Ce que tu dois absolument faire pour améliorer ta prononciation

Ce que tu dois absolument faire pour améliorer ta prononciation

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique : “Ce que tu dois absolument faire pour améliorer ta prononciation”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Et voilà, aujourd’hui, je suis super heureux ; j’ai travaillé comme un fou ces derniers temps et j’ai mis ma famille à contribution également pour enfin mettre à disposition le cours de prononciation authentique qui sort ce soir. J’en ai parlé ces dernières semaines, je vous ai encouragé à rejoindre ma liste de contacts privés pour être informé de la sortie de ce cours de prononciation et c’est enfin le moment. Dans quelques instants, le cours sera en ligne. J’y ai travaillé énormément, j’ai travaillé avec une obsession et l’obsession, c’était de rendre ce cours amusant et de faire en sorte qu’il soit différent des autres. C’était mon idée, j’ai eu cette idée folle de me dire : « Comment faire pour aider mes amis, les membres de la famille Français Authentique à améliorer leur prononciation de façon amusante et de façon efficace ? », c’est-à-dire sans qu’ils aient à y passer des heures et des heures et des mois de travail sans qu’ils doivent répéter comme j’ai essayé de le faire en anglais tous les sons de la langue française ? Moi, dans les cours de prononciation anglaise que j’ai suivis, on me faisait répéter tous les sons et c’est idiot parce qu’on n’a pas besoin de se concentrer à fond sur tous les sons.

Comme je vous le disais les semaines précédentes, je me suis basé sur vos problèmes, sur les sons qui posent problème aux membres de la famille Français Authentique, sur leurs causes et conséquences ; j’ai fait toute une partie théorique sur ce cours et toute une partie pratique pour résumer au mieux votre besoin – en utilisant la loi de Pareto : 80 % des résultats viennent de 20 % de ce que vous étudiez. Donc, on se focalise sur les 20 % pour avoir au moins 80 % de résultat. Il y a une dizaine de sons majeurs que vous allez répéter de façon amusante avec moi et avec ma famille. C’est pour aujourd’hui, le cours est en promotion pour une semaine, pas plus, donc, c’est le moment ou jamais de le prendre et pendant trois jours, il y a également un cadeau pour ceux qui achètent ce cours. Tous les détails sont en bas ou dans votre boite mail si vous êtes abonné à mes contacts privés, mais je vous recommande de jeter un petit coup d’œil à ce cours.

Aujourd’hui, je voulais quand même qu’on parle de cet aspect prononciation parce que la prononciation, c’est super important. C’est pour ça que j’ai intitulé ce podcast Ce que tu dois faire pour améliorer ta prononciation parce que la prononciation, ça peut être ce qui fait que les gens ne te comprennent pas. Si tu as super niveau de vocabulaire, super niveau de grammaire, super niveau de conjugaison et pourtant, quand tu parles, on ne te comprend pas. Ça arrive vraiment et je pourrais aujourd’hui te donner dix astuces de choses à faire pour t’entraîner, mais il y a une chose importante à faire avant tout ça, avant de pratiquer, même avant d’utiliser mon cours de prononciation, avant de t’entraîner à pratiquer ta prononciation. Ça précède tout le reste parce qu’au final, on est tous – et c’est ce dont on va parler aujourd’hui – capable de parler correctement, on est tous capable de prononcer correctement si et seulement si – c’est une condition impérative – on est capable de prononcer correctement dans une langue étrangère si on est détendu, si on est libéré.

C’est clair et évident. Si on est stressé, qu’on a les muscles de la mâchoire serrés (donc, on a les dents serrées), qu’on a le souffle court parce qu’on est stressé, c’est dur de prononcer, c’est même impossible de prononcer correctement quand on sert les dents et qu’on a les muscles fermés. Ce que je viens de dire, c’est même impossible de prononcer correctement quand on a les muscles tirés, les dents fermées. Vous n’avez certainement pas bien compris ce que j’ai dit avant parce que j’ai mal prononcé. Et je n’ai pas mal prononcé parce que ma prononciation française est mauvaise puisque je suis un natif. J’ai mal prononcé parce que j’ai simulé une personne stressée, une personne tendue. Donc, avant toute chose, avant de travailler ne serait-ce que deux minutes sur ta prononciation, il faut comprendre cette chose simple et logique : c’est que pour bien prononcer, il faut être détendu. Je voulais donner dans ce podcast quatre astuces pour être détendu afin d’avoir une meilleure prononciation.

La première astuce, c’est de bien respirer. C’est une clé. Le stress ou le fait d’être tendu, ça nous essouffle. On a le cœur qui bat vite et donc, on a le souffle un peu court, on est essoufflé. Et si on est essoufflé, c’est difficile de prononcer correctement, c’est même impossible. Moi, j’ai souffert de ce problème très longtemps en anglais. Je n’arrivais pas à prononcer correctement parce que je ne respirais pas assez. Donc, il ne faut pas avoir peur de faire des petites pauses et de bien respirer et pas seulement respirer par la bouche ou par le haut du corps, mais de respirer par le ventre, ce qu’on appelle la respiration abdominale ou ventrale dont je parle dans mon livre 4 Pilules pour une vie riche et sans stressIl faut bien respirer par le ventre. Vous voyez que vous ne m’avez pas entendu faire « ouffs » par la bouche. Quand je respire par le ventre, c’est quelque chose qu’on entend peu et pourtant c’est beaucoup beaucoup plus efficace. Donc, la première astuce, c’est de bien respirer. Prenez le temps de bien respirer pour mieux prononcer.

Deuxième chose, c’est une astuce que j’ai déjà donnée par le passé : c’est de parler lentement, de prendre son temps. Souvent, on veut se débarrasser de quelque chose de difficile, donc, on se dit : je dois parler français, eh bien, je vais le dire vite, comme ça j’aurais fini plus vite et j’arrêterais plus vite d’être anxieux. Le problème, c’est que votre cerveau, il n’a pas le temps de suivre, lui. Votre cerveau, il a du mal à déjà trouver les mots et en plus, quand il trouve les mots pour vous, il ne peut pas se concentrer sur la prononciation, donc, vous prononcez mal. On a une moins bonne prononciation quand on parle trop vite. Donc, dites-vous, pour reprendre l’image de Jean de La Fontaine, que dans le lièvre et la tortue, ce n’est pas lièvre qui gagne. Donc, prenez votre temps, parlez lentement et vous verrez que votre prononciation sera bien meilleure.

Le troisième – ça va peut-être vous amuser et ça va vous paraître bête – est lié aux points 1 et 2, la respiration et de prendre son temps. Prenez le temps d’avaler votre salive. La salive, c’est ce qu’on a dans la bouche et quand on parle vite et qu’on respire peu, eh bien, la salive, elle s’accumule. Je vais vous faire une petite démo : je vais prendre un peu d’eau… J’ai juste pris un tout peu d’eau dans ma bouche, pas beaucoup, mais un petit peu pour vous montrer que c’est dur de bien prononcer quand on a de la salive. J’avais vraiment pris qu’un tout petit peu d’eau, vraiment un tout petit fond et c’est impossible quand on a toute la salive dans la bouche de bien prononcer. On ne peut pas puisque la langue et la bouche ont besoin de prendre des positions particulières avec de l’air. Si on a de l’eau là-dans, ça gêne. Donc, avalez votre salive, prenez le temps, respirez, prenez votre temps, avalez votre salive régulièrement et ne la laissez pas s’accumuler.

Et enfin le quatrième conseil, quatrième astuce pour améliorer votre prononciation : ne soyez pas désolé. J’en ai assez d’entendre ou lire des messages de gens qui me disent : « Désolé pour mon français. » ou : « Désolé pour ma prononciation. » En faisant ça, vous prenez une position d’infériorité. Vous montrez ou vous pensez être inférieur. Quand on est inférieur ou qu’on pense être inférieur, eh bien, on a des émotions négatives et une position négative conduit forcément à un comportement négatif et à des émotions négatives. Et ce que je répète depuis des années, c’est que la majorité des Français, ils s’en moquent que vous n’ayez pas une prononciation parfaite. Ils sont contents, les Français que vous parliez leur langue, ils sont contents qu’ils n’aient pas, eux, à parler une langue étrangère, que vous, vous faites l’effort pour parler leur langue maternelle. Je parle d’une extrême majorité, il y a toujours des idiots. L’extrême majorité des francophones sont contents, donc, soyez confiants, soyez sûr de vous quand vous parlez le français, soyez même fier d’avoir une prononciation qui n’est pas idéale.

Combien de fois, quand je travaillais en Allemagne ou en Autriche, le fait d’avoir un accent, une prononciation allemande qui n’était pas parfaite, ça m’a aidé ? Ça m’a aidé parce que les gens disent : « Ah vous êtes Français ! » et ils commençaient à parler avec moi et ça nous donnait directement un sujet de conversation. Donc, utilisez ça ; ça peut être un atout de ne pas avoir une prononciation parfaite. Evidemment, il faut – c’est pour ça que je crée un cours de prononciation – que votre prononciation soit suffisamment bonne pour qu’on vous comprenne. Mais, à partir du moment où on vous comprend, ne soyez pas désolé si votre prononciation n’est pas parfaite. Et anticipez les problèmes de prononciation. Ne soyez pas surpris, quand vous parlez avec un francophone. Si à un moment, vous avez une mauvaise prononciation, ce ne sera pas une surprise puisque vous savez que votre prononciation n’est pas parfaite et vous l’avez anticipé.

Vous voyez tout ça, ces quatre conseils simples, ces petites astuces qui sont simples, évidentes, logiques qui sont de bien respirer, bien prendre son temps quand on parle, d’avaler sa salive régulièrement pour ne pas que ça s’accumule, ne pas être désolé de ne pas avoir une prononciation parfaite, toutes ces petites choses, eh bien, ça va vous aider – Vous pouvez les mettre en place dès maintenant – à ne plus stresser. Et tout ça, c’est la base pour mieux prononcer : être détendu. Pratiquez ces quatre petites astuces, persévérez. Si à un moment, vous avez échoué parce que peut-être que vous avez parlé trop vite ou pas assez respiré, eh bien, ce n’est pas grave, persévérez. C’est normal d’avoir des échecs. Et après avoir commencé à maîtriser tout ça, vous pouvez essayer de continuer à pratiquer votre prononciation et à avoir des outils pour améliorer votre prononciation. Pour ça, évidemment, je vous conseils mon cours qui sort ce soir parce que lui, il va vous donner des astuces, il va vous aider à pratiquer, vous allez répéter après moi. Il y aura des phases dans lesquelles vous serez passifs puisque vous allez écouter, mais d’autres phases dans lesquelles vous serez tous actifs.

Cliquez sur le lien en bas. Déjà, commencez premièrement à pratiquer ces quatre astuces, c’est super important. Cliquez sur le lien en bas pour obtenir ce cours. Il y a plus de 20 % de réduction la première semaine, donc, dès dimanche prochain – je crois qu’on sera le 19 – le prix va augmenter, mais là, si vous commandez tout de suite, vous avez pour trois jours un bonus cadeau que vous pouvez découvrir. Donc, procurez-vous ce cours, jetez un coup d’œil au cours et moi, je vous dis dans tous les cas bon courage pour la mise en place de ces quatre astuces et à bientôt pour du contenu en français.

Salut !