Comment utiliser le mot « encore » en français

Comment utiliser le mot « encore » en français

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut et merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo de Français Authentique et aujourd’hui, on va répondre à notre ami Adolfo d’Argentine qui, dans un commentaire YouTube, me disait : « Ecoute, Johan, j’ai un problème avec le mot « encore ». Je comprends certains de ses sens, je comprends certaines de ses utilisations, mais parfois, je suis un peu perdu. » Pour être franc, je le comprends. Je le dis très souvent et je l’ai rencontré dans mon apprentissage des langues étrangères, anglais, allemand ; je le retrouve en italien actuellement. Souvent, c’est un mot comme ça qu’on retrouve beaucoup, passe-partout, mais qui a plein de sens différents. J’ai regardé, pour préparer cette vidéo, certains dictionnaires qui recensent dix dérivés, dix sens ou dix moyens d’utiliser le mot « encore ». Donc, ce serait ennuyeux de regarder aux dix sens puisque les dix ne sont pas super super utilisés. Moi, ce que j’ai prévu dans cette vidéo, c’est d’expliquer les deux sens majeurs du mot « encore » et de donner quelques autres utilisations de ce mot, en tout cas les utilisations les plus courantes.

Pour commencer, le mot « encore », c’est un adverbe et un adverbe, c’est un mot qu’on ajoute près d’un verbe, près d’un adjectif ou près d’un autre adverbe pour modifier le sens ou pour adapter un petit peu le sens. Par exemple, si on a la phrase : « Il arrive. », on sait que quelqu’un arrive. Par contre, si on dit : « Il arrive rapidement. », si on ajoute l’adverbe « rapidement », eh bien, c’est plus précis. Dans le premier cas, sans adverbe, on sait qu’il arrive ; dans le cas avec l’adverbe « rapidement », on sait qu’il arrive rapidement, on sait qu’il arrive vite. Donc, un adverbe, c’est ça : c’est un mot qui va aider à préciser un sens ou à modifier un petit peu un sens et c’est comme ça qu’on utilise essentiellement l’adverbe « encore ».

Le premier cas d’utilisation du mot « encore », c’est pour montrer que quelque chose continue, que quelque chose persiste, qu’une chose qui se produisait avant continue de se produire. On a l’exemple : « Il est encore au lit. » Si on dit : « Il est encore au lit. », ça veut dire : « Il y est toujours. », c’est une action qui continue. Il était au lit avant et en ce moment, il y est encore. Donc, ça montre que c’est une action qui continue.

Un autre exemple pourrait être : « Le concert n’est pas terminé, le groupe est encore sur scène. » Encore une fois, ici, le mot « encore », ça nous montre que l’action continue puisqu’ils étaient sur scène avant et ils sont encore sur scène, ils sont toujours sur scène, l’action continue.

Un autre exemple, ce serait de dire : « Il n’est pas mort, il respire encore. Il continue de respirer. » Il respirait avant et là, il respire encore. Donc, il y a une idée vraiment de persistance de quelque chose ou d’avoir quelque chose qui continue.

Le deuxième sens majeur de l’utilisation d’« encore », c’est pour quelque chose qui se répète. Ici, on peut remplacer souvent « encore » par « de nouveau ». Par exemple, depuis tout à l’heure, quand je donne un exemple, je dis : « Encore une fois. » Quand on dit « encore une fois », ça veut dire « de nouveau, c’est quelque chose qu’on répète, une idée qu’on répète ». Si vous entendez quelqu’un dire : « Tu es encore en retard ? », le « encore » ici, eh bien ça montre « une nouvelle fois ». Si quelqu’un – c’est là où on voit l’intérêt des adverbes – dit : « Tu es en retard. », ça veut dire que cette personne est en retard ; on sait qu’elle est en retard. Par contre, en rajoutant le mot « encore », on comprend que ce n’est pas la première fois que cette personne est en retard. « Tu es encore en retard », ça veut dire : « Tu étais déjà en retard la dernière fois. », il y a une idée de répétition, d’action qui se répète. « Tu as encore grandi ! » – c’est ce qu’on peut dire à un enfant – : « Tu as encore grandi ! » Ça veut dire : « Tu as grandi de nouveau ; à chaque fois que je te vois, tu grandis. »

Ou on peut demander à quelqu’un au restaurant ou à table : « Tu veux encore du pain ? » Si on dit à quelqu’un : « Tu veux encore du pain ? », ici, le mot « encore », il nous donne l’information que cette personne en a déjà eu avant. « Tu veux du pain ? », ce serait : « Est-ce que tu veux manger du pain ? » « Tu veux encore du pain ? », le mot « encore » ici, il rajoute une histoire de répétition qui montre qu’il a déjà eu un morceau de pain avant.

Voilà pour les deux sens majeurs. Le sens n°1 : une persistance, une action qui continue, quelque chose qui continue et le deuxième grand sens : une répétition, une action qui se répète, qui continue.

On peut utiliser « encore » pour amplifier quelque chose. Si on dit par exemple : « Il est plus grand que son frère. », sans « encore ». Ça veut dire : il y a son frère, lui, il est un peu plus grand. Si on rajoute le mot « encore » et qu’on dit : « Il est encore plus grand que son frère. », il y a une idée d’amplification, c’est-à-dire qu’il y a une idée de montrer que le frère est déjà grand. Moi, par exemple, on ne dirait pas : « Il est encore plus grand que Johan. », on dit : « Il est plus grand que Johan. » parce que moi, je ne suis pas très grand – je mesure 1 mètre 72. Par contre, si je mesurais 1 mètre 90, si j’étais grand et que mon frère mesurait 1 mètre 95, donc était encore plus grand, on dirait : « Il est encore plus grand que son frère. » Ici, le « encore », il amplifie. Être plus grand que moi, ce n’est pas dur, donc, on dit : « Il est plus grand que Johan. » Être plus grand que quelqu’un qui est déjà grand, c’est rare, donc, on utilise « encore » pour amplifier cela.

On peut dire : « J’ai lu un livre et ça augmente encore ma motivation. » Ici, encore une fois, le « encore », il amplifie. Si j’avais dit : « Ça augmente ma motivation. », ça aurait voulu dire que ma motivation n’étais pas très haute, par contre, si ça augmente encore ma motivation, ça veut dire que ma motivation était déjà à un bon niveau et que le fait d’avoir lu ce livre, ça l’augmente encore plus. Ici, pour résumer, la troisième utilisation d’« encore », c’est pour amplifier, pour donner une information supplémentaire qui montre que ce qui était avant était déjà pas mal et que là, c’est encore mieux, ça amplifie.

« Encore » peut être utilisé quand on ne le met pas dans une phrase mais qu’on l’utilise seul comme quelque chose qui montre un étonnement ou une critique. Par exemple, si je rentre à la maison et que je dis à ma femme Céline : « J’ai eu un excès de vitesse. » et elle fait : « Encore ? » Ici, il y a l’idée évidemment de répétition qu’on a vue tout à l’heure – ça veut dire que ce n’est pas première amende pour excès de vitesse – mais surtout ça montre un agacement, un étonnement. « Encore ? », ça veut dire : « Tu as refait ça ? » Le « Encore ? », ça montre un étonnement, un agacement.

Et le dernier cas que j’ai choisi – il en existe encore d’autres ; ce n’est pas exhaustif, comme je le disais tout à l’heure – c’est rajouter « que » après « encore ». « Encore que », c’est l’équivalent de « bien que » (qu’on a déjà vu dans une vidéo). Par exemple, si vous dites : « J’aime ce film encore que je l’ai trouvé un peu long. » « Encore que », ça veut dire « bien que, même si ». Donc, ça veut dire : « Je l’aime bien, par contre – ça montre une petite opposition, le « encore que », je l’ai trouvé un peu long. »

Merci d’avoir regardé cette vidéo. J’espère, cher Adolfo que ça t’a aidé. Pour les autres, n’hésitez pas à laisser un commentaire en suggérant d’autres expressions de ce type. C’est toujours un plaisir de trouver du contenu qui aide directement les membres. Si ça vous a aidé, évidemment, un petit pouce en l’air, un petit J’aime, moi, ça me touche beaucoup, ça me fait toujours plaisir et ça montre quels types de vidéos je dois faire. Si les vidéos ont plus de J’aime que d’autres, c’est ce type de contenu que j’ai envie de mettre à votre disposition et j’ai encore une chose à vous dire et cette chose, c’est merci du fond du cœur aux donateurs du projet Patreon que je n’ai pas remercié depuis longtemps.

Le projet Patreon, pour ceux qui ne connaissent pas, il y a, de toute façon, un lien en bas, est un projet qui permet aux gens de supporter Français Authentique pour la production de contenus, pour le développement de notre mission qui est de faire de Français Authentique la première plateforme mondiale pour l’apprentissage du français avec une arrière-pensée orientation développement personnel. Merci aux centaines de donateurs qui ont choisi de donner à partir d’un dollar par mois. Bien sûr, on peut payer dans une autre monnaie, il y a plein d’autres possibilités, tous les autres détails sont en dessous, ça ne sert à rien que je m’y attarde.

Donc, merci du fond du cœur à tous les donateurs Patreon, merci d’avoir pris le temps de regarder cette vidéo et à bientôt pour du nouveau contenu en français. Salut !