Accuser le coup

Accuser le coup

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de l’expression “Accuser le coup”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

 

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut ! Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique et aujourd’hui, on va voir une expression qui m’a été suggérée par notre amie Guido. C’est un membre italien de Français Authentique qui est également donateur Patreon. Patreon, j’en ai déjà pas mal parlé : c’est le projet de soutien de la mission Français Authentique. Tu peux donner à partir d’un dollar par mois (ça peut être dans une autre monnaie, ça peut être plus, ça peut se faire un mois, deux mois, trois mois, tu arrêtes quand tu veux.) il y a différents bonus en fonction de la somme donnée et tu peux faire comme Guido qui décides de donner un dollar par mois pour supporter la mission Français Authentique. Si ça t’intéresse, jette un petit coup d’œil, il y a un lien en bas, c’est www.francaisauthentique.com/patreon.

Et Guido m’a demandé d’expliquer l’expression “accuser le coup”. Comme d’habitude, on va voir aux différents mots de cette expression (il y en a deux).

On a d’abord le verbe “accuser”. Le sens numéro 1, le sens le plus répandu du verbe “accuser”, ça veut dire “dire que quelqu’un est coupable de quelque chose”, “dire que quelqu’un a fait quelque chose de mal, de pas bien”. Par exemple, un élève à l’école peut accuser un de ses camarades d’avoir fait une bêtise. Il peut dire : “Oh, lui, là-bas, il a triché !” S’il fait ça, il accuse son camarade.

Si un homme agresse un autre homme dans la rue, il peut être accusé. On va dire : « Oh, il est coupable d’avoir fait quelque chose de mal. » C’est le sens numéro 1 du verbe “accuser”, c’est celui que tu entendras le plus souvent. Il y a beaucoup de significations pour le verbe “accuser”.

La deuxième signification, la signification qui nous intéresse pour “accuser”, ça veut dire “ressentir, subir”. Par exemple, on peut dire “accuser une douleur”. Si tu accuses une douleur, eh bien, tu ressens une douleur, tu subis une douleur. C’est le sens de “accuser”, le verbe “accuser” ici veut dire “ressentir”.

Pour le mot “coup”, il y a également plusieurs sens. Le sens numéro 1, c’est quand on a quelque chose qui frappe. Par exemple, on a un coup de poing. Tu prends ton poing et tu le mets fort sur quelqu’un. Ça, c’est mettre un coup de poing à quelqu’un. Un coup de pied, c’est la même chose, mais avec le pied. C’est prendre son pied et frapper quelqu’un. Si je mets un coup de poing sur la table, je prends mon poing et je tape sur la table. Ça, c’est un coup.

Un coup, ça peut également vouloir dire un événement imprévu. Par exemple : « Oh, il a eu un mauvais coup ! » ou « c’est un coup de hasard » (coup de hasard, c’est un événement vraiment imprévu). Si on dit que quelqu’un est mort sur le coup, eh bien, c’est un événement imprévu. Le mot “coup” peut signifier “événement imprévu” et c’est ce qui nous intéresse ici également dans cette expression “accuser le coup”. Si on prend la définition des mots, ça veut dire “ressentir ou subir un événement imprévu”. Ce serait au sens propre.

Au sens figuré, le sens de cette expression idiomatique, c’est montrer qu’on est affecté par quelque chose, que quelque chose nous touche beaucoup, que ce soit moralement ou physiquement. Ça, ça veut dire “accuser le coup”. Montrer qu’on est affecté par quelque chose, que quelque chose nous touche et que cette douleur peut être morale ou physique.

Comme d’habitude, on va prendre quelques exemples pour que tu comprennes bien de quoi il s’agit. Imagine qu’il y a deux personnes qui divorcent et il y a quelqu’un qui n’est pas une de ces deux personnes mais qui connaît bien ces deux personnes, l’homme et la femme qui divorcent, et qui dit : « Ah, il risque d’accuser le coup ! Ça va être dur pour lui de s’en remettre. » Donc, s’il dit, en décrivant cette situation que l’homme risque d’accuser le coup via le divorce et que ça va être dur de s’en remettre, ça veut dire que cette chose l’affecte beaucoup, le touche beaucoup. Ici, c’est plutôt émotionnellement ; il n’est pas touché physiquement, il est touché émotionnellement. Il accuse le coup.

Il y a un titre du Monde que j’ai retrouvé en préparant cet épisode qui marque : Le commerce accuse le coup. Et ils expliquent dans l’article qu’à cause de toutes les manifestations des Gilets Jaunes – ce weekend, c’était l’acte 14 ou 15, je ne sais plus ; on ne sait plus vraiment, ça dur depuis tellement longtemps – les commerçants, ceux qui ont des magasins, qui veulent vendre des choses le weekend, eh bien, ils ne vendent plus puisque les gens ne sortent plus, forcément. A Paris, s’il y a des magasins et que devant, il y a des Gilets Jaunes qui viennent manifester, forcément, les gens clients ne vont pas aux magasins. Donc, le commerce accuse le coup : ça veut dire que le commerce est affecté par ces manifestations, il est affecté par le fait que cette manifestation fait fuir les clients, donc, les commerçants, ceux qui ont des magasins sont touchés. Là, ce n’est ni touchés moralement ni touchés physiquement, mais c’est touchés au portefeuille, c’est-à-dire qu’ils n’ont plus de rentrées d’argent pour nourrir leurs familles. C’était un deuxième exemple.

On pourrait prendre un troisième exemple. Un sportif qui court un marathon. Un marathon, c’est 42 kilomètres et ce sportif, il part super bien. Pendant 41 kilomètres, il est devant, il court, il est devant, il est en tête pendant 41 kilomètres et au dernier kilomètre, il commence à fatiguer et il ralentit, il ralentit, il ralentit. Et là, les commentateurs au  micro disent : « Oh là là ! Il est en train d’accuser le coup ! » Ça veut dire qu’il est affecté par la fatigue, ici ; il est touché physiquement. Donc, “accuser le coup”, tu vois, ça peut vraiment être utilisé pour une fatigue, pour un problème émotionnel, pour un problème financier. Tu peux être touché par différents problèmes, affecté par différents problèmes et ça peut être quelque chose qui touche moralement, physiquement, économiquement. Là, je pense qu’avec ces trois exemples, on a vu un petit peu le large panel d’utilisation de cette expression “accuser le coup”.

Avant de nous quitter, ce que je propose, c’est de faire comme d’habitude, de pratiquer un petit peu ta prononciation. Tu ne cherches par réfléchir (je vais conjuguer en fait le verbe “accuser” à l’imparfait.) Ne cherche pas à essayer de comprendre, de savoir : tu te focalises à 100 % sur ma prononciation et tu répètes après moi. Comme ça, ton cerveau fera le reste, il fera le lien. On y va, on va conjuguer à l’imparfait.

J’accusais le coup

Tu accusais le coup

Il accusait le coup

Elle accusait le coup

Nous accusions le coup

Vous accusiez le coup

Ils accusaient le coup

Elles accusaient le coup

Très très bien ! J’espère que cet épisode t’a plu, que tu connais maintenant le sens de l’expression “accuser le coup”. Encore une fois, si tu veux aller jeter un petit coup d’œil et te renseigner sur le projet Patreon, il y a un lien en bas, tu vas sur www.francaisauthentique.com/patreon – il y a le lien en bas pour aller plus vite.

Merci de ton soutien et je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !