Comment parler comme un français ?

Comment parler comme un français ?

Abonne-toi à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut, chers amis, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. Encore une fois, on va aborder un sujet qui est très, très souvent traité, que les membres de la famille Français Authentique abordent souvent, m’interrogent souvent. Je suis très souvent interrogé à ce sujet : c’est de savoir comment parler comme un Français.

Déjà, je vais être honnête. Ce n’est pas possible pour un non-francophone, pour quelqu’un dont le français n’est pas la langue maternelle. Ce n’est pas possible de parler comme un français. Moi, souvent, on me dit : “Johan, j’aimerais parler comme toi”. Si t’es pas francophone, tu ne peux pas et ce n’est pas grave. C’est OK comme ça. Je connais des non-francophones qui parlent bien français, mais il y a toujours un petit accent, il y a toujours un petit truc qui fait qu’on voit que cette personne n’est pas francophone et c’est OK, c’est OK. T’es pas obligé de parler exactement pile poil comme un Français, par contre, tu dois chercher à parler français à un haut niveau et c’est très, très bien d’essayer de le faire. On va décomposer cette vidéo en deux niveaux.

D’abord, on va parler des fondamentaux. Je vais te parler de ce que j’estime être la base pour parler comme un Français, comme un francophone ou s’en rapprocher. Et ensuite, je te donnerai sept astuces pour vraiment sonner comme un francophone quand tu parles.

La première partie, c’est la partie donc de fond, de méthode : comment apprendre à parler français comme un francophone. Eh bien, je le répète depuis 2011, donc, l n’y aura pas de grosse surprise. Je le répète depuis 2011. Ceux qui sont arrivés après Français Authentique sur YouTube commencent à le répéter aussi. Ce qui prouve qu’on était déjà, il y a 8 ans, sur la bonne voie. Il faut, si tu veux parler comme un francophone, il n’y a pas de secret, il faut apprendre avec une méthode naturelle, il faut écouter beaucoup de français parlé par un francophone que tu comprends et qui t’intéresse et écouter beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup de français. C’est comme ça que Français Authentique a aidé des centaines de milliers de personnes – peut-être même plus d’un million de personnes – à enfin parler français et à se rapprocher un petit peu du niveau d’un francophone. Ce n’est pas en apprenant de la grammaire, ce n’est pas en se focalisant sur des listes de vocabulaire, sur de la conjugaison, c’est en pratiquant via une méthode d’apprentissage naturelle. C’est comme ça qu’on apprend à parler presque comme un francophone. La compréhension et l’expression, c’est complexe. Pour une langue étrangère, c’est complexe. Si on se concentre sur la théorie, c’est même très, très complexe.

Je te laisse imaginer : tu rencontres un francophone et ce francophone, il te dit : “Hé, t’as fait quoi hier ?”. Tu vas certainement avoir du mal à le comprendre. Toi, si tu as appris via une méthode non naturelle, tu vas connaitre “Qu’as-tu fait hier ?”. Dans les bouquins, dans les livres, dans les cours, on va te dire : “Qu’as-tu fait hier ?”. Le francophone, il dit : “Hé, t’as fait quoi hier ?”. Donc toi, déjà, tu ne vas pas comprendre. Si jamais tu le comprenais, tu aurais du mal à lui répondre parce que si tu lui réponds : “Je suis allé voir mon frère.”, il faut te concentrer sur la conjugaison. L’auxiliaire “être” ; je suis allé… Comment je conjugue au passé composé, etc. ? Donc, si tu as appris uniquement via la théorie, via la grammaire, tu vas avoir du mal à le comprendre et tu vas avoir du mal à répondre en lui disant : “Je suis allé voir mon frère”.

Par contre, si t’as entendu beaucoup de Français Authentique, énormément de contenus parlés par des francophones, eh bien tu le comprendras, tu comprendras “t’as fait quoi hier”, tu vas le comprendre et automatiquement, tu ne vas pas penser : “Hum, je dois utiliser l’auxiliaire être au passé composé”. Non ! Tu vas répondre spontanément, automatiquement : “Eh bien, je suis allé voir mon frère hier”. Ce sera un instinct. Cet instinct, ce feeling, on le développe en écoutant beaucoup de français. C’est ce que je répète depuis 2011. On apprend un peu comme les enfants. Les enfants, ils apprennent en entendant beaucoup, en écoutant beaucoup de français ou de leur langue maternelle et ensuite seulement ils commencent à parler. Donc, comment parler comme un français ? Eh bien, en suivant les sept règles de Français Authentique. Je n’ai pas grand-chose à ajouter. Ceci étant dit, je peux te donner quelques astuces comme je te l’ai promis un peu plus haut. Un peu avant, Je vais te donner sept petites astuces qui te donneront un petit truc en plus, qui ne sont pas fondamentales, mais qui ajouteront une petite touche française à ta façon de t’exprimer.

La première, c’est de, à l’oral, ne pas dire oui et non, mais de dire ouais et nan. C’est comme ça qu’on parle souvent à l’oral. Si Céline me dit : “Hé Johan, tu viens manger ?”, moi, je vais lui dire : “Ouais, j’arrive”. Je ne vais pas dire : “Oui, j’arrive”. Tu dis “ouais”, tu dis “nan”. Seulement à l’oral parce que c’est un petit peu familier, mais là, tu vas sonner comme un vrai Français.

Deuxième astuce : tu utilises le “on” au lieu du “nous”. J’ai fait une vidéo complète sur le “on”, mais on ne dit pas en français – tu vois, je viens de dire “on ne dit pas” : on ne dit pas “nous y allons”. Moi, je ne vais pas dire à ma famille : “Allez, nous y allons, les enfants, nous y allons”. Je dis : “On y va !”. Donc, très souvent au lieu d’utiliser le “nous” à l’oral, on va utiliser le “on”. Ça te fera sonner comme un vrai Français.

Tu peux aussi, au moment de la négation, si tu veux dire une phrase négative, par exemple “je ne sais pas”, tu enlèves le “ne”. Ça, ça te fait sonner comme un Français. Tu dis “je sais pas, je sais plus”. Le fait d’enlever le “ne”, à l’oral, encore une fois, c’est grammaticalement incorrect, c’est faux, mais c’est comme ça que parlent les Français à l’oral.

Quatrième petite astuce : ce qu’on appelle l’élision. J’ai beaucoup parlé de ce sujet dans le cours Prononciation authentique, mais en gros, c’est d’enlever une voyelle au “je” ou au “tu”. Tu ne dis pas, par exemple : “Tu as vu ?”, tu dis : “T’as vu ?”. Tu ne dis pas : “Je suis allé voir mon frère”, mais tu dis “J’suis allé voir mon frère”. Le fait d’enlever comme ça le “e” du “je” ou le “u” du “tu”, ça sonne vraiment très francophone.

Une autre façon de sonner francophone, de sonner français, c’est, au moment de poser la question, une question de ne pas inverser. Par exemple en français correct (français grammaticalement correct), on dirait : “Veux-tu du pain ?”. En français courant, on dira : “Tu veux du pain ?”. Ici, ce qui est important, c’est qu’on n’inverse pas, on ne dit pas “veux-tu”, on dit “tu veux” et à la fin, on dit “pain ?” ; on monte l’intonation. J’en ai beaucoup parlé dans le cours de prononciation aussi. “Tu veux du pain ?”, on monte le ton. Donc tu n’inverses pas et tu montes le ton à la fin. Eh bien, ça sonnera comme une question posée par un vrai francophone.

Sixième astuce : tu utilises un petit peu des locutions du type “ah bon ?”. “Ah bon ?”, quand tu es étonné. Si Céline me dit : – je ne sais pas, qu’est-ce qu’elle peut me dire – “Le prix des fruits a beaucoup augmenté !”, je vais dire : “Ah bon ? Je suis étonné”.

Quand je réfléchis, je vais dire : “Euh…” Si Céline me dit : “Tu viens, tu es disponible mercredi soir ?”, je vais dire : “Euh…” parce que je réfléchis, parce que je suis un francophone.

Si quelque chose me revient que j’ai oubliée, je vais dire : “Ah oui”, ou “ah ouais”. Donc, le “ah” devant “ah oui” ou “ah ouais”, ça montre que j’avais oublié, que ça me revient. Donc, toutes ces petites locutions, tu peux les placer pour montrer que tu parles comme un vrai Français.

Et enfin, essaye d’utiliser des expressions idiomatiques du type “ça craint”, “c’est clair”, “ça caille”. “Ça craint”, ça veut dire oh, c’est un problème, la situation est critique”. “C’est clair”, c’est pour dire “bah oui, je confirme”. “Ça caille”, c’est pour dire “hum, il fait froid”.

Des expressions comme celles-là, j’en explique chaque dimanche soir dans mon podcast, et ces expressions idiomatiques, si tu les utilises, tu vas sonner comme un francophone. Un vrai francophone, il utilise ça. Dehors, il dit : “Ouah, ça caille !” pour dire “il fait froid”. Donc, en utilisant ces expressions, eh bien ça te permettra de sonner comme un vrai Français.

Donc, tu vois ces petites astuces, les sept astuces que je viens de te donner, ça peut te permettre de montrer que tu maîtrises le français. Donc tu dis “ouais” au lieu de “oui”, tu dis “nan”, au lieu de “non” ; tu dis “on” au lieu de “nous”. Tu enlèves le “ne”, tu dis “je sais pas” au lieu de “je ne sais pas”. Tu fais l’élision, donc tu dis “t’as vu” au lieu de “tu as vu”. Tu n’inverses pas pour poser une question. Tu dis : “Tu veux du pain ?” au lieu de : “Veux-tu du pain ?” Tu utilises des locutions du type “ah bon ? “, “euh”, “ah ouais”, tu utilises des expressions idiomatiques.

Si tu fais tout ça, ça va te rajouter une petite touche française. Et si tu utilises une méthode d’apprentissage naturelle, eh bien, tu parleras presque comme un francophone. Tu auras un très bon niveau à l’oral.

Merci du fond du cœur d’avoir regardé cette vidéo. J’espère qu’elle t’a plu. Mets un petit pouce bleu si t’as aimé. Moi, ça m’encourage et ça me montre quel type de vidéos tu préfères. Laisse-moi un petit commentaire si une de ces astuces t’as aidé (dis-nous laquelle) et puis abonne-toi à la chaîne de Français Authentique. Tu mets la cloche pour être informé de toutes les prochaines vidéos.

Merci de ta confiance, à très bientôt ! Salut !