Comment obtenir (presque) tout ce que vous voulez de votre chef

Comment obtenir (presque) tout ce que vous voulez de votre chef

 

Cet article fait partie de la série « Les meilleurs articles de l’ancien blog » qui regroupe les 10 articles de l’ancien blog les plus appréciés par les membres de la famille Français Authentique

 

Quand j’avais 25 ans on m’a proposé un poste de responsable projet dans l’entreprise dans laquelle je ne travaillais que depuis un an. J’ai accepté ce poste que j’occupe maintenant depuis 4 ans (je vous laisse calculer mon age :-)). J’ai depuis pas mal évolué et je pense être un élément reconnu. On me demande mon avis sur des sujets qui ne concernent pas mon travail et mon chef m’inclut de plus en plus dans la stratégie de l’entreprise.

Finalement presque chaque fois que je demande quelque chose à mon chef, il accepte. Souvent, je suis même récompensé avant d’avoir à demander quoi que ce soit. Bien sûr je parle ici de demandes raisonnables et pas d’augmentations de salaire de 10% par mois ou de plusieurs semaines de vacances supplémentaires par an (malheureusement le monde ne fonctionne pas comme cela :-)).

Laissez-moi être clair : je ne vous raconte pas tout cela pour « frimer » (expression française répandue qui veux dire « essayer de se montrer comme quelqu’un d’important pour impressionner les autres ») ou parce que je suis arrogant. Je vous raconte cela car je veux vous aider et vous donner quelques conseils que vous pourrez essayer d’appliquer dans votre carrière.

Je pense que ma réussite professionnelle repose sur 4 piliers. La majorité de ces points sont évidents. Pourtant ils sont peu appliqués car dans le monde de l’entreprise tout le monde est pressé et stressé. La majorité des gens a donc tendance à « oublier » ces principes. Quel que soit votre métier, si vous respectez les 4 principes décrits ci-dessous, vous serez différents de vos collègues. Vous serez un excellent employé que votre entreprise voudra absolument conserver. Et vous pourrez obtenir (presque) tout ce que vous voulez de votre chef…

1- Soyez autonome

Comme je l’ai écrit plus haut, tout le monde est pressé dans l’entreprise. Il faut travailler toujours plus, plus vite et faire toujours moins d’erreur. C’est vrai pour presque tous les employés. C’est également vrai pour les chefs. Votre chef est probablement très occupé car lui-même a un chef qui lui demande toujours plus. Il n’appréciera donc pas que vous ayez besoin de lui pour chacune de vos activités. Si vous allez dans son bureau ou lui téléphonez plusieurs fois par jour pour qu’il vous aide dans votre travail, il perdra du temps. Et en général les chefs n’aiment pas cela…Ce qu’ils aiment, en revanche, ce sont des employés autonomes : des employés qui ont parfaitement compris ce qu’ils ont à faire et le temps qu’ils ont pour le faire.

Quand votre chef vous donne un travail, vous devez vous assurer que ces deux points sont clairs. S’il ne vous le dit pas clairement, posez-lui la question. Il vaut mieux perdre quelques minutes quand votre chef vous donne ses consignes (= « directives ») que de ne pas avoir compris ce qu’il attendait de vous et de le déranger plus tard.

Idéalement vous ne devez aller déranger votre chef dans son bureau que pour lui dire que vous avez fini le travail. S’il y a des points dont vous n’êtes pas sûrs, faites une hypothèse et parlez-en avec lui quand vous avez terminé.

2- Soyez fiable

Il est également important pour votre chef comme pour vos collègues, que vous soyez fiable. Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est simple, cela signifie que vous devez faire ce que vous avez dit, dans le délai qui vous a été donné. Si vous avez dit à votre chef : j’aurai fini ce travail dans 3 jours et que vous lui rendez la moitié du travail après 5 jours, il ne sera pas content. Et ce sera normal.

Pour être fiable, il faut, encore une fois, avoir parfaitement compris ce que votre chef attend de vous. N’hésitez donc pas à lui poser des questions pour que tout soit clair. Si vous pensez que le temps qu’il vous laisse pour réaliser le travail est trop court, dites-lui. Si votre argumentation est justifiée, il appréciera votre honnêteté.

Dans le domaine de la fiabilité, la ponctualité est très importante. La ponctualité c’est le fait d’être à l’heure à vos rendez-vous. Être ponctuel est le contraire d’être en retard. A mon avis les gens sont trop souvent en retard, que ce soit dans la vie privée, comme au travail. Soyez différent. Soyez toujours à l’heure et soyez fiable dans votre travail. Tout le monde appréciera cette marque de respect, vos collègues comme votre chef.

3- Soyez honnête

Beaucoup de personnes avec lesquelles j’ai travaillé n’osent pas dire à leur chef qu’elles ne sont pas d’accord. Elles pensent que le chef a toujours raison ou que les employés n’ont pas le droit de donner leur avis. Je pense tout le contraire !

Un chef n’a pas besoin d’une équipe de personnes qui dit toujours oui. Il a besoin d’employés intelligents qui donnent leur avis et qui font des propositions.

Bien sûr vous ne devez pas critiquer ou juger la situation avec vos émotions : si vous dites « mais vous avez tort » ou « vous vous trompez » vous risquez d’avoir des problèmes. Donnez simplement votre opinion poliment sous la forme d’une proposition : «Nous pourrions faire comme ceci… » ou « Que pensez-vous de la proposition suivante :…. »

Si votre chef refuse votre proposition, ce n’est pas grave, c’est lui qui décide. Mais quoi qu’il arrive il appréciera que vous ayez donné votre avis et sera content d’avoir dans son équipe un employé actif qui fait des propositions.

4- Respectez les gens

C’est un principe très important. Pourtant il est souvent « oublié ». Les gens ont tendance à être agressifs entre eux. Chacun voit son intérêt personnel et beaucoup de gens sont prêts à se disputer avec un collègue pour progresser dans l’entreprise. Je pense que c’est une stratégie dangereuse car un jour vous aurez certainement besoins de vos ennemis dans votre travail. Il vaut donc mieux avoir des relations correctes.

Bien sûr il faut également se faire respecter : donner son avis (principe 3) et ne pas accepter que quelqu’un nous critique en public. Mais il faut le faire intelligemment et en évitant d’avoir trop d’émotions négatives (colère, peur…).

Un autre point lié à ce principe est d’être respectueux envers les gens qui ont une position plus basse dans l’entreprise. Je travaille dans le centre de développement d’une fonderie. Chaque jour, quand je passe dans l’usine, je dis bonjour à tous les ouvriers que je voie. Il est très important pour moi d’être poli avec tout le monde. J’ai le même respect pour le directeur de l’usine que pour les ouvriers de nettoyage.

Quand je parle de respecter les gens, je ne parle pas de les manipuler en pensant : « Je vais être gentil avec lui pour qu’il m’aide dans le futur ». Les gens ne sont pas idiots et remarqueront vite que vous n’êtes pas authentique. Je parle d’un respect sincère de tous vos collègues. Ils vous apprécieront pour cela et votre chef le remarquera.

Voilà ce sont les 4 principes que je vous propose de commencer à pratiquer dans votre entreprise.

Cet article est peut-être difficile pour vous. Prenez votre temps pour le lire et surtout lisez le de nombreuse fois.

Vous avez aimé cet article ? 
Si oui, partagez le sur Facebook ou Twitter. Merci 🙂

 

Tags: