Avoir la chair de poule

Avoir la chair de poule

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “Avoir la chair de poule”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Bonjour à tous, membres de la famille Français Authentique et merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast dans lequel je vais vous expliquer le sens d’une expression idiomatique française (comme je fais tous les dimanches). Mais, avant ça, je voudrais remercier du fond du cœur, tous les donateurs du projet Patreon qui soutiennent vraiment la mission Français Authentique. Pour ceux qui ne connaissent pas, vous pouvez visiter www.francaisauthentique.com/patreon – il y aura aussi un lien sur la page de présentation de ce podcast. En gros, ça vous permet de soutenir Français Authentique à partir d’un dollar par mois – vous pouvez donner plus, vous pouvez payer dans une autre monnaie, arrêter quand vous voulez, il n’y a aucune contrainte. Et en fait, j’utilise les fonds pour m’entourer un petit peu d’un assistant qui gère les tâches administratives pendant que moi, j’enregistre des podcasts et des vidéos gratuites. Donc, jetez un petit coup d’œil si ça vous intéresse d’aider la mission Français Authentique et moi, je remercie du fond du cœur les 269 personnes qui soutiennent le projet Français Authentique. Chaque geste compte, donc … voilà. Même un dollar, ça aide énormément Français Authentique.

L’expression que j’ai choisie pour vous aujourd’hui, elle nous a été proposée par Gloria sur Facebook et c’est « avoir la chair de poule ». On va, comme d’habitude, décomposer l’expression avec les mots « chair » et « poule ». Ensuite, je vous expliquerai le sens de l’expression et j’essayerai d’employer l’expression dans différents contextes pour essayer de vous aider à la comprendre au mieux.

La chair, ça peut avoir deux significations. La première, c’est quand on parle du rouge des muscles ; ça, c’est plutôt employé dans la viande. Quand on dit : « La chair de la viande. », eh bien, c’est le muscle, c’est l’intérieur du morceau de viande. Mais, ça peut aussi vouloir dire, et c’est en fait ce qui nous intéresse dans le cas de cette expression, la peau ou l’aspect extérieur d’une personne. La peau, c’est tout ce qui entoure votre corps complet ; vous avez de la peau qui recouvre votre corps et qui nous protège de l’extérieur et cette peau, on peut la nommer parfois la chair.

La poule – je  pense que vous connaissez – c’est un animal qui  pond des œufs, qui fait cot cot cot cot (je sais que fais très mal les animaux). Et si vous avez déjà mangé du poulet ou des animaux proches de la poule, vous savez qu’à l’endroit où il y a les plumes ou les poils de la poule, au niveau de la peau, il y a des petits points ; on voit à certains endroits des petits points sur la chair de la poule. Et c’est pareil chez les humains. Quand il fait froid ou quand vous avez peur, vous avez vos tout petits poils qu’il y a sur votre peau qui se dressent, qui s’hérissent et on voit plein de petits points sur la peau.

En fait, avoir la chair de poule, c’est ça ; avoir la chair de poule, c’est, lorsqu’on regarde votre aspect, lorsqu’on regarde votre peau, on voit des petits points qui correspondent, en fait, à la base de vos poils qui se sont hérissés soit à cause du froid, soit à cause de la peur ou soit à cause d’une forte émotion. C’est vraiment les trois cas : le froid peut vous donner la chair de poule, la peur peut vous donner la chair de poule et une émotion forte peut vous donner la chair de poule. Je vous propose d’étudier ça dans trois contextes différents pour bien comprendre le sens de cette expression.

Vous pouvez, par exemple, être en train de discuter avec quelqu’un et vous dites : « Waouh, j’ai vraiment froid ! Regarde mon bras, j’ai la chair de poule ! » Et là, vous montrez votre bras et on voit qu’en effet, sur votre bras, vous avez les petits points qui correspondent à la chair de poule et qui indiquent que vous avez froid. Donc, ici, si vous dites : « J’ai la chair de poule. », ça veut dire : « J’ai froid. »

Un autre exemple. Vous dites : « Ah, j’ai regardé un film d’horreur hier soir. » – un film d’horreur, c’est un film à la télévision qui fait peur, qui est là pour vous donner des émotions et vous faire peur – et vous dites : « C’était vraiment bien fait, j’ai eu très peur, j’en avais la chair de poule. » Donc, quand vous avez regardé le film, il y a des moments qui étaient pleins de suspens, pleins de peur et vous avez eu la chair de poule (vous aviez ces petits points sur votre peau), non pas parce que vous aviez froid, mais parce que vous aviez peur. Donc, ici, « J’en avais la chair de poule. », ça veut dire : « J’avais tellement peur que ça m’a créé la chair de poule. »

Et enfin, vous pouvez entendre cette expression quand il y a une émotion forte. Par exemple, vous pouvez dire : « Il y avait les championnats du monde de handball à la télévision, la France ; c’était très émouvant, j’en avais la chair de poule. » Donc, si vous dites ça, vous indiquez que vous aviez les poils qui se sont dressés sur vos bras, sur vos jambes et que cette émotion, elle était liée au fait que vous étiez très content et que vous étiez très heureux de voir la France gagner au handball. Donc, vous n’aviez pas froid, vous n’aviez pas peur, mais vous aviez une émotion qui était tellement forte qu’elle vous a donné la chair de  poule.

Donc, vous voyez, la chair de poule, on peut vraiment l’entendre dans trois contextes même s’il n’y a qu’un sens : c’est avoir les petits points sur la peau à cause de vos poils qui se sont dressés. La cause peut être le froid, la cause peut être la peur ou la cause peut être une émotion forte. Je vais vous conseiller de ne pas faire la même erreur qu’Emma quand elle était petite (Emma, c’est ma fille ; elle a maintenant 5 ans et demi). Quand elle était petite, elle m’avait entendu une fois dire « la chair de poule » et elle a voulu répéter ; quelques  jours après, elle m’a dit : « Regarde, papa, j’ai froid et j’ai la chair d’ampoule. », sachant que l’ampoule, c’est ce qu’il y a dans votre maison au plafond pour éclairer la pièce. C’était assez marrant et c’est là où on voit … Je vous raconte cette anecdote parce que c’est là où on voit que les enfants apprennent énormément en écoutant et c’est ce que je vous recommande de faire dans le cadre de Français Authentique. C’est vraiment d’écouter pour emmagasiner les informations. Et ici, je n’ai jamais expliqué à Emma ma fille : « Avoir la chair de poule, c’est, regarde, avoir les petits points parce qu’on a froid. » Je ne lui ai jamais fait l’explication que je viens de vous faire, mais il lui a suffi de m’entendre dire la chair de poule (peut-être une fois ou deux fois ou trois fois) pour vraiment assimiler le sens [même si] ici, elle a fait une petite erreur d’association sonore puisqu’elle disait la chair d’ampoule alors que c’est « la chair de poule » – c’est deux mots.

Ça nous montre, malgré tout, que l’écoute prolongé vous permet, grâce au contexte d’apprendre du vocabulaire. Donc, encore une fois, j’en suis persuadé puisque je vous l’enseigne depuis six ans dans le cadre de Français Authentique et que j’ai des milliers voire même plus de 100.000 personnes qui ont été convaincues par cette méthode, donc, ce n’est pas une découverte, mais au quotidien, j’ai des exemples comme celui-ci qui me montrent que les méthodes d’apprentissage naturelles fonctionnent vraiment.

Ce que je vous propose de faire maintenant, c’est de pratiquer un tout petit peu votre prononciation. Donc, comme d’habitude, vous répétez après moi – je vais faire une petite pause et vous répéterez.

J’ai la chair de poule

Tu as la chair de poule

Il a la chair de poule

Elle a la chair de poule

Nous avons la chair de poule

Vous avez la chair de poule

Ils ont la chair de poule

Elles ont la chair de poule

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répéter et d’avoir pris le temps de consommer mon contenu. C’est toujours pour moi un plaisir, une fierté et un honneur que vous preniez dix minutes pour m’écouter ; ça me fait toujours très plaisir. Vos commentaires sur Facebook, sur les autres réseaux sociaux sont toujours pour moi très précieux et ce que je vous recommande de faire si ce n’est pas déjà fait, c’est de télécharger l’application mobile gratuite de Français Authentique qui vous permet d’apporter avec vous dans votre smartphone ou votre tablette l’ensemble du contenu de Français Authentique. Il y a une version Android et une version iOS 100 % gratuite – je mettrai le lien, encore une fois, dans la description de ce podcast, mais c’est www.francaisauthentique.com/application-mobile. Vous pouvez la télécharger et commencer à l’utiliser, être informé quand il y a une nouvelle vidéo, un nouveau podcast et faire plein plein de belles choses avec. Et je vous remercie du fond du cœur de laisser une petite note et un petit commentaire sur le Play Store de Google ou sur iTunes pour iOS parce que ça permet aux gens de trouver Français Authentique plus facilement. J’ai déjà beaucoup beaucoup de revues, beaucoup de notes et j’apprécierais beaucoup que vous preniez, on va dire, 2 minutes de votre temps pour laisser une note et une revue. Je vous remercie les amis et je vous dis à bientôt pour un nouvel épisode du podcast.

A dimanche prochain !