facebook_pixel

A ou À ? Une technique simple pour ne plus faire d’erreur

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais vous donner une technique infaillible pour faire la différence entre « a » et « à ».

Bonjour les amis et merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo de Français Authentique, une vidéo qui parle d’un point de langue. Et l’objectif pour moi aujourd’hui, c’est de vous aider à faire la distinction (la différence) entre les homonymes « à » et « a ». Je vous rappelle que des homonymes, ce sont des mots qui se prononcent de la même façon, mais qui s’écrivent différemment. Par exemple « a » et « à ». Ils se disent pareil, mais s’écrivent différemment.

Et si on parle de « a », vous verrez que c’est une source d’erreurs, il y a beaucoup d’erreurs qui sont faites dans l’écriture de ces mots, même parmi les francophones alors que c’est quelque chose de très simple ; ce sont deux mots qui ont une nature complètement différente et il est assez facile de les différencier. Je vais vous montrer comment.

La première chose à savoir, c’est que « a », ça correspond à la conjugaison du verbe « avoir » à la troisième personne du singulier au présent de l’indicatif ou au passé composé. C’est le mot « a ». Par exemple, si vous dites : « Elle a 34 ans. », c’est ce que vous utilisez, c’est « elle » (troisième personne du singulier), vous conjuguez le verbe « avoir » au présent de l’indicatif et vous obtenez « elle a 34 ans ». A partir du moment où vous conjuguez le verbe « avoir » à la troisième personne du singulier, que ce soit pour « il » ou pour « elle », vous avez le mot « a » : il a, elle a, on a. Attention : il existe aussi « as », donc, pas seulement le « a », mais avec un « s » qui est la conjugaison du verbe « avoir » à la deuxième personne du singulier au présent de l’indicatif, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse aujourd’hui.

Le mot « à » correspond à une préposition, donc, c’est un petit mot qui est là pour introduire un groupe de mots derrière lui. Par exemple : « Je vais à l’école. » ou « Elle est à la maison. » Ce petit mot « à », il introduit « l’école », il introduit « la maison », il donne les informations supplémentaires, mais ce n’est pas un verbe, c’est une préposition qui introduit des mots supplémentaires. Et c’est ce que je vous disais en introduction : ces deux mots « à » et « a », ils ont une nature complètement différente, ils ont une utilisation complètement différente et c’est pour ça que je trouve dommage de les confondre à l’écrit, de faire des fautes d’orthographe parce qu’ils sont très différents et il est assez facile de les différencier.

Et pour ne plus jamais vous tromper, ne jamais faire d’erreurs et savoir à coup sûr si vous devez écrire « à » ou « a », il vous suffit de remplacer « a » par « avait », la troisième personne du singulier, cette fois conjuguée à l’imparfait : il avait, elle avait. Et si la phrase est correcte quand vous remplacez « a » par « avait », c’est que vous devez écrire « a », c’est qu’il s’agit de la conjugaison du verbe « avoir ». Si, par contre, ça ne fonctionne pas, que la phrase n’a aucun sens, c’est qu’il s’agit de la préposition et non pas du verbe « avoir » et que vous devez écrire « à ».

Si on reprend nos exemples : « Il a 34 ans. », si vous ne savez pas comment écrire « a », vous le remplacez par « avait » : « Il avait 34 ans. » Ça marche, c’est le verbe « avoir », on écrit « a ». « Elle a deux enfants. » : vous remplacez « a » par « avait » (elle avait deux enfants), c’est correct, c’est le verbe « avoir », il n’y a pas d’accent. « Je vais à l’école. » : je remplace « à » par « avait » : je vais avait l’école. Ça ne veut rien dire, c’est la préposition, ce n’est pas le verbe « avoir », on met un accent. « Elle est à la maison. » : elle est avait la maison. Ça ne veut rien dire ; si je remplace « à » par « avait », ça ne marche pas, on est donc dans le cas de la préposition et on met un accent.

Cette méthode est très très simple, elle est infaillible. Si vous suivez cette petite technique, vous ne pouvez pas vous tromper, c’est impossible et donc, je vous recommande de le faire à chaque fois que vous avez un doute ou à chaque fois que vous vous relisez. Moi, il m’arrive souvent d’écrire un email, de relire mon email et de me poser bêtement la question : « Est-ce que je peux remplacer par « avait » ? » et ça me permet d’être sûr de ne jamais me tromper.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de regarder cette vidéo. Un dernier petit rappel avant de nous quitter : si vous souhaitez apprendre à parler le Français en prenant du plaisir, vous pouvez vous procurez un des cours de Français Authentique, un des packs de leçons de Français Authentique qui vous aidera à coup sûr à passer de l’état de compréhension – dans lequel vous comprenez cette vidéo – à l’état d’expression dans lequel vous êtes capables de parler. Ces cours ont déjà aidé plus de 8.000 personnes, donc, peut-être que vous serez la prochaine. Il vous suffit de cliquer dans le lien en bas ou à la fin de cette vidéo pour avoir plus d’informations.

Merci de votre confiance et à bientôt !

Français Authentique a cinq ans. Vous l’écrivez avec ou sans accent ?

Vous appréciez ce contenu ?

Abonnez-vous à mon cours gratuit !

Étape 1

Découvrez mon cours gratuit !


Étape 2

Consultez mes autres ressources

Application mobile Extraits de cours Podcast Vidéos Blog


Étape 3

Il est temps d'agir

Procurez-vous un de mes cours pour apprendre à parler Français packs-small Vue d'ensemblePack 1 Pack 2 Pack 3 Académie


Étape 4

Rejoignez la communauté FA

Faites-vous aider par des gens qui comme vous apprennent le Français

Ce que disent mes élèves

Réseaux sociaux

facebook twitter googleplus youtube