ça lui a cloué le bec, si on reprend un podcast ou une expression expliquée dans un précédent podcast et ça fait que la cheffe a arrêté de parler, on l’a fait taire, ça lui a coupé le sifflet.

Un autre exemple, quelqu’un peut dire : « Quand ils verront les progrès que tu as fait en français, ça va leur couper le sifflet ». Ici, encore une fois, le « ils » ça représente les gens, quand les gens verront à quel point tu as progressé en français, eh bien ils vont se taire, ils vont arrêter de parler, ils vont être interrompus, ça va leur couper le sifflet, ça veut dire… ici, il y a une petit idée de ça va les impressionner. En tout cas, ils arrêteront de parler et ça va leur couper le sifflet, ils vont se taire, ils ne diront plus : « Ah, tu ne parles pas bien français ». Ils vont arrêter de dire ça, ils vont se taire.

Dernier exemple, encore une fois dans un débat, tu as une personne qui dit : « Il était si sûr de lui pendant notre dispute que ça m’a complètement coupé le sifflet ». Ici, encore une fois, la personne dit : « Waouh ! Cette personne avec laquelle je me suis disputé, était très sûre d’elle. Et cette assurance, ça m’a perturbé et ça a fait que j’ai arrêté de parler. Je me suis tu, on peut donc dire que ça m’a coupé le sifflet ».

Donc, voilà un petit peu ce que je souhaitais, ce que nous souhaitions, Valentine et moi, t’expliquer parce que c’est Valentine qui a, une nouvelle fois, préparé cet épisode et qui a fait des petites recherches pour toi sur le sujet.

Avant d’aller plus loin, avant de se quitter, je voudrais que tu pratiques avec moi ta prononciation. Donc, je vais prendre différents temps, je vais tout mélanger. Il est important que tu gardes en tête qu’il faut bien changer les pronoms, évidemment. On dit « je lui ai coupé le sifflet, tu leur as coupé le sifflet » etc. Donc, il faut bien tout changer. Ici, ne te focalise pas vraiment sur la grammaire ou sur la conjugaison. Tu répètes après moi tout simplement en te focalisant sur mon intonation. On y va.

Je lui ai coupé le sifflet.

Tu vas leur couper le sifflet.

Il lui coupait le sifflet.

Très bien, on continue.

Tu me coupes le sifflet.

Nous lui couperons le sifflet.

Vous leur avez coupé le sifflet.

Elles te coupent le sifflet.

Ils lui coupaient le sifflet.

On t’a vraiment coupé le sifflet.

Très bien. J’espère que ça t’a plu. N’oublie pas d’aller télécharger ta fiche PDF pour retrouver les exemples, les contextes, le sens de l’expression, l’explication des mots. C’est dans la description de l’épisode. Tu accèdes également, comme d’habitude, à la transcription exacte. S’il y a des choses que tu n’as pas pu comprendre en écoutant l’épisode, tu peux télécharger le PDF, tu peux aussi télécharger le MP3, tu peux en fait avoir accès à tout le contenu sur le site de Français Authentique, tous les liens pour y accéder sont dans la description.

Je vais m’arrêter là, sinon quelqu’un va me couper le sifflet pour interrompre cet épisode. À très bientôt.