Avoir le couteau sous la gorge

Avoir le couteau sous la gorge

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Avoir le couteau sous la gorge”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Heureux de vous retrouver pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique dans lequel je vais vous expliquer le sens d’une expression suggérée par notre ami Michael aux États-Unis. Michael m’a envoyé un message sur Facebook et il me demandait d’expliquer le sens de l’expression « avoir le couteau sous la gorge ». Merci Michael déjà de m’écouter, d’être fidèle à français authentique et d’avoir pris le temps de nous suggérer cette petite expression.

En ce qui concerne l’actualité de Français Authentique avant de commencer, juste quelques instants, je voulais vous dire, j’étais en train d’enregistrer…pas d’enregistrer. Si, je suis en train d’enregistrer un podcast, mais ce n’est pas l’info du jour. Je suis en train d’organiser un nouveau séminaire – vous savez que j’ai organisé le premier séminaire Français Authentique en mai 2017 – et là, j’enregistre… Décidément, j’ai beaucoup de mal aujourd’hui. J’ai fait la sieste juste avant, donc, c’est peut-être ça qui fait que j’ai du mal à avoir les idées claires. J’organise le deuxième séminaire Français Authentique et il aura lieu à Marrakech du samedi 3 mars au dimanche 4 mars 2018. Je vous donnerai toutes les infos par mail très bientôt pour que vous puissiez réserver vos places. Le nombre sera limité comme on avait fait à Paris et du coup, il faudra faire vite pour s’inscrire et ce sera avec grand grand plaisir que je vous rencontrerai à Marrakech. J’aurai l’occasion de voir plein d’amis marocains – ce qui est très cool – et bien sûr, des amis du monde entier. Je sais qu’il y a plusieurs membres de l’académie qui ont déjà prévu de venir et ça va être extraordinaire à mon avis comme l’événement à Paris a été extraordinaire. Voilà pour l’actualité. Passons maintenant à l’explication de notre expression « avoir le couteau sous la gorge. »

Un couteau, c’est outil qu’on utilise pour couper ; c’est un outil tranchant qu’on utilise pour couper ; quand on fait la cuisine, couper des aliments, etc. La gorge, c’est ce qu’il y a à l’avant de votre cou (entre votre menton et le haut de votre corps). C’est avec ça que vous respirez ; là, l’air passe dans ma bouche puis descend dans ma gorge ; c’est avec ça que vous avalez – là, la salive, elle passe dans ma bouche et elle va dans ma gorge – donc, c’est une partie de votre corps. Au sens propre, si vous dites « avoir le couteau sous la gorge », eh bien, vous imaginez bien, c’est une personne qui vient, qui vous met un couteau au niveau de votre gorge.

Cette expression, elle existe au sens propre et au sens figuré. Au sens propre, elle veut dire être menacé par quelqu’un, menacé par un voyou, être agressé par quelqu’un. Ça, c’est au sens propre. Et au sens figuré, elle veut dire être obligé de faire quelque chose. Donc, cette fois, on ne vous met pas vraiment le couteau sous la gorge, mais on vous oblige à faire quelque chose, vous agissez sous la contrainte, vous êtes menacé, vous  n’avez pas le choix de faire quelque chose. On va prendre deux ou trois exemples comme d’habitude. On va prendre un exemple au sens propre.

Imaginez que vous vous promenez dans la rue et là, il y a quelqu’un, un voleur très méchant qui arrive et qui dit : « Donne-moi ton porte-monnaie, donne-moi ton portable ! » et il vous attrape et il vous met un couteau sous la gorge. Donc, voilà, le couteau, il est posé juste devant votre gorge ou sur votre gorge et vous savez que si vous bougez, si vous essayez de partir, si vous essayez de vous défendre, eh bien, il va vous couper la gorge, donc, il vous menace vraiment pour vous voler vos affaires. Là, on peut dire que vous avez le couteau sous la gorge. Ça, c’est au sens propre.

Au sens figuré, on peut imaginer une entreprise qui veut absolument embaucher quelqu’un. C’est la personne qu’il lui faut ; cette personne, elle va réussir à faire le job, ils le savent, c’est exactement celui qu’ils cherchent depuis des années et cette personne, elle a envie de rejoindre de l’entreprise, mais, bon, elle a déjà un job et elle n’est pas non plus emballée plus que ça. Lors de l’entretien, elle demande beaucoup beaucoup d’argent, un gros salaire. Et la personne du recrutement lui dit : « Je trouve que ce n’est pas très correct de mettre le couteau sous la gorge comme ça. Vous savez qu’on veut vous embaucher, vous en profitez, vous nous mettez le couteau sous la gorge. » Donc, vous voyez ici, il est évident que le candidat, il n’a pas de couteau qui est mis sous la gorge du recruteur, c’est juste que la situation fait que le candidat, comme il sait qu’on veut absolument l’embaucher, eh bien, il cherche à obliger le recruteur à lui donner beaucoup d’argent. Et le recruteur, il sent qu’il n’a pas le choix, qu’il est obligé d’agir sous la contrainte et il est obligé d’accepter sa demande parce que son patron veut absolument engager cette personne.

Imaginez maintenant – on va prendre un autre cas au sens figuré pour que vous compreniez bien – qu’une femme, elle dise à son mari : « Ecoute, tu en as marre ; ton travail te prend tout ton temps, tu rentres à 21 heures chaque soir, tu travailles le week-end, on ne te voit jamais. Maintenant, c’est à toi de choisir : soit tu quittes ton travail, soit je te quitte avec les enfants. » Donc, le mari la regarde et dit : « Waouh, ce n’est vraiment pas correct et pas sympa de mettre le couteau sous la gorge comme ça. » Donc, encore une fois, la femme n’a pas pris un couteau, elle ne l’a pas posé sous la gorge de son mari, mais elle le force à agir sous la contrainte, elle le menace, elle l’oblige à quitter son job et lui, il sent qu’il n’a pas le choix s’il veut continuer à avoir sa femme et ses enfants. Donc, il lui dit : « Tu me mets le couteau sous la gorge. »

Voilà pour le sens de cette expression. On va travailler un petit peu votre prononciation et votre conjugaison en même temps tant qu’on y est et puis, ce sera le temps de nous quitter. On est parti : vous répétez, comme d’habitude, après moi.

J’ai le couteau sous la gorge

Tu as couteau sous la gorge

Il a couteau sous la gorge

Elle a couteau sous la gorge

Nous avons couteau sous la gorge

Vous avez couteau sous la gorge

Ils ont couteau sous la gorge

Elles ont couteau sous la gorge

Très très bien ! Continuez à pratiquer comme d’habitude. Merci de m’avoir écouté et un grand merci également au plus de 300 (300 ou 320) donateurs du projet Patreon qui supportent Français Authentique ; Français Authentique est supporté par une communauté de donateurs qui, chaque mois, décide de donner à partir d’un dollar (ça peut être dans une autre monnaie et les gens peuvent arrêter quand ils le souhaitent). Si vous êtes intéressé pour participer activement à la mission Français Authentique, rendez-vous sur www.francaisauthentique.com/patreon.

Merci du fond du cœur à tous et à très bientôt pour un nouveau podcast.

Salut !