Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 12 juillet)
Plus d'informations

Apprendre le français pour un anglophone : pourquoi et comment ?

Ceci est un article invité rédigé par l’équipe du site ISpeakSpokeSpoken.
Merci de leur contribution.

Selon le centre d’examen TELC, environ 13 % des élèves américains étudient le français. Et d’après le
journal Le Figaro, 25 % des élèves britanniques apprennent la langue de Molière.

Pourquoi choisir d’étudier la langue française, au détriment de l’espagnol, du mandarin ou encore de
l’arabe ? Quels sont les points communs entre le français et l’anglais qui peuvent faciliter
l’apprentissage des anglophones – et, à l’inverse, les écueils à éviter à tout prix ? Quels sont les
réflexes à adopter pour commencer son apprentissage du français en partant de la langue de
Shakespeare ?

Mes réponses à ces questions !

Pourquoi apprendre le français lorsqu’on parle anglais ?

Les bonnes raisons d’apprendre le français, c’est un peu comme les fromages français : il en existe tellement qu’on a bien du mal à arrêter son choix… Voici néanmoins trois faits qui, en tant que locuteur anglophone, vous convaincront sûrement de vous frotter à la langue de Molière :

    1. elle est présente sur plusieurs continents
    2. elle est utilisée dans plusieurs domaines spécifiques
    3. elle vous est utile pour découvrir le pays le plus visité au monde : la France


La langue française est présente aux quatre coins du monde

Dans le classement dressé en 2020 par le prestigieux magazine Geo des 10 langues les plus parlées au monde, la langue française se hissait en 5ème position ; l’anglais trustait, pour sa part, la 1ère place. Mais la langue de Molière a un atout de choix à opposer au mandarin et à l’hindi, occupant respectivement les 2ème et 3ème places de ce top : elle est pratiquée sur chacun des cinq continents !

Des exemples ? Citons :

  • pour l’Europe : la Belgique, le Luxembourg, la Suisse…
  • pour l’Afrique : l’Algérie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, le Maroc, la Tunisie…
  • pour l’Amérique : le Canada, Haïti…
  • pour l’Asie : le Cambodge, le Laos…
  • pour l’Océanie : la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française…

La langue française sert à mieux apprécier des domaines spécifiques

Au début des années 2010, l’anglophone Robert Lane Greene publiait dans More Intelligent Life, un magazine de The Economist, un article dédié aux langues à apprendre lorsqu’on a l’anglais pour

langue maternelle. L’auteur y avançait un argument très intéressant : pour lui, maîtriser le français permet aussi de “mieux apprécier l’art, l’histoire, la littérature, la gastronomie, tout en vous procurant un outil important pour les affaires ou la diplomatie“.

De fait, le français a été la langue de la diplomatie occidentale pendant près de 200 ans. La France est le pays comptant le plus de lauréats du prix Nobel de littérature – devant… les États-Unis et le Royaume-Uni. Quant au lexique culinaire, les mots français ruissèlent dans la gastronomie anglaise, de à la carte à apéritif en passant par vinaigrette et même cuisine !

La langue française est celle parlée dans le pays le plus visité au monde

N’en déplaise à l’Espagne et aux États-Unis, respectivement médaille d’argent et de bronze des pays les plus visités au monde : c’est la France qui, en la matière, récolte l’or année après année. L’Hexagone occupe la 4ème place des pays comptant le plus grand nombre de sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco, du palais de Versailles au canal du Midi en passant par la baie du Mont Saint-Michel et le Val de Loire.

Or, vous connaissez peut-être l’image qui colle à la peau des Français : les froggies seraient peu enclins à parler anglais sur leur sol, même face à des locuteurs ne parlant pas un mot de leur langue… Pour profiter pleinement de votre voyage (et obtenir un sourire de la part du boulanger ou du garçon de café), apprenez à parler français !

Quelles sont les points communs et les différences entre l’anglais et le français ?

Bien que l’anglais soit une langue germanique et le français, une langue romane, les deux appartiennent à la grande famille des langues indo-européennes. Cette généalogie a forcément créé des points de convergence… autant que de divergence. Passons en revue les similitudes et, a contrario, les distinctions majeures au niveau :

  • de la grammaire
  • de la prononciation
  • de l’orthographe
  • du vocabulaire

La grammaire anglaise et la grammaire française

Vous pensiez les deux grammaires diamétralement opposées ? Détrompez-vous : le français et l’anglais épousent une logique grammaticale très semblable qui fait s’imbriquer noms, verbes, adjectifs et autres adverbes.

En revanche, le locuteur anglophone devra se familiariser avec les genres du français (certains mots sont masculins, les autres sont féminins) et se faire à l’idée que les temps continus n’existent pas dans la langue de Molière. Exit les present continuous, past continuous et autres future continuous !

La prononciation anglaise et la prononciation française

La prononciation des deux langues diffère sensiblement – mais certains points communs peuvent toutefois être trouvés. Par exemple, nombre de termes terminant par le son [ʃən] (sheun) en anglais s’achèveront simplement par le son sion en français ; comme “nation”, par exemple.

  • l’inverse, certains sons de l’anglais n’existent pas en français – et vice versa. En outre, l’accent tonique, si cher à l’anglais oral, est totalement absent du français. Lorsque vous parlez français en tant qu’anglophone naturel, apprenez à teinter votre ton d’une certaine monotonie…

L’orthographe anglaise et l’orthographe française

Les deux orthographes ont en commun de ne pas refléter uniquement la prononciation mais également l’étymologie, la grammaire et d’autres éléments linguistiques. Les anglophones parlent de deep orthography ; autrement dit, la transparence orthographique (le degré de correspondance entre orthographe et phonologie) est faible chez l’une comme l’autre…

Heureusement, l’alphabet est exactement le même dans les deux langues, et de (très) nombreux mots s’écrivent exactement de la même manière dans les deux langages. Exemples :

  • absence
  • concert
  • grimace
  • navigation
  • signature

Le vocabulaire anglais et le vocabulaire français

Évidemment, certains mots français n’ont absolument rien à voir avec leur traduction anglaise ; je rappelle ici que l’une est une langue latine, l’autre une langue germanique. Cependant, il existe bel et bien un vocabulaire commun au français et à l’anglais ; la faute à l’influence des Normands puis des Plantagenêt sur la Grande-Bretagne (plus de 28 % des mots anglais ont une origine française) et, inversement, le poids du soft power américain sur la culture française.

En la matière, l’apprenant anglophone se devra de distinguer :

  • les gallicismes : des expressions propres à la langue française
  • les latinismes : des mots, expressions ou tournures de la langue latine introduits dans l’anglais
  • les anglicismes : des mots, expressions ou tournures de la langue anglaise, cette fois, introduits dans le français
  • les faux-amis : deux mots, un français et l’autre anglais, se ressemblant fortement mais ayant pourtant un sens bien différent…

Par où commencer pour apprendre le français depuis l’anglais ?

Vous voyez l’apprentissage de la langue de Molière comme une épreuve insurmontable ? Détrompez-vous : vous pouvez dès à présent adopter les bons réflexes pour coupler la connaissance du français à celle de l’anglais. Voici les règles essentielles que je peux vous souffler d’après mon expérience :

    1. familiarisez-vous avec les sons du français
    2. domptez les règles basiques de la grammaire française
    3. apprenez les mots et les phrases de base du français
    4. lisez en français
    5. écoutez la radio ou des podcasts en français
    6. regardez des séries ou des films français en version originale
    7. entourez-vous de langue française
    8. commencez dès maintenant à parler français
    9. suivez une vraie formation de français

 

Familiarisez-vous avec les sons du français

Apprendre à prononcer les lettres françaises, c’est optimiser sa compréhension orale autant que son expression orale – pourquoi s’en priver ? Portez une attention tout particulière :

  • à l’accentuation : les E, É et È ne se prononcent pas de la même manière
  • à la voyelle U : ce son n’existe pas dans la langue anglaise
  • à la consonne R : il doit gratter le fond de la gorge

Domptez les règles basiques de la grammaire française

La grammaire française regorge de règles et, bien malheureusement pour l’apprenant débutant, d’exceptions. Cependant, un socle de base vous permettra de mener des conversations simples avec un locuteur français. Apprenez pour commencer :

  • le genre des noms et des articles
  • la conjugaison des verbes au singulier et au pluriel
  • l’accord des adjectifs
  • les principales prépositions de lieu et de temps

Apprenez les mots et les phrases de base du français

Nul besoin de connaître les quelque 63 800 mots qui noircissent les pages du dictionnaire français Larousse pour comprendre et vous exprimer correctement. Comme en anglais, 20 % du vocabulaire existant en français vous permettra de comprendre 80 % des situations. Rassurant, non ? Pour vous échauffer, commencez par le b.a.-ba :

  • Bonjour
  • Au revoir
  • S’il vous plaît
  • Merci
  • Comment allez-vous ?
  • Quelle heure est-il ?

Lisez en français

Le Petit prince, Astérix et Obélix, Tintin ou encore Vingt mille lieues sous les mers : que vous affectionniez les bandes dessinées ou que vous ne juriez que par les romans, commencez dès maintenant à lire en français. Pas besoin de comprendre tous les mots que vous croisez : l’important est de saisir l’essence globale du texte.

Vous pouvez aussi lire les articles des journaux et magazines français en accès libre sur internet :

  • Le Monde
  • Le Figaro
  • L’Équipe
  • Les Échos
  • Libération

Écoutez la radio ou des podcasts en français

Habituer son oreille à la mélodie du français, c’est facile : il suffit d’écouter la radio ou de télécharger un podcast sur le sujet qui vous fait envie… Avec ces médias, vous pouvez vous focaliser sur des chaînes 100 % dédiées à l’apprentissage du français ou, à l’inverse, écouter des programmes axés sur une thématique qui vous est chère (Histoire, bien-être, jeux vidéo…).

La chanson francophone est aussi un moyen ludique d’aiguiser vos tympans ! Ajoutez à votre playlist :

  • Édith Piaf
  • Serge Gainsbourg
  • Jacques Brel
  • Françoise Hardy

Regardez des séries ou des films français en version originale

L’audiovisuel français se porte bien : profitez-en pour le mettre à profit de votre apprentissage ! Dans

le confort de votre canapé, jouez avec les options de sous-titrage : lancez votre programme en version originale sous-titrée en anglais, puis sous-titrée en français… et, si le cœur vous en dit, sans sous-titres du tout.

Parmi les films cultes du 7ème art français, citons :

  • Amélie (2001)
  • La Bête et la Bête (1946)
  • L’Auberge espagnole (2002)

Et au rang des séries emblématiques made in France, évoquons :

  • Le Bureau des légendes
  • Dix pour cent
  • Engrenages

Entourez-vous de langue française

Dès que vous en avez l’occasion, laissez la langue de Molière imprégner votre vie ! Par exemple, changez la langue par défaut de votre téléphone, de votre tablette ou de votre ordinateur. Et lorsque vous essayez une nouvelle recette, recherchez-la en français ! Le pire que vous risquez ? Un peu plus de temps passé aux fourneaux… et une tarte un poil trop cuite.

Commencez dès maintenant à parler français

De trop nombreux apprenants pensent sincèrement qu’il faut avoir acquis un certain niveau, même faible, pour commencer à s’exprimer. Je m’inscris en faux : bien au contraire, je vous encourage à pratiquer votre expression orale dès vos premiers pas !

Trompez-vous, bafouillez, trébuchez… pour mieux progresser. Le secret ? Trouver un interlocuteur patient et pédagogue qui saura relever vos erreurs et vous les signaler… sans vous dégoûter.

Suivez une vraie formation de français

Que vous appreniez le français, le code informatique ou encore le deltaplane, rien ne vaut une formation structurée portée par un vrai professeur qui vous explique quoi faire, quand le faire, et comment le faire. Avec Français Authentique, je vous propose plusieurs types de cursus pour vous aider à maîtriser la langue de Molière en prenant du plaisir !