La différence entre arrêter / cesser / finir / terminer

La différence entre arrêter / cesser / finir / terminer

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

« Arrêter », « cesser », « finir », « terminer » : on vous explique la différence ! Eh bien, on va regarder à tout ça ensemble !

Bonjour les amis, merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo de Français Authentique. Vous avez vu dans le titre, on a un programme chargé aujourd’hui : on va étudier un petit peu quatre mots ou plutôt, puisque je pense que vous comprenez le sens de ces quatre mots, on va étudier leurs différences. Et ça, c’est une proposition qui m’a été faite par Christine, une membre très fidèle de l’académie Français Authentique – je la salue aujourd’hui – qui m’a demandé un petit peu d’expliquer les nuances entre ces verbes. On en a parlé au cours d’un direct Facebook privé au sein de l’académie, mais je voulais partager un petit peu tout ça avec vous parce que je pense que ça peut vous aider. Je sais que c’est une des difficultés quand on apprend une langue étrangère. J’ai eu cette difficulté quand j’apprenais l’allemand, un peu moins en anglais et un peu moins en italien aujourd’hui, mais je  ne sais pas pourquoi j’avais cette difficulté quand j’apprenais l’allemand. C’est qu’en fait, parfois, il y a des synonymes qui ont un sens tellement proche qu’on a du mal à comprendre les nuances – puisque les nuances sont très très fines, très subtiles – et dépendent parfois du contexte, donc, selon un contexte, il vaut mieux utiliser un mot. Et tout ça, ça nous bloque un petit peu puisqu’on ne sait plus quel mot utiliser. On comprend le sens de plusieurs mots, mais on ne sait pas lequel utiliser.

Ma solution, ce que j’ai fait pour moi et qui fonctionne pas mal, c’est de faire en sorte – j’ai un petit procédé en trois étapes :

1/ essayer de bien comprendre le sens des mots ; bien comprendre, bien saisir le sens des mots que vous confondez. C’est ce qu’on va faire ensemble aujourd’hui pour le français.

2/ en choisir un ou deux à utiliser en priorité. C’est-à-dire que même si vous en comprenez quatre et que vous confondez entre quatre mots, vous en utilisez, vous, de façon active seulement un ou deux – je vous dirai également lesquels je vous recommande d’utiliser dans notre cas précis ici.

3/ c’est vrai pour tout ce qui concerne l’apprentissage des langues : n’apprenez jamais un mot seul, n’apprenez pas le mot « arrêter », « cesser », « finir », « terminer ». Ne faites pas l’erreur d’écrire dans votre cahier un mot avec la traduction dans votre langue. Utilisez toujours le mot que vous apprenez dans une petite phrase (pas forcément une phrase très développée), mais un ensemble de plusieurs mots ou mieux une expression toute faite. C’est ce que je fais aujourd’hui en italien – puisque j’en suis à la phase de début. En tout cas, c’est ce que je vous recommande vraiment de faire ici pour bien comprendre les nuances entre des mots qui semblent avoir la même signification. Voyons ce qu’il en ait des quatre mots que j’ai cités précédemment et que j’ai inclus ici dans le titre de cette vidéo. On va regarder leur sens théorique, c’est la première étape de mon procédé en trois phases.

Le verbe « arrêter » : il veut tout simplement dire – et ça, je pense que vous le savez – stopper, ne plus faire quelque chose. Vous pouvez, par exemple, dire : « Je vais arrêter de manger du chocolat. Je ne vais plus en manger », « Je vais stopper de manger du chocolat. », « Je vais arrêter de faire des vidéos. » Ce n’est pas vrai, c’est juste un petit exemple ; ça voudrait dire : « Je ne fais plus de vidéo, je stoppe les vidéos. » ou vous pouvez l’utiliser à l’impératif en donnant un ordre à des enfants : « Arrêter de faire du bruit. Ne faites  plus de bruit, stopper de faire du bruit. »

Le verbe « cesser » : c’est un synonyme pur. C’est-à-dire que moi, en tant que francophone, en tant que Français qui ai ce feeling, qui comprends bien la différence entre les mots, je ne vois pas vraiment de différence entre « cesser » et « arrêter ». Donc, on pourrait tout simplement dire : « Je cesse de manger du chocolat, je cesse de faire des vidéos. » ou on pourrait dire aux enfants : « Cesser de faire du bruit. » Donc, « arrêter » et « cesser » ont le même sens, ce sont vraiment des synonymes purs. Passons au verbe « finir ».

Le verbe « finir », lui, il a le sens de dire « achever », « mener à terme », « aller jusqu’à la fin ». Le sens est relativement proche d’« arrêter » et « cesser » puisque quand on finit quelque chose, par définition, on arrête également, on cesse de la faire, mais on a une petite information en plus : c’est qu’on l’a faites jusqu’au bout. On va y revenir à la fin de cette vidéo où je vais vous expliquer un peu plus les nuances. Ici, avec « finir », on a une information supplémentaire. Certes, on arrête, certes, on cesse, mais on est allé jusqu’au bout de la tâche. Vous pouvez, par exemple ici, dire : « J’ai fini mon travail. », « J’ai fini le marathon de Paris, j’ai couru mes 42 kilomètres. »

On a également le verbe « terminer » qui est un synonyme de « finir ». Ils ont un sens très très proche ; ça veut dire « terminer, mettre un terme à quelque chose ». Au lieu de dire : « J’ai fini mon travail. », on peut dire : « J’ai terminé mon travail. » Au lieu de dire : « J’ai fini le marathon de Paris. », on peut dire : « J’ai terminé le marathon de Paris. » Donc, « finir » et « terminer » sont des synonymes également comme l’étaient les verbes « arrêter » et « cesser ».

Donc, vous voyez ici, même si les quatre verbes semblent au premier abord avoir le même sens, on peut les décomposer en deux familles. On a d’un côté « arrêter » et « cesser » et de l’autre « terminer » et « finir ». Et comme je l’expliquais précédemment, la vraie différence entre ces deux groupes, c’est qu’on a une information supplémentaire pour ce qui est « finir » et « terminer » parce que dans tous les cas, quel que soit le verbe qu’on utilise ici (terminer, finir, cesser, arrêter), on stoppe l’action. Dans tous les cas, quel que soit le verbe qu’on utilise, c’est une action qu’on stoppe, on arrête de faire quelque chose. Par contre, si on finit et on termine, l’information supplémentaire, c’est qu’on est allé au bout de l’action ; on ne s’est pas arrêté en cours de route, on a fait ou on a terminé jusqu’au bout. Si on reprend notre exemple du marathon – le marathon, c’est une course de 42 kilomètres – si vous finissez votre marathon ou [si] vous terminez votre marathon, eh bien, vous vous arrêtez, vous avez fini, mais vous vous arrêtez après 42 kilomètres. Si, par contre, vous arrêtez ou vous cessez de courir lors de votre marathon, eh bien, on n’a pas l’information ; ça peut être au bout de deux kilomètres, dix kilomètres, 40 kilomètres ou alors 42 kilomètres. Mais avec « arrêter » et « cesser », la seule information qu’on a, c’est que vous stoppez l’action. Si vous dites « terminer » ou « finir », on sait que vous cessez l’action, vous avez terminé quelque chose, mais vous êtes allé jusqu’au bout, vous n’avez pas couru cinq, dix, 20, 30, 40 kilomètres, on sait que vous avez arrêté de courir après les 42 kilomètres.

Donc, voilà, les amis. Encore une fois, pas de stress ; ce que je vous recommande ici de faire, c’est de choisir un verbe de chacune de ces deux catégories – on a vu que vous aviez d’un côté « arrêter » et « cesser » et de l’autre « finir » et « terminer » – donc, vous en choisissez un dans chaque catégorie – je vous conseillerais d’utiliser « arrêter » et « finir », vous choisissez ces deux-là – et vous les utilisez tout le temps de façon active. Quand vous écoutez, quand vous êtes passif, vous comprendrez les quatre, mais lorsque vous devez en utilisez un, choisissez « arrêter » et « finir ». Et bien sûr, continuez d’écouter beaucoup de français que vous aimez et que vous comprenez pour obtenir un peu plus d’exemples, plus de nuances, plus de subtilités puisque, comme je vous le disais, parfois, un contexte particulier va appeler un mot particulier. Sans pouvoir rien y faire, il faudrait les apprendre tous par cœur – ce qui prendrait des mois voire des années – donc, le mieux, c’est d’écouter beaucoup de français pour être exposé à plein de contextes et réussir à comprendre les nuances de la langue.

Je pense que ça aurait pris beaucoup trop de temps si j’avais dû parler de toutes les exceptions, toutes les nuances, tous les contextes dans cette vidéo. Merci, les amis d’être si nombreux à m’écouter, à me regarder, à laisser des « J’aime » sur Facebook, sur YouTube, à commenter. J’apprécie vraiment beaucoup votre implication et les échanges qu’on a ensemble même si j’aimerais pouvoir répondre à chaque commentaire, mais je n’y arrive pas. Je dois aussi enregistrer des vidéos et les éditer derrière, donc, ça reste beaucoup de travail. Merci vraiment d’être si actifs au sein de la communauté Français Authentique. J’apprécie beaucoup !

J’en profite pour faire un petit coucou à Christine et à tous les membres de l’académie Français Authentique. C’est une communauté vraiment formidable. Si vous ne connaissez pas, c’est tout simplement un peu un groupe privé de Français Authentique dans lequel d’une part, vous recevez chaque mois du contenu, différents modules, des groupes de leçons basées sur la méthode d’apprentissage naturel de Français Authentique, mais, en plus, on échange sur WhatsApp et sur un groupe privé Facebook que seuls les membres de l’académie peuvent rejoindre et c’est assez amusant parce que je reçois souvent des e-mails de gens qui me disent : « Moi, je n’aime pas utiliser Facebook, je n’aime pas Facebook, je n’aime pas WhatsApp, mais avec l’académie, c’est différent. » et ils n’utilisent les réseaux sociaux que pour discuter avec nous et échanger tout simplement en français. Les inscriptions sont actuellement fermées, il est donc impossible de rejoindre l’académie, mais je vous mets le lien en dessous, c’est https://www.francaisauthentique.com/academie parce que je vais rouvrir les portes, je pense, tous les trois à quatre mois. Là, c’est fermé, vous ne pouvez pas entrer, mais vous pouvez laisser votre adresse mail pour recevoir un e-mail lorsque les portes rouvriront. Je ferme les portes parce que je veux qu’on garde un petit groupe de personnes motivées, prêtes à apprendre ensemble au quotidien. Si vous mettez votre adresse, vous serez informé de la prochaine ouverture des portes.

Merci de votre confiance, les amis et à très bientôt pour une nouvelle vidéo !