Comment être créatif

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut, très chers amis ! Bienvenue dans ce nouvel épisode de Marchez avec Johan. Et aujourd’hui, je vais essayer de t’aider à devenir encore plus créatif. Voilà, c’est le sujet de développement personnel de la vidéo d’aujourd’hui et j’espère vraiment t’y aider, que ça te plaira.

Avant ça, petit rappel. Les inscriptions à l’Académie Français Authentique ouvriront le 3 juillet pour quelques jours seulement. Donc, comme on a des gens qui nous écrivent tous les jours, des membres, pour nous dire : « Johan, je veux rejoindre l’académie », et nous, on dit : « Ben non, les inscriptions sont fermées 90 % de l’année parce qu’on veut pouvoir vous accueillir, on veut pouvoir vous accueillir dans de très bonnes conditions, on veut pouvoir faire en sorte que vous ayez un parcours d’intégration dans lequel on vous accompagne, on vous prend par la main. Pour que vous découvriez comment fonctionne l’académie, eh bien on ferme les inscriptions la majorité de l’année ». Donc, si tu veux découvrir tout ce que l’académie fera pour toi…

Merci l’hélicoptère de passer dans le ciel, alors que je cherche depuis tout à l’heure un endroit calme pour enregistrer. Mais c’est bon. Il est parti, cet hélicoptère.

Donc, voilà, tu suis le premier lien dans la description et j’espère que tu nous rejoindras et j’espère faire ta connaissance en personne. J’ai été dans la salle Zoom 24 heures sur 24 de l’académie avant hier… hier ou… non, avant-hier, et j’ai passé encore un bon moment. C’est un plaisir d’échanger avec nos membres. Et je vois que les membres sont de plus en plus satisfaits de notre travail parce qu’on suit tout ce que je t’enseigne dans ce podcast.

Récemment, je t’ai parlé de simplifier les choses. Eh bien tout ça, on le fait dans l’académie et j’en suis fier et je suis fier que les membres nous disent adorer l’académie, ils nous disent : « Je te suis depuis des années, j’écoute ton podcast depuis des années, mais je ne voulais pas rejoindre l’académie, j’étais pas sûr. Je regrette d’avoir attendu si longtemps ». Aujourd’hui, moi, ça me remplit de bonheur d’avoir cette clarté, de savoir que tout ce qu’on fait, c’est pour l’académie. Ça m’aide beaucoup. Donc, rejoins la liste d’attente.

Et aujourd’hui, je vais essayer de t’aider à être plus créatif ou plus efficace, les deux, créatif et efficace. Et en fait, le point de départ de cette réflexion, c’est qu’au moment de réfléchir au sujet de Marchez avec Johan… Donc, mon processus, il est simple. Une fois par mois, je me pose, je réfléchis à quatre sujets, je note quelques points… tu sais, ce que les Anglosaxons appellent des « bullet points », donc, je me note quelques points de choses dont je vais parler, et le lendemain, je vais enregistrer.

Et hier, j’étais pas inspiré, j’étais pas créatif. Je sais pas, j’arrivais pas. Mais c’était prévu dans mon calendrier, j’ai dit : « Ben c’est pas grave, tu vas le faire quand même, tu vas faire de ton mieux ». Et j’ai produit quatre scripts qui me semblent pas mal. En tout cas, je suis content d’eux. Alors, c’est pas forcément l’essentiel, parce que l’idée de base c’est quand même que ça aide les membres, mais comme vous êtes nombreux à me dire apprécier ce podcast, j’imagine qu’on fait un travail correct.

Et en fait, j’ai créé plus de 3.000 contenus depuis le début de Français Authentique, si on prend les textes, les podcasts, les vidéos. Et bien sûr, j’ai pas toujours été dans l’humeur de les créer, j’ai pas toujours eu la créativité. Donc, il faut apprendre quand on est créatif. Mais c’est vrai aussi pour des personnes qui n’ont pas forcément un travail créatif, mais qui manquent parfois de motivation ou de créativité. On passe tous par là. C’est important de savoir quand même produire et être productif quand on n’a pas la motivation ou l’énergie.

Moi, personnellement, j’aime planifier, et si j’ai bloqué quelques heures pour préparer du contenu, eh bien il faut que ce soit fait. Je peux pas me permettre de dire : « Ben non, je le ferai demain ». Alors, je pourrais, mais c’est pas ma façon de fonctionner, c’est pas ma façon de travailler. Et d’un autre côté, j’ai pas envie de me pousser, parce que je sais très bien que si j’essaie de me pousser, de me forcer, ça ne marchera pas. Je le dis depuis très longtemps : « la force… le fait de se pousser et de se forcer, ça ne fonctionne pas ». À chaque fois que j’ai essayé de le faire, j’ai mis peut-être une journée pour rédiger des scripts qui, normalement, me prennent 30 à 40 minutes. Donc, c’est pas la solution, de se forcer, de se pousser.

Il y a une chose… je peux partager avec toi une phrase clé qui m’est venue hier et que j’ai réalisé il y a longtemps, c’est que l’inspiration, elle ne se décrète pas, ça veut dire elle ne se décide pas, mais elle se provoque, ça veut dire elle arrive indirectement à la suite d’actions. Donc, ça, c’est très important à comprendre. L’inspiration, elle ne se décrète pas, donc, elle ne… c’est pas une chose qu’on décide. On peut pas dire : « Tiens, ben voilà, moi, dans 5 minutes, je vais avoir l’inspiration ». Non, non, ça ne fonctionne pas comme ça. Elle ne se décrète pas, elle ne se décide pas. Mais elle se provoque, c’est-à-dire qu’elle arrive pas non plus par hasard. C’est pas une chose qu’il faut attendre et se dire : « Ah ben peut-être qu’elle va arriver tout à l’heure ou demain ». Non, elle se provoque.

Donc, on peut, nous, faire en sorte de devenir créatifs en mettant en place un certain nombre de choses. Alors, je vais te faire une petite liste de cinq, six points, et plusieurs de ces astuces viennent de mon expérience personnelle. Alors, je les ai toutes utilisées ou je les utilise toutes à des moments différents. Et certaines me viennent du livre… un livre que j’ai beaucoup aimé qui s’appelle Daily Rituals… en anglais… How Artists Work de Mason Currey ou Currey, je sais pas comment on prononce. En tout cas, c’est un livre dans lequel l’auteur, Mason Currey ou Currey, a étudié les routines des grands créatifs. Alors, il y a Balzac, il y a… ‘fin, énormément de créatifs. Tu peux regarder sur Amazon pour avoir la liste.

Et ce qu’on voit, c’est que la phrase que je viens de citer, elle était vraie pour la majorité d’entre eux. On pourra se dire, un écrivain comme Balzac a été prolifique, qui a rédigé je sais plus combien de livres… on a un module de l’Académie Français Authentique sur Balzac, sur Victor Hugo aussi d’ailleurs et sur plein d’autres écrivains et personnages célèbres français… on pourrait se dire : « Ben ça vient naturellement pour eux ». Mais non, en fait. Ils avaient vraiment des routines. Et la phrase, « l’inspiration ne se décrète pas mais se provoque », elle était littéralement vraie pour eux, ils la vivaient.

La première chose à faire, la première chose importante, c’est de soigner son environnement. Il faut avoir un environnement… et c’est ce qui m’a sauvé hier par exemple… un environnement dans lequel il y a pas de distinction… Moi, j’aime avoir un casque, je me mets un casque à réduction de bruit sans musique parce que j’aime pas trop travailler avec de la musique, et je fais en sorte de me mettre dans une sorte de bulle. Donc, pas de distraction.

Si, hier, j’avais eu de la distraction, j’avais eu, je sais pas, mon téléphone juste à côté de moi, etc. au moment où je voulais enregistrer mes épisodes de podcast, eh bien ça n’aurait pas fonctionné. Ça n’aurait pas fonctionné parce que, encore une fois, on ne peut pas résister. J’aurais été en train de me dire : « Il faut travailler, il faut être créatif, il faut rédiger tes différents épisodes », ‘fin, « tes différents scripts » et je n’aurais pas pu le faire. Donc, la première chose sur laquelle il est impératif de bien travailler, c’est l’environnement.

Alors, je vais retourner sur le chemin sur lequel j’étais juste avant parce que, ici, il y a un peu plus de bruit.

La deuxième chose extrêmement, extrêmement importante, c’est de rendre les démarrages faciles. On le voit… Tu sais, pour démarrer sa voiture, on a besoin d’une batterie. Et avant, on avait une sorte de manivelle. Donc, le plus difficile, souvent, c’est de démarrer. Le plus difficile, c’est le démarrage. Une fois qu’on a démarré, une fois que j’ai rédigé mon premier script ou ma première liste de points, les autres, c’est facile. Le deuxième, troisième, quatrième, c’est super facile. Pareil pour les enregistrements. Si j’enregistre le premier, ben c’est un peu plus difficile. Je cherche mes mots, etc. Deuxième podcast, troisième podcast, quatrième podcast, c’est beaucoup plus facile pour moi. Donc, pour ça, il faut rendre les démarrages faciles. Donc, c’est-à-dire que…

Par exemple, quand j’ai prévu de rédiger des scripts, eh bien mon bureau est vide, je mets une feuille de papier avec un stylo. Si j’ai besoin… Par exemple, parfois, je me dis : « Tiens, je vais parler d’un livre en particulier », je mets le livre à côté et je démarre. Voilà, tout simplement. Je rends les démarrages faciles. Parfois, c’est aussi bête que ça, mais si tu arrives et que tu as déjà ton ordinateur d’allumé ou de près et qu’il faut que tu te dises : « Ah ben attends, je vais couper mon ordinateur, je vais déplacer ça et je vais aller chercher une feuille de papier, ah où est mon stylo » eh bien tu perds ce flux créatif. Donc, il faut limiter tous les obstacles à la créativité. Et une bonne façon de le faire, c’est de rendre les démarrages faciles.

Ensuite, tu démarres et tu t’arrêtes plus, parce que les démarrages sont tellement difficiles que chaque interruption va être très néfaste en fait. Donc, si tu démarres, tu t’arrêtes, tu redémarres, tu t’arrêtes, tu redémarres, tu t’arrêtes, eh bien tu n’auras plus d’énergie pour redémarrer. C’est comme si tu prenais ta voiture, tu démarrais, tu coupais le moteur, tu démarres le moteur, tu le coupes, et tu le fais un certain nombre de fois, eh bien ta batterie va être déchargée, parce que ta batterie, paradoxalement, elle se recharge quand tu roules, exactement comme toi, ta motivation ou ta confiance en toi va augmenter quand tu vas faire la chose. Donc, rends les démarrages faciles. Et une fois que tu as démarré, ne t’arrête plus.

Un autre point super important, c’est de connaître ses moments. Moi, c’est clairement le matin. Je sais que s’il faut être créatif l’après-midi, c’est très dur. Je suis pas créatif, l’après-midi. J’arrive pas. Et donc, plutôt que de me forcer à être créatif à des moments qui ne sont pas les bons pour moi, eh bien autant planifier les tâches créatives le matin, parce que je me lève tôt hein, je me lève à 5 heures 30, donc, il est beaucoup plus facile pour moi d’être créatif… alors pas dès le lever parce que je préfère passer du temps pour me développer, mais peu importe, c’est beaucoup plus facile le matin que l’après-midi. Après le déjeuner, je sais que je ne serai pas aussi créatif, donc, ça sert à rien de se forcer et à essayer de l’être à ce moment-là.

Ensuite, le conseil suivant… Je pense, j’ai choisi l’autoroute des hélicoptères, ici, puisqu’il y a encore un hélicoptère qui passe au-dessus de moi, mais c’est… Le prochain conseil, c’est le lâcher-prise, de justement ne pas chercher à se forcer. Je l’ai dit tout à l’heure, chercher à se forcer, ça ne marche pas. Si tu veux te forcer, tu vas échouer. Donc, lâche prise, respire, pose-toi 5 minutes, ferme les yeux, respire, imagine le succès peut-être que tu vas avoir.

Pour moi, un succès, dans le cas d’hier, c’était d’avoir mes quatre scripts prêts ou d’avoir mes quatre listes de points prêts pour enregistrer aujourd’hui. Ça, c’était mon succès. Et j’ai pu le visualiser au moment où je manquais de créativité.

Et ensuite, un autre truc qui marche bien, ça marche en tout cas super bien pour moi, c’est « va marcher ». Tu prends ton… Ben tu vas marcher, tout simplement. On peut tous aller marcher. Et moi, je suis même allé faire des marches parfois sous la pluie parce que j’avais besoin d’être créatif ou j’avais besoin de me lancer. Et des fois, je suis devant l’ordinateur, j’arrive pas à avancer, je suis pas productif, je dis : « Allez, je vais marcher, je rentre 20 minutes après », et là, j’abats une grande quantité de travail.

Donc, tu vois, ces petits conseils, ces petites astuces, c’est pas une liste exhaustive, c’est-à-dire qu’il y a plein d’autres choses à faire, mais c’est en tout cas des choses qui fonctionnent bien pour moi. Il y a pas d’ordre particulier. Peu importe, il y en a pas une qui est plus importante. J’aurais pu commencer par la marche, peu importe. Mais je vais te citer de nouveau toutes ces choses-là.

La première chose, c’est de soigner ton environnement. Évite les distractions.

La deuxième chose, c’est de rendre les démarrages faciles. Prépare tes choses à l’avance, prépare ton matériel, prépare-toi pour être prêt à démarrer facilement.

Troisièmement : ne t’arrête pas. Une fois que tu as démarré, ne t’arrête pas. Donc, ça veut dire qu’il faut mettre son téléphone en mode silencieux, le mettre dans une autre pièce, faire en sorte de ne pas pouvoir être interrompu.

Quatrièmement : connais tes moments. Moi, je sais que je suis plus efficace le matin. Si, toi, tu es plus efficace l’après-midi ou le soir, eh bien applique ça. Ne rends pas les choses plus compliquées qu’elles ne le sont. C’est déjà assez difficile comme ça.

Cinquièmement : lâche prise, respire et surtout n’essaie pas de te forcer.

Et sixièmement : va marcher. Va marcher parce que ça va te permettre de te changer les idées.

Donc, voilà. Si ça, ça t’a plus, si cet épisode d’aujourd’hui t’a plu, tu peux bien sûr écouter tous les autres. Il y a un nouvel épisode de Marchez avec Johan chaque mercredi. Mais tu peux aussi suivre le premier lien dans la description et rejoindre la liste d’attente de l’Académie Français Authentique. Les inscriptions sont fermées 90 % de l’année et elles ouvrent le 3 juillet. On a bien sûr un certain nombre de modules de développement personnel et on en rajoute des nouveaux régulièrement. Il y a même une petite surprise de développement personnel pour ceux qui nous font confiance.

Merci du fond du cœur de m’avoir suivi aujourd’hui et à très bientôt pour un nouvel épisode de Marchez avec Johan. Salut !