A tout bout de champ

A tout bout de champ

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je vous explique le sens de l’expression “A tout bout de champ”

J’attends vos avis sur Facebook : cliquez ici.

(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Faites un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Bonjour les amis et merci de me rejoindre dans ce nouvel épisode de Français Authentique et comme la semaine dernière, je vais vous expliquer le sens d’une expression que j’ai employée de façon spontanée dans une de mes vidéos. La vidéo, c’était Ce que vous ne devez pas apprendre ; elle a été publiée, vous la retrouverez et je pense qu’elle est très très importante en ce qui concerne l’apprentissage ; elle vous donne des conseils qui me semblent personnellement très puissants pour décider de ce qu’il faut apprendre et ce qu’il faut ignorer, aussi bien dans l’apprentissage des langues que l’apprentissage en général. La vidéo s’appelle Ce que vous ne devez pas apprendre et c’est sur ma chaîne YouTube. Pendant cette vidéo, j’ai employé l’expression « à tout bout de champ ». Je me suis dit que ça vaudrait le coup de vous expliquer cette expression dans un podcast de Français Authentique.

Avant de passer à l’expression du jour, je voudrais remercier du fond du cœur tous les donateurs Patreon. Le projet Patreon, il est en croissance ; c’est un projet que j’ai lancé en novembre ou décembre 2016 et qui donne la possibilité à ceux qui le souhaitent de soutenir Français Authentique financièrement. Ça commence à un dollar par mois – bien sûr, les gens peuvent arrêter quand ils veulent, ils peuvent payer dans une autre monnaie, mais sur le site, on décide d’une somme en dollar qui sera convertie par la suite. L’idée, ce n’est pas de donner pour donner, c’est donner à un créateur qui fournit du contenu gratuit (comme moi, podcasts et vidéos) et vous l’aidez en faisant ça à développer sa mission. Ma mission, la mission Français Authentique, c’est de faire en sorte d’aider un maximum de gens dans le monde à apprendre à parler le français en prenant du plaisir. C’est ma mission, ça fait six ans que je le fais en ligne. Je commence, j’ai fait mon premier séminaire et j’ai l’intention de me déplacer et c’est mon rêve, mon rêve, c’est ça : c’est qu’il y ait un maximum de monde qui prenne connaissance des méthodes d’apprentissage naturelle, qui se rende compte du fait qu’on peut apprendre à parler une langue en prenant du plaisir et, bien sûr, pour cette mission, pour faire tout ça, on a besoin de fonds et ces fonds des dons Patreon, je les utilise à 100 % pour ça.

Il y a un peu plus de 310 donateurs (310 personnes qui donnent) et si vous êtes intéressés, si vous voulez voir les différents bonus et cadeaux que je fais aux donateurs, vous allez sur http://www.francaisauthentique.com/patreon – il y a un lien en bas de la page de ce podcast. Revenons à nos moutons – ce sera une expression – revenons à notre sujet.

Je suis désolé avant toute chose de parler du projet Patreon à tout bout de champ. Dans la vidéo Ce que vous ne devez pas apprendre, j’ai justement employé « à tout bout de champ » et je disais : « Je n’essaye pas forcément de placer des exemples personnels à tout bout de champ. » et là, tout de suite, je viens de vous dire : « Désolé de parler du projet Patreon à tout bout de champ. »

Au sens propre – comme d’habitude, on étudie un peu les mots avant de passer au sens de l’expression au sens figuré. Le mot « bout », ça peut vouloir dire soit un morceau – un bout de pain, c’est un morceau de pain – ça peut aussi vouloir dire une extrémité, c’est-à-dire le morceau qui est tout au bout à l’extrémité.

Le mot « champ », ça veut dire un surface en général qu’on cultive, où on cultive quelque chose (un champ de blé, un champ de maïs, un champ de betterave). C’est un grand endroit où il n’y a pas d’habitations et où on cultive quelque chose. On peut aussi élever des animaux, mais dans notre exemple, c’est une surface où il n’y a pas d’habitations et où on plante quelque chose pour la cultiver.

Et l’expression « à tout bout de champ », elle vient justement du monde agricole, elle vient du monde des champs, du travail des champs et vous imaginez, à l’époque surtout – c’est encore vrai aujourd’hui, mais c’est beaucoup plus automatisé avec des machines – quand on travaillait la terre, on allait d’un bout du champ, d’une extrémité du champ à l’autre avec ses animaux ou parfois à la main ; on allait vraiment d’une extrémité à l’autre, d’un bout à l’autre : on allait à tout bout de champ, à toutes les extrémités du champ pour le travailler. C’est le contexte dans lequel l’expression est apparue.

Cette expression, aujourd’hui, elle est un peu familière (elle n’est pas grossière) et elle veut dire « constamment, sans arrêt, à chaque instant » et il y a plutôt un sens un petit peu négatif. Comme on peut avoir un sens négatif à devoir travailler la terre, à aller d’un bout à l’autre du champ parce c’est fatiguant, c’est difficile, ici, quand on dit « à tout bout de champ », on décrit une chose qui se répète constamment, sans arrêt, à chaque instant et qui est plutôt négative. Par exemple, si on reprend les deux contextes que j’ai utilisés pour vous présenter cette expression, je vous disais : « Désolé de parler du projet Patreon à tout bout de champ. » Là, quand je vous disais ça, le sens négatif, c’était : « Je sais que je ne devrais pas vous en parler tout le temps, je sais qu’il y a des gens qui ont déjà entendu ça dix fois et qui en ont marre de m’entendre parler du projet Patreon. » Donc, si je dis : « Désolé de parler du projet Patreon à tout bout de champ. », ça veut dire : « Désolé d’en parler constamment, désolé d’en parler souvent, désolé d’en parler sans arrêt. Je sais que je ne devrais pas, je sais que ça embête certaines personnes. » « A tout bout de champ », ça veut dire ça.

C’est pareil pour la vidéo Ce que vous ne devez pas apprendre dans laquelle j’ai dit : « Je n’essaye pas forcément de placer des exemples personnels à tout bout de champ.  » Ça veut dire : « Je n’essaye pas de parler de moi en permanence, sans arrêt, constamment. » et il y a encore un sens négatif puisque c’est clair que quelqu’un qui ne parle que de lui, c’est loin d’être positif. Donc, « à tout bout de champ », c’est vraiment ça, c’est l’idée de « constamment, sans arrêt, à chaque instant » avec une petite idée négative. Un papa peut, par exemple, dire à son fils : « Arrête de te plaindre à tout bout de champ. » et ça veut dire : « Arrête de te plaindre constamment, sans arrêt, à chaque instant. » Il y a, bien sûr, un sens négatif.

Vous pouvez vous disputer avec votre cousin et vous dites : « Ah, notre autre cousin, il parle de lui à tout bout de champ. » Ça veut dire : il ne fait que parler de lui, il parle de lui constamment, à chaque instant, sans arrêt. Encore une fois, il y a un sens négatif puisque, bien sûr, on n’aime pas avoir affaire à quelqu’un qui ne parle que de lui. Je pense que c’est clair. « A tout bout de champ », ça veut dire « tout le temps, sans arrêt, constamment, à chaque instant » avec une idée d’un sens négatif.

On peut, si vous le souhaitez, pratiquer un petit peu votre prononciation ; je vous le dis à tout bout de champ quels sont les bienfaits, donc, je ne le ferai pas aujourd’hui pour ne pas vous ennuyer, mais il est important d’essayer de pratiquer un petit peu votre prononciation. On y va, vous répétez tout simplement après moi.

A tout bout de champ

A tout bout de champ

A tout bout de champ

A tout bout de champ

Vous remarquez, le « de », on ne le prononce pas ; on ne dit pas : « à tout bout de champ », on dit : « à tout bout d’champ ». Très bien !

Pour conclure, même si je le fais à tout bout de champ, j’aime remercier ceux qui participent au projet Patreon sur http://www.francaisauthentique.com/patreon qu’ils aident vraiment Français Authentique à se développer et ils aident les gens du monde entier et ça vaut bien le coup que je vous embête un peu à le répéter à tout bout de champ.

Merci, les amis, de m’avoir écouté et à demain pour une vidéo YouTube, à dimanche prochain pour un nouvel épisode du podcast.

Salut !