A bon escient

A bon escient

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’explique le sens de la locution “A bon escient”

J’attends ton avis sur Facebook : clique ici.

Ressource(s) évoquée(s) dans l’épisode :

(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier MP3)
(Fais un clic droit sur ce lien pour enregistrer le fichier PDF)

Transcription de l’épisode :

Salut et merci de me rejoindre pour ce nouvel épisode du podcast de Français Authentique. Aujourd’hui, nous allons voir à l’expression ou à la locution « à bon escient ». Ce n’est pas vraiment une expression, ce n’est pas un proverbe. C’est une locution, une petite phrase qu’on n’utilise de temps en temps à l’oral, en français, et qui m’a été suggérée par notre ami Carlo, Carlo qui est membre de l’Académie que je salue aujourd’hui et que je remercie pour sa confiance.

Et avant de passer au sens de cette expression, avant de passer au contenu du podcast à proprement parler, je voudrais te dire ou te rappeler ou t’annoncer, un petit peu en fonction de l’état dans lequel tu te trouves, que les inscriptions à l’Académie Français Authentique sont ouvertes pour une semaine. Ça commence maintenant, aujourd’hui et elles fermeront le 17 mai. Les inscriptions, c’est important à comprendre, sont fermées 95 % du temps. Donc, 95 % de l’année, les inscriptions sont fermées. Tu ne peux pas joindre l’Académie et j’ai trois sessions d’ouvertures par an d’une semaine pendant lesquelles tu peux nous rejoindre.

Alors, qu’est-ce qu’on a dans l’académie ?

L’Académie, c’est tout d’abord… Il y a deux piliers. Le premier pilier, c’est un pilier « contenus ». Il y a 53 modules actuellement (je rajoute un module par mois) et chaque module a une vidéo, des MP3, des PDF, si bien qu’actuellement, il y a 30 heures de vidéos, 60 heures de MP3 et 600 pages de PDF. Ça, c’est dans les archives de l’Académie. Et chaque mois, encore une fois, un nouveau module arrive. Ça, c’est le pilier « contenus ».

Et on a un autre pilier qui est le pilier « communauté » où on a un groupe privé Facebook, un forum privé, un groupe privé WhatsApp et un espace de conversations – ça, c’est tout nouveau – un espace de conversation dans lequel tu peux avoir des discussions avec moi, avec Jean Didier mon assistant, avec d’autres membres par petits groupes ou avec notre autre ami Oscar, qui gère des discussions. On utilise plusieurs outils, Skype et Zoom pour ça, mais c’est notre espace de conversation parce que finalement, écouter, pratiquer seul, c’est bien, mais discuter avec d’autres personnes, c’est ce qui te permettra d’aller plus loin.

Le tout, l’Académie est gérée par quatre francophones et tu peux en savoir plus sur www.francaisauthentique.com/academie. Il y a un lien en bas de cet épisode.

C’était une longue intro, mais tant pis. Il n’y a pas de sponsors, pas de pub sur ce podcast. Donc quand j’ai des gros projets comme celui-là, je souhaite en parler et l’Académie, c’est le projet dont je suis le plus fier, c’est le projet qui rassemble le plus de membres du monde entier qui ont envie d’apprendre ensemble, donc je souhaitais t’en parler aujourd’hui.

Passons à notre expression, l’expression ou notre locution « à bon escient ».

Le mot « bon », je pense que c’est clair pour toi, tu le connais. « Bon », c’est le contraire de mauvais. Quelque chose de bon, c’est quelque chose qui est bien, qui a des qualités et qui est positif. Ça, c’est le mot « bon ».

Le mot « escient », c’est peut-être le mot qui est le plus complexe pour toi, que tu ne connais pas encore. Le mot « escient », on ne l’utilise plus seul aujourd’hui. C’est un mot tiré de l’ancien français qui a une origine latine et cette origine latine, c’était en gros « avoir la connaissance ». L’escient, c’était le fait d’avoir la connaissance et aujourd’hui, le mot « escient », encore une fois, n’est pas utilisé seul. On l’utilise dans cette locution « à bon escient ».

Donc, tu vois déjà, rien qu’en étudiant le sens propre des mots, tu vois que « à bon escient », ce serait « avec une bonne connaissance » et le sens courant, le sens tel qu’il est utilisé aujourd’hui de « à bon escient », c’est « comme il faut, de la bonne façon, au bon moment, dans de bonnes conditions, avec sagesse ». Il y a une idée de connaissance.

Par exemple, pour que tu comprennes bien, on va prendre différents contextes comme d’habitude. Imagine un grand-père qui donne un billet de 20 euros ou (20 dollars ou 20 ce que tu veux) à son petit-fils et lui dit : « Tiens, utilise-les à bon escient ». Quand le grand père dit ça à son petit-fils, il lui dit : « Utilise-les bien, utilise-les de la bonne façon, utilise-les comme il faut, à bon escient ». Donc, en gros, le grand père préférerait que son petit-fils achète un livre plutôt que des bonbons. Donc, cette locution qu’il ajoute « utilise cet argent à bon escient », ça veut dire « utilise-le correctement, de la bonne façon, comme il faut ».

Un autre exemple. Tu peux lire ou entendre : « Il faut utiliser son temps à bon escient ». Ça veut dire, c’est très général, mais ça veut dire qu’il faut utiliser son temps de la bonne façon. Il faut utiliser son temps pour allouer celui-ci à des choses qui sont bonnes pour nous. Donc, il vaut mieux donner du temps à des activités telles que le repos, la créativité, le temps avec la famille, plutôt que de passer des heures sur Facebook ou des heures à critiquer les gens. Donc utiliser son temps à bon escient, ça veut dire utiliser son temps de la bonne façon, comme il faut, avec sagesse.

Et encore un autre exemple que j’ai vu dans la presse récemment, justement. C’était le titre d’un article qui disait : « Il faut utiliser l’ibuprofène à bon escient ». L’ibuprofène, c’est un médicament. En ces temps de santé, en ces temps de crise sanitaire, c’est logique qu’on ait des exemples de ce type. L’ibuprofène, c’est un médicament, c’est un anti inflammatoire, donc on l’utilise pour baisser l’inflammation, pour baisser la fièvre, la douleur parfois. Et dans cet article, « Il faut utiliser l’ibuprofène à bon escient », le médecin explique que l’ibuprofène, ce médicament peut être inefficace, voire dangereux dans certains cas d’utilisation, dont le Covid-19. Donc, quand le médecin dit : « Il faut utiliser l’ibuprofène à bon escient », il dit qu’il faut utiliser l’ibuprofène comme il faut, de la bonne façon, dans de bonnes conditions.

Et tu remarques dans ces trois exemples qu’il y a une idée de connaissance. Il y a toujours une idée de connaissance et de sagesse. Quand le grand père donne 20 euros et dit à son petit-fils de les utiliser à bon escient, quand on parle d’utiliser son temps à bon escient, quand on parle d’utiliser un médicament à bon escient, il y a toujours l’idée de connaissance et de sagesse.

Alors bien sûr, le contraire de cette locution à bon escient, c’est « à mauvais escient ». Si tu entends… C’est plus rarement utilisé, mais si tu entends quelqu’un parler d’une utilisation à mauvais escient, eh bien ça veut dire que c’est une mauvaise utilisation. On utilise quelque chose, mais on ne le fait pas comme il faut, pas de la bonne façon. A mauvais escient, sachant que tu entendras plutôt « à bon escient » qui signifie « comme il faut, de la bonne façon ».

Je te propose maintenant de prendre quelques instants pour pratiquer ta prononciation. C’est un exercice simple. Je vais juste te faire répéter ces expressions. L’important, c’est que tu te focalises sur ma prononciation, mais surtout sur mon intonation. Quand ma voix monte, quand ma voix descend et on fait des exercices un peu plus poussés de prononciation dans mon académie. Là, dans le podcast, je fais toujours des exercices un peu simples pour te permettre de pratiquer. Donc, c’est parti. Tu répètes après moi.

A bon escient

À bon escient

À bon escient

À bon escient

Tu remarques quand même, ça vaut le coup de le préciser, qu’entre « bon » et « escient », on fait la liaison parce que « escient » commence par une voyelle, « bon » se termine par une consonne, donc, on fait la liaison : à  bon_escient. On ne dit pas “à bon escient”, on dit “à bon_escient”. Et c’est d’ailleurs la même chose avec l’autre expression « à mauvais escient’ ». « Mauvais » se termine par un « S », une consonne, « escient » commence par un « E », une voyelle, on fait la liaison. On ne dit pas “à mauvais escient”, mais “à mauvais_escient”. Donc, on y va pour cette deuxième petite expression.

A mauvais escient

À mauvais escient

À mauvais escient

À mauvais escient

Super ! Voilà pour aujourd’hui. J’espère que cet épisode t’a aidé. Je te rappelle, tu as une semaine pour rejoindre l’Académie Français Authentique. Il faut aller sur www.francaisauthentique.com/academie. Ce sera un plaisir d’y faire ta connaissance au sein de nos différents groupes privés. Si tu as la moindre question, tu peux écrire à [email protected] Et si tu rejoins l’Académie, avec l’Académie, tu utiliseras ton temps d’apprentissage du français à bon escient.

A très bientôt.