Un conseil pour apprendre le français de façon plus efficace

Un conseil pour apprendre le français de façon plus efficace

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais vous donner un conseil pour apprendre le Français de façon plus efficace. Je ne sais pas pourquoi j’avais mis ma capuche.

Bonjour les amis et merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. Je ne sais pas trop ce qui m’a pris dans l’introduction, j’ai fait ça de façon spontanée et même si ça n’apporte rien au sujet de la vidéo, au moins ça vous aurait appris que ça, c’est une capuche. Vous aurez appris le mot « capuche », ce qui est déjà pas mal. Bien sûr, ce n’est pas le sujet de cette vidéo, non, [dans] cette vidéo, je vais vous donner un conseil que je trouve très important – c’est un conseil-clé, à mon avis – pour vous permettre d’apprendre à parler le Français plus efficace.

Le temps, c’est une de nos ressources les plus précieuses. On manque tous de temps (ou on a tous l’impression de manquer de temps) pour faire tout ce qu’on a à faire et pourtant, on a tous 24 heures dans nos journées. En fait, le temps, je pense que c’est la ressource la plus juste du monde puisque que vous soyez riche ou pauvre, jeune ou plus âgé, vous avez tous les même nombre d’heures dans votre journée, vous avez tous la même quantité de temps à votre disposition. Et souvent, la différence entre les personnes qui réussissent et celles qui échouent, c’est l’utilisation de cette ressource fantastique qu’est le temps. Donc, quand je vous dis que je vais vous donner un conseil pour apprendre à parler le Français de façon plus efficace, je veux que vous essayiez d’utiliser votre temps de la façon la plus intelligente possible quand vous apprenez le Français. Ça vous permettra de faire partie de ceux qui parlent le Français.

Attention : ce conseil va vous paraître logique, ça va vous paraître évident, et pourtant, mon expérience, ce que je vois, ce que je lis dans les commentaires des milliers de membres de la famille Français Authentique, c’est que ce conseil, il est complètement sous-estimé. Quel est ce conseil ? Posez-vous la question suivante : pourquoi voulez-vous parler le Français ? Je vous avais prévenu, c’est logique et évident. Tout le monde devrait, en principe, se poser cette question. Pourtant, il ne se passe pas une journée sans qu’on m’écrive : « Johan, je veux parler le Français comme toi. », par exemple. Rien que dans cette phrase que je reçois tous les jours, et souvent plusieurs fois par jour, il y a deux grosses erreurs. La première, c’est que ce n’est pas réaliste ; je suis francophone, le Français, c’est ma langue maternelle, donc, c’est normal que je le parle mieux que vous. Et vous parlez votre langue maternelle mieux que moi. Si vous êtes Allemand, même si j’ai un bon niveau d’Allemand, je ne parlerais jamais l’Allemand aussi bien que vous, c’est votre langue maternelle, donc, n’essayez pas de dire : « Je veux parler le Français aussi bien que toi, Johan. » Ce n’est pas réaliste.

Deuxièmement, ce n’est pas un objectif. En quoi est-ce que ça peut être quelque chose de gratifiant pour vous de parler comme moi ? Il faut que vous définissiez vraiment un objectif, à savoir la raison pour laquelle vous souhaitez parler le Français. Pas seulement pour parler comme moi, mais quel est le but final ? Pourquoi voulez-vous parlez Français ? Prenez un petit peu de temps aujourd’hui, posez-vous cinq minutez et réfléchissez à la raison pour laquelle vous souhaitez parler le Français. Dans quels contextes vous allez en avoir besoin ? Est-ce que vous allez en avoir besoin pour le travail ? Pour aller à l’université ? Pour aller en vacances ? C’est vraiment très important de clarifier tout ça. Et enfin, posez-vous la question de savoir de quel niveau avez-vous besoin ? Devez-vous parler à l’oral de façon très très fluide ? Devez-vous plutôt comprendre l’écrit ? Devez-vous plutôt être capable d’écrire des emails courts ou alors des comptes rendus longs ? Vous voyez ? Définissez clairement votre besoin. Et en quoi tout ça, ça va vous aider ? En quoi ça va vous rendre plus efficace ? J’y vois deux raisons majeures.

Premièrement, ça vous permettra de simplifier votre apprentissage. Encore une fois, il faut raisonner en ces termes : nous avons des ressources limitées en temps, en énergie, etc. Le nombre de mots d’une langue est certes limité, mais il est énorme. Le nombre de mots que vous devez apprendre si vous voulez être capable de tout dire dans une langue, il est énorme. Si vous définissez la raison pour laquelle vous voulez parler le Français, vous pourrez orienter votre apprentissage et simplifiez votre apprentissage. Si vous souhaitez parler le Français pour les vacances, vous pourrez vous concentrer ou vous focaliser plus sur les mots de vocabulaire qui touchent aux vacances et ignorer ceux qui touchent le professionnel. Si vous voulez étudier en France, vous pourrez vous concentrer sur le vocabulaire lié aux études, à la recherche d’un logement, etc. Ça vous permet d’éliminer une partie de mots de vocabulaire que vous allez rencontrer moins souvent ou dont vous n’aurez pas besoin tout de suite. Ça ne veut pas dire que vous ne les apprendrez jamais, mais ça veut dire que vous apprendrez seulement au moment où vous en aurez besoin.

C’est ce que je fais en Italien. Comme vous le savez peut-être – j’en ai parlé dans une vidéo – j’apprends l’Italien seul chez moi et souvent, je me dis : « Ce mot-là, je n’en aurai pas besoin. J’ai envie d’apprendre l’Italien pour me rendre en vacances dans ce beau pays et pour communiquer avec des amis, je n’ai pas besoin d’avoir le vocabulaire du bureau, je n’ai pas besoin de savoir dire « un bureau », « un crayon », « une agrafeuse », « des ciseaux », etc. » Ça viendra peut-être plus tard, mais ce n’est pas ma priorité ; c’est-à-dire que quand je rencontre ces mots, j’essaye de les apprendre inconsciemment, mais ce n’est pas là que je vais mettre tous mes efforts ; je vais mettre mes efforts sur le vocabulaire dont je risque d’avoir besoin, mais ça, je peux seulement le faire parce que j’ai défini la raison pour laquelle je souhaite apprendre l’Italien.

Deuxièmement, faire ce petit exercice très simple et très rapide, ça vous aidera à gagner de la motivation. Il est tout à fait normal quand on apprend une langue d’avoir des moments de doute, des moments où on est moins motivé. C’est tout à fait logique. Ça m’arrive en Italien, ça m’est arrivé en Allemand, ça vous arrivera en Français, c’est tout à fait normal et humain. Le fait de se poser la question de savoir pourquoi on souhaite apprendre une langue, eh bien, ça nous aide dans ces moments de doute et ça nous évite d’abandonner puisqu’au moment où vous êtes [en train de vous dire] : « Ah, je n’ai pas envie de me poser et d’apprendre du Français ; je n’ai pas envie de regarder une vidéo de Johan, je n’ai pas envie d’écouter un podcast, je n’ai pas envie d’écouter du Français aujourd’hui. », vous vous remémorez de ce petit exercice que vous avez fait, de votre rêve, la raison pour laquelle vous souhaitez apprendre à parler le Français et ça vous motive instantanément, ça vous redonne la pêche parce que vous savez pourquoi vous investissez du temps et pourquoi vous faites des efforts. De mon côté, quand je n’ai pas vraiment envie de me mettre à l’Italien, je m’imagine en vacances en Italie, en weekend à Florence, en weekend à Venise ou en vacances au bord des lacs italiens, je m’imagine vraiment et je m’imagine faire un détours, aller rendre visite à mon ami Alberto, parler Italien avec lui, parler Italien avec sa famille, et ça, ça me donne une motivation, je sais pourquoi je dois faire des efforts pour apprendre l’Italien. Je vous recommande vraiment de faire la même chose avec le Français.

Donc, vous voyez que le fait de vous poser cette question (pourquoi je veux parler le Français), ça vous aide tout simplement à mieux utiliser vos ressources en termes de temps, d’énergie et de motivation.

Voilà, les amis ; j’espère que cette vidéo vous a plus, que vous avez apprécié ce conseil même s’il est simple, évident, logique – tout ce que vous voulez – mais, c’est parfois bon de se le remémorer. Je voulais faire un petit annoncement [une petite annonce] puisque ça fait très longtemps que je n’en ai pas parlé : c’est que j’ai créé une formation il y a quelques temps pour vous aider à être plus productifs. En fait, la productivité, dans tous les domaines, commence toujours par ce que je vous ai dit aujourd’hui : le pourquoi. Pourquoi on veut faire quelque chose ? Pourquoi on veut faire une tâche ? Donc, si vous souhaitez être plus efficaces, plus productifs, réussir dans tous les domaines de votre vie, le tout dans la bonne humeur avec moi et en apprenant le Français, vous pouvez jeter un petit coup d’œil à la page – il y a un lien en bas dans la description de cette vidéo ; il doit y en avoir par-ici, en haut également dans le « i » comme info. Jetez un petit coup d’œil à la page et vivez la productivité sans stress. Il y a un prix très intéressant et limité dans le temps pour ceux qui achèteront la formation + le livre Les quatre pilules pour une vie riche et sans stress qui vous aidera à vivre moins stressé et plus heureux. Jetez un petit coup d’œil.

A bientôt !