Avoir les yeux plus gros que le ventre

Avoir les yeux plus gros que le ventre

Dans cet épisode du podcast je réponds à Martin qui m’a demandé sur la page Facebook d’expliquer le sens de l’expression « Avoir les yeux plus gros que le ventre ».

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Voici la transcription de l’épisode :

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique qui a pour but de vous aider à apprendre à parler le Français de façon automatique et sans effort. Pour plus d’informations, visitez notre site à l’adresse www.francaisauthentique.com.

Salut à tous ! Merci de me rejoindre pour un nouvel épisode du podcast de Français Authentique et dans l’épisode d’aujourd’hui, je vais vous expliquer une expression qui m’a été suggérée par Martin sur la page Facebook de Français Authentique. Si vous voulez me suggérer des expressions, si vous souhaitez que je vous explique le sens de différentes expressions françaises à la façon Français Authentique, posez-la sur Facebook, c’est le meilleur moyen. Il y en a plein qui m’en envoient par mail, etc., je fais de mon mieux pour tout rassembler mais si vous voulez être sûr, envoyez-moi-là sur la page Facebook et publiez-la directement sur mon mur ; ne l’envoyez pas par message privé comme beaucoup de personnes le font. Mettez tout sur mon mur et moi, je note sur ma note Evernote que j’utilise et ça me permet vraiment de garder trace et d’avoir des dizaines et des dizaines, peut-être même cent – je ne sais pas – expressions prêtes à être expliquées.

Donc, notre ami Martin m’a demandé d’expliquer l’expression « avoir les yeux plus gros que le ventre. »

Si on étudie cette expression au sens propre, on se dit qu’elle n’a pas beaucoup de sens parce que les yeux, c’est bien sûr ce que vous utilisez pour voir ; ce sont les deux organes que vous utilisez pour voir. Le ventre, c’est la partie inférieure de votre tronc ; c’est ce qu’il y a en-dessous de votre cage thoracique et au-dessus de vos jambes – c’est le ventre. Et bien sûr, le ventre est beaucoup plus gros que les yeux, c’est clair. Et quand on dit : « avoir les yeux plus gros que le ventre », ça veut dire au sens figuré – c’est une expression très employée – tout simplement « ne pas réussir à finir son assiette », « ne pas manger tout ce qu’il y a dans son assiette. » En fait, ce qui se passe, c’est parfois quand vous avez faim, vous êtes prêts à manger et vous prenez plein plein plein de nourriture dans votre assiette. Donc, vos yeux choisissent plein de nourriture. Et là, vous commencez à manger, etc. et vous n’arrivez pas à tout manger ; vous n’arrivez pas à tout mettre dans votre ventre, vous n’arrivez pas à faire en sorte que tout ce que vos yeux ont choisi avant le repas rentrent dans votre ventre. Donc, vous voyez un petit peu la logique ? C’est pour ça qu’on dit que vous avez eu les yeux plus gros que le ventre ; vos yeux ont choisi plein de nourriture que vous avez mises dans votre assiette et votre  ventre n’a pas réussi à tout manger. Donc, vos yeux ont été plus gros, ils ont choisi plus de choses que ce que ventre a été capable de contenir ou de recevoir. Donc, vous voyez ? Au fait, quand on dit qu’on a les yeux plus gros que le ventre, ça veut tout simplement dire qu’on a pris trop de choses dans son assiette et on n’a pas réussi à tout manger.

Prenons peut-être un ou deux exemples même si là les contextes sont limités puisque cette expression est exclusivement utilisée pour dire qu’on n’a pas fini son assiette. Imaginez un enfant de cinq ans par exemple qui va dire : « Maman, j’ai très bien mangé, je me sers un bout de fromage. » Et l’enfant se coupe un grand morceau de fromage, il le pose et il commence à manger. Il prend une bouchée, deux bouchées et au bout d’un moment, il dit à sa maman : « Maman, je n’arrive pas à tout manger. » Et là, la maman lui dit : « Tu as encore eu les yeux plus gros que le ventre. » Donc, vous voyez ? L’enfant, ses yeux lui ont fait prendre un gros morceau de fromage, ses yeux ont choisi un gros morceau de fromage et son ventre n’a pas été capable de tout manger, de tout ingurgiter. Donc, il a eu les yeux plus gros que le ventre, ses yeux ont choisi un morceau de fromage plus gros que ce que son ventre ne pouvait recevoir.

Je ne sais si vous entendez mais j’ai ma chaise qui grince ; j’espère que ce n’est pas désagréable au micro. Voilà pour un exemple.

Un autre exemple pourrait être : vous êtes avec des amis, vous êtes à la  pizzeria et vous hésitez : « Est-ce que je choisis la pizza moyenne ou la grande ? » (au niveau de la taille). Et vous vous décidez et finalement vous dites : « Ah,  j’ai très faim, je vais prendre la grande pizza. » Vous vous installez, vous mangez avec vos amis et vous n’arrivez pas à tout manger. Là, vous dites à vos amis : « Bon, est-ce que quelqu’un veut goûter à un morceau de ma pizza parce que j’ai vraiment eu les yeux plus gros que le ventre. » Donc, vous voyez ? Encore une fois, vous avez vu quelque chose, vous avez une grosse pizza, ça vous a donné envie mais votre ventre n’a pas été capable de tout ingurgiter et vous n’avez pas pu tout manger, vous avez eu les yeux plus gros que le ventre, tout simplement.

Donc, j’espère, cher Martin que cette expression est claire pour toi maintenant ; j’espère qu’elle est claire pour vous tous, que ma façon d’expliquer vous a convenu et vous a permis de bien comprendre le sens de cette expression. Ce que je vous propose maintenant – comme d’habitude – c’est de  pratiquer votre prononciation et ensuite, il sera temps de se dire au revoir. Donc, on y va, comme d’habitude, vous répétez exactement après moi ; vous répétez exactement de la même façon que moi ; vous copiez ma prononciation. C’est parti !

J’ai les yeux plus gros que le ventre

Tu as yeux plus gros que le ventre

Il a yeux plus gros que le ventre

Elle a les yeux plus gros que le ventre

Nous avons yeux plus gros que le ventre

Vous avez yeux plus gros que le ventre

Ils ont yeux plus gros que le ventre

Elles ont yeux plus gros que le ventre

Parfait ! Deux choses : la première, c’est ce que je viens de vous dire n’a aucun sens – ce que je viens de vous faire répéter tout du moins ; personne ne va dire : « Nous avons les yeux plus gros que le ventre » ou « Vous avez les yeux plus gros que le ventre » ; cette expression est quasiment tout le temps employée au passé. Vous dites : « J’ai eu les yeux plus gros que le ventre » ou « Il a eu les yeux plus gros que le ventre » ou « Tu as eu les yeux plus gros que le ventre »  parce que souvent, c’était au passé ; on n’emploie jamais cette expression au présent mais bon, c’était pour vous faire répéter.

Et la deuxième remarque, je pense que quand j’ai dit la  phrase la première fois, j’ai dit : « avoir les yeux plus gros QU’LE ventre » et ensuite, je me suis repris, j’ai répété « que le ventre. » Sachez que – ça, vous le savez, c’est dans toutes les langues la même – mais on a tendance parfois à contracter plusieurs mots pour aller plus vite. Et là, la façon de prononcer exactement cette phrase, c’est dire : « Avoir les yeux plus gros QU’LE ventre. » En fait, vous dites : « J’ai eu les yeux plus gros QU’LE ventre » ; vous ne dites pas : « J’ai eu les yeux plus gros que le ventre. » Ça, vous n’entendrez jamais. Donc, c’est juste une parenthèse : si vous avez envie de l’employer comme ça, il n’y a aucun souci, c’est une forme correcte mais ne vous étonnez pas si vous entendez des gens dire : « J’ai les yeux plus gros que le ventre » parce que c’est ce que vous entendrez. Donc, voilà, c’était deux petites remarques.

J’espère que cet épisode vous a plu ; si c’est le cas, allez vraiment sur Facebook, vous me ferez vraiment très plaisir et vous me rendrez un grand service en allant sur Facebook et en cliquant sur « J’aime » lorsque je vais publier cet épisode parce que, eh bien, c’est ça qui fait vivre la page Facebook et c’est ça qui fait que d’autres membres comme vous découvrent Français Authentique et nous rejoignent. Merci de votre confiance les amis et je vous dis à très bientôt pour un nouvel épisode.

Et voilà, c’est la fin de cet épisode. N’oubliez pas de visiter notre site à l’adresse www.francaisauthentique.com. Vous aurez accès aux podcasts, aux vidéos, aux articles de blog, aux packs de leçons et bien plus encore. Vous pourrez également  nous rejoindre sur Facebook pour pratiquer le Français avec les milliers de membres de la famille Français Authentique. Je me réjouis de faire votre connaissance et de vous compter parmi mes milliers d’étudiants. Bonne chance et à très bientôt.