Avoir un piston

Avoir un piston

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Avoir un piston”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut chers amis ! On ne perd pas de temps et on commence cet épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, je vais vous expliquer le sens de l’expression « avoir un piston » (ou on peut aussi dire « avoir du piston »). Vous avez peut-être déjà entendu ces expressions, et ça, ça m’a été suggéré par notre ami Souleymane sur Facebook. Vous pouvez aussi me suggérer des expressions sur Facebook ; on note tout et petit à petit, j’essaye d’y répondre.

En ce moment, je m’amuse pas mal avec les stories sur Instagram – je ne sais pas si vous suivez Instagram, mais moi, j’aime bien. Je ne suis pas trop fan des réseaux sociaux en général, mais Instagram, je trouve ça pas mal et notamment les stories parce que je partage des petits moments de ma journée, des petits morceaux et je vous invite vraiment à me suivre. Il y a un lien en bas, mais sinon vous recherchez fa_johan et vous me trouverez sur Instagram, pas pour suivre ma vie, pas parce que je pense que ça vous intéresse, mais parce que ça vous permet de pratiquer le français au quotidien – ce sont des stories très courtes, des petites vidéos ou photos – et je pense vraiment que ça peut vous aider. Donc, suivez-moi si vous êtes intéressé par le français sur Instagram. Moi, ça m’amuse de le faire et j’essaye d’être présent un petit peu chaque jour.

Aujourd’hui, je vais vous expliquer le sens de l’expression « avoir un piston » ou « avoir du piston ». Le mot « piston » – puisque c’est lui qui est le plus important ici dans cette expression – c’est une pièce mécanique notamment dans les moteurs de voitures et qui compresse l’air. Il y a ce qu’on appelle une chambre et le piston, c’est une petite pièce métallique qui bouge dans le moteur pour compresser l’air, pour faire exploser. Mais, l’idée ici au sens propre de cette pièce mécanique, c’est que le piston, c’est une pièce qui pousse, qui appuie ; ça, c’est au sens propre au niveau de cette pièce mécanique.

On retrouve au sens figuré ce sens de pousser. Quand on parle « avoir un piston » ou « avoir du piston », ça veut dire « avoir une personne qui nous pousse pour obtenir quelque chose » et pas qui nous pousse méchamment, mais qui nous pousse en nous protégeant, en nous recommandant. Par exemple, un piston, c’est quelqu’un qui va vous aider à obtenir un job ou un stage ou une place à l’université en utilisant soit ses connaissances parce qu’il a des amis placés dans cette société ou alors parce que lui-même est bien placé dans cette société. Un piston, c’est ça : c’est une personne qui vous recommande, qui vous protège, qui vous permet d’obtenir quelque chose par son réseau ou par sa fonction à elle. On va prendre quelques exemples.

Le premier, ce serait un jeune qui dit (de façon arrogante) : « Moi, je n’ai pas besoin de chercher de stage pour mes études parce que j’ai un bon piston : je vais travailler dans l’entreprise de mon père. » Là, vous comprenez bien que cette personne qui a un piston, eh bien, elle a une personne, en l’occurrence son père, qui va l’aider, la protéger, la recommander ou même l’embaucher directement pour son stage.

Parfois, vous pouvez entendre ou lire dans la presse : « Cette actrice a eu ce beau rôle dans le dernier film à la mode parce qu’elle a eu un coup de piston. » Un coup de piston, c’est comme un piston, c’est pareil. Un coup, c’est ça : si je prends ma main et que je tape sur ma table « tac », ça, je donne un coup. Si je donne un coup de piston, eh bien, je permets à une personne d’obtenir quelque chose. Ici, on dit que cette actrice a eu un coup de piston, donc, elle a eu quelqu’un qui l’a protégée, qui l’a recommandée, qui lui a permis d’avoir le rôle dans ce film.

Dernier petit exemple, même si je pense que vous avez bien compris le sens du mot « piston ». Vous pouvez avoir quelqu’un qui vous dit : « Ah, cette société, en ce moment, elle n’embauche pas ; à moins d’avoir du piston, il est impossible d’y entrer. » [Ce qui signifie :] A moins d’avoir quelqu’un qui te permet, en te protégeant ou en te recommandant, d’avoir un entretien, il est impossible d’entrer dans cette société.

Vous avez remarqué, on peut dire « avoir un piston » et « avoir un piston », c’est avoir une personne qui nous pistonne, qui nous aide à entrer quelque part. On peut avoir un coup de piston et là, ça ne se réfère pas à la personne, mais à l’action de la personne qui va vous recommander et vous permettre d’obtenir le job ou l’entretien. Ou on peut aussi dire « avoir du piston », donc, c’est pareil. « Avoir du piston » ou « avoir un coup de piston », c’est la même chose.

Je vais vous raconter une petite anecdote juste après, mais d’abord, je voudrais qu’on pratique cinq fois cette expression « avoir du piston ». Donc, c’est parti ! Vous répétez tout simplement après moi.

Avoir du piston

Avoir un piston

Avoir un coup de piston

Avoir du piston

Avoir un piston

Avoir un coup de piston.

Voilà, ça fera six fois. Et l’anecdote, c’est que ça m’a amusé quand j’ai vu cette proposition de Souleymane pour l’expression « avoir un piston » parce que quand je suis allé au Maroc il y a quelques semaines pour le séminaire Français Authentique, plusieurs m’ont dit : « Oui, au Maroc, le piston, c’est très répandu ; il faut connaître quelqu’un pour avoir les bons postes dans les entreprises. Chez nous au Maroc, c’est comme ça. » Et ça m’a amusé un peu d’entendre ça parce qu’en France, ça marche beaucoup comme ça aussi. On peut penser que la France, c’est un pays qui est censé être plus libre, plus juste que d’autres ou en tout cas, la France se dit être comme ça, mais le piston, ça marche énormément en France et il vaut mieux en général connaître des gens pour entrer dans les bonnes entreprises. Ça existe peut-être moins dans d’autres pays, mais, en tout cas, le piston existe beaucoup en France.

De mon côté, j’essaye de ne pas compter sur le piston – c’est ce que je vous recommande de faire aussi – j’essaye personnellement de me développer et j’essaye de développer mes capacités. Le développement personnel, c’est pour moi super important pour ne pas avoir besoin de piston pour obtenir quelque chose, mais l’obtenir par moi-même, même si parfois, c’est clair que ce n’est pas facile. Si vous êtes intéressé par le développement personnel, je vous conseille – il y a un lien en bas – de jeter un petit coup d’œil sur mon livre 4 pilules pour une vie riche et sans stress qui existe au format PDF, au format physique papier et au format MP3 et qui vous permet de découvrir les bases du développement personnel ou en tout cas un résumé de ce que j’ai appris ces dernières années sur le sujet, et vous faites d’une pierre deux coups : vous apprenez du français, vous pratiquez votre français tout en améliorant votre vie.

Merci d’avoir écouté le podcast. A très très bientôt les amis, merci d’être toujours plus nombreux à m’écouter.

Salut !