5 verbes à connaître absolument en français

5 verbes à connaître absolument en français

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut, chers amis ! Bienvenue dans cette nouvelle vidéo de Français Authentique et aujourd’hui, on va voir quelques verbes. On va voir quelques verbes. Vous me demandez souvent : “Johan, quels sont les verbes indispensables à connaître à tout prix en français ? Est-ce qu’il y a des astuces ? Est ce qu’il y a des listes ? Est-ce qu’il y a des raccourcis ? Est-ce qu’il y a des moyens de savoir sur quoi se concentrer ?”. C’est une question que vous me posez ou des questions que vous me posez très souvent.

Effectivement, il est difficile – et même pour un francophone, c’est impossible – il est difficile de connaître les 8000 verbes de la langue française. Il est impossible de tous les connaître. Il n’est pas, à mon sens, judicieux maintenant là de discuter d’une liste de verbes. Je ne vais pas te parler de 20 verbes ou de dix verbes qu’il faut à tout prix connaître. Ce que j’ai voulu faire aujourd’hui, de façon originale, c’est de prendre cinq verbes, des verbes incontournables, des verbes que tu dois connaître à tout prix, des verbes que tu connais d’ailleurs certainement déjà. Et pour chacun d’entre eux, prendre deux expressions ou deux sens qui sont propres à ce verbe. J’ai choisi les verbes “être”, “avoir”, “mettre”, “pouvoir” et “aller”.

Donc, je ne vais pas t’expliquer ce que veut dire “être” ni ce que veut dire “avoir”. Je ne vais pas t’expliquer le sens de ces verbes. Par contre, ce qu’on va faire, c’est que pour chacun de ces cinq verbes, on va prendre deux utilisations très courantes. On ne va pas voir tous les sens du verbe, mais on va voir deux utilisations très courantes. Sache qu’un verbe peut avoir plein de sens différents. Sur Wiktionnaire, le dictionnaire de Wikipédia, le verbe “mettre”, il a 25 entrées. Le verbe “faire” a 54 entrées. Donc, si je voulais t’expliquer ces verbes, il faudrait tout revoir et ce serait très fastidieux (Fastidieux veut dire ennuyeux. Ce serait long, ce serait indigeste ; on ne pourrait pas le digérer). Mais on va plutôt prendre ces cinq verbes et pour chacun des verbes, deux utilisations courantes. On y va !

Pour le verbe “être”, j’ai choisi deux petites expressions. La première, c’est “être d’accord”. Être d’accord. Ce ne sont pas vraiment des expressions, ce sont des utilisations du verbe “être”. Pas de dire ce que veut dire le verbe “être”. Ça n’aurait pas de sens. Donc “être d’accord”, ça veut dire “oui, j’accepte quelque chose” ou “je suis du même avis que toi”. Si, par exemple, tu me dis : “Le français est une langue très utile”, je te dis :”Je suis d’accord”. Être d’accord, ça veut dire être du même avis que quelqu’un. Si je te dis : “Hé, on se retrouve à Metz samedi ?” et que tu me dis : “Oui, je suis d’accord ! “, ça veut dire : “J’accepte ta proposition”. Donc, “être d’accord”, ça veut dire accepter ou avoir le même avis.

Avec le verbe “être”, on pourrait également parler de l’utilisation “être sur le point de”. Être sur le point de. Si tu es sur le point de faire quelque chose, ça veut dire que dans un instant, tu vas le faire. Par exemple, si je dis : “J’étais sur le point de passer à table avec ma famille quand mon téléphone a sonné”. Donc, ça veut dire : j’étais là, la table était mise. Peut-être qu’il y avait déjà quelqu’un assis à table. La nourriture était déjà prête et j’étais sur le point d’aller à table, j’allais aller à table, j’étais vraiment sur le moment de le faire quand mon téléphone a sonné. Donc, être sur le point, ça veut dire voilà, je vais faire cette chose maintenant, j’allais la fait, être sur le point. Si tu regardes un arbre, par exemple, que c’est la fin, comme actuellement, la fin de l’été, que les feuilles ne tiennent presque plus sur l’arbre, tu peux dire : “L’arbre est sur le point de perdre toutes ses feuilles”.

On va prendre le verbe “avoir” maintenant. J’espère déjà que ces deux petites utilisations du verbe “être” te sont utiles. Pour le verbe “avoir”, tu peux avoir envie de faire quelque chose. Avoir envie de faire quelque chose, ça veut dire vouloir faire quelque chose, tu aimerais faire cette chose. Par exemple : “J’ai vraiment envie d’aller voir un match de foot demain”. C’est-à-dire : “J’aimerais aller voir un match de foot. Je voudrais aller voir un match de foot”. Avoir envie de quelque chose.

Toujours avec “avoir” – ça, je l’ai expliqué dans une autre vidéo que tu peux regarder si ça t’intéresse – “n’avoir qu’à” puisqu’on m’avait interrogé sur le sujet. C’est pour moi un sens incontournable du verbe “avoir”. N’avoir qu’à. Si on dit : “Tu n’as qu’à faire quelque chose”., ça veut dire : “Tu devrais le faire. Il te suffit de le faire”. Par exemple, si un enfant rentre chez lui et il dit : “Ah, j’ai encore une mauvaise note aujourd’hui !”. Le père peut dire à l’enfant : “Hé, tu n’as qu’à plus travailler. Tu n’as qu’à passer plus de temps à étudier. Tu n’as qu’à”. Les francophones disent même souvent : “T’as qu’à”. Alors, si tu arrives et que tu ne maîtrises pas l’expression, tu peux penser que c’est du Japonais. T’as qu’à. T’as qu’à plus étudier, t’as qu’à plus travailler. Ça veut dire “tu n’as qu’à plus travailler”, “il te suffit de plus travailler”, “tu devrais plus travailler”. On passe maintenant au verbe “mettre”.

“Mettre” a plein de sens différents, mais si tu dis “se mettre” ou “je me mets à quelque chose”, “se mettre à quelque chose”, ça veut dire commencer quelque chose. On peut par exemple entendre : “Je me mets à l’italien”. Ça veut dire : “Je commence l’apprentissage de l’italien. Je me mets à l’italien”. “Je me mets au piano. Je commence le piano”. Se mettre à quelque chose, ça veut dire commencer quelque chose. Je me mets au travail. Il se met à pleuvoir dehors. Ça veut dire “il commence à pleuvoir”. Je commence le travail. “Se mettre à” ça veut dire “commencer”.

Peut-être que c’est très différent de ce que tu connais en ce qui concerne le verbe “mettre”. Une autre utilisation : mettre du cœur ou mettre de la motivation ou mettre de la volonté. Tu vois ? “Mettre”, met une chose derrière qui vient de toi. Ça veut dire “employer une qualité pour faire quelque chose”. Si je dis : “Mon fils, il est en train d’apprendre l’allemand et il y met beaucoup de motivation” ou “Il y met beaucoup de cœur”. Ça veut dire : “Il emploie beaucoup de ses qualités, de ses capacités pour atteindre cet objectif, pour apprendre l’allemand, en l’occurrence”. Ma fille Emma, elle met beaucoup, beaucoup, beaucoup de cœur à son apprentissage de la lecture. Ça veut dire qu’elle met beaucoup d’énergie, beaucoup de sa personne – on dit aussi “mettre de sa personne” – pour atteindre un résultat. Tu sais ce que signifie “aller” ; le verbe “aller”, tu sais ce que ça veut dire et tu sais peut-être que si on dit à quelqu’un “ça va”, ça veut dire qu’on lui dit que tout va bien, qu’on est content, qu’il n’y a pas de problème. Il n’y a pas de problème. Si tu croises quelqu’un et que tu lui demandes si ça va, tu dis : “Hé, ça va ?”, ça veut dire que tu veux savoir si cette personne va bien. Et si elle te répond : “Oh oui, ça va !”, ça veut dire qu’elle n’a pas de problèmes, que tout va bien. Ça va. On peut aussi dire – si on veut parler du futur – on peut dire : “Tu as des problèmes aujourd’hui, mais ça va aller”. Ça veut dire que tes problèmes vont se résoudre. Ça va.

Tu peux aussi entendre “on y va !”. “On y va !”, ça ne veut pas dire on se déplace ou pas forcément on se déplace physiquement à un endroit. Ça peut vouloir dire plutôt : “On commence quelque chose”. Par exemple, avant d’enregistrer cette vidéo, imagine, je prépare le matériel, je me mets devant la caméra et je dis : “Allez, on y va”. “On y va”, ça veut dire “on commence quelque chose, on commence, on y va, on commence”.

Et on termine avec le verbe “faire”. Encore une fois, je vais reprendre une expression que j’ai déjà utilisée : ça le fait. Tu as le verbe “faire”. “Ça le fait”, c’est un podcast que j’avais enregistré sur le sujet, ça veut dire “ça marche, ça fonctionne”. Ça le fait ou ça va le faire. Ça va marcher; ça va fonctionner.

Imagine que tu as postulé pour un stage dans une entreprise et ta mère dit : “Hé, est-ce que tu as pris des nouvelles ? Ce serait dommage que tu rates cette opportunité”. Toi, tu dis : “Oh, ça va le faire maman”. Ça veut dire : “Ça va aller, ça va marcher”. Ça le fait”, ça veut dire “ça marche, ça fonctionne”.

“Bien fait ! Bien fait !”. Si tu dis à quelqu’un : “Bien fait !”, ça peut vouloir dire deux choses. Si tu le dis de façon positive, ça veut dire que cette chose est bien exécutée, donc qu’il a fait une bonne action, il a bien agi, il a fait une belle chose. Si par exemple, tu aimes une vidéo, tu peux dire : “Oh bien fait !” ou “C’est bien fait !”. Ça veut dire que tu dis que j’ai bien exécuté quelque chose. Si tu veux plutôt insister sur le fait qu’une personne, il lui arrive une chose négative et elle l’a méritée, c’est de sa faute, là, tu diras : “C’est bien fait !”.

Par exemple, ça, on le retrouve souvent chez les enfants, si tu as un enfant qui embête tous les autres ; il est dans la cour, il ennuie tous les autres et à un moment, il tombe par terre, il tombe par terre. Eh bien là, un autre enfant lui dit : “C’est bien fait !”. “C’est bien fait”, ça veut dire : “Tu as mérité ce qui t’arrive. C’est bien fait !”

Donc, tu vois la richesse des langues. Là, j’ai pris cinq verbes. J’ai pris juste des petites expressions, des petits sens très courants de ces verbes et on a tenu plus de 10 minutes. Donc, on pourrait passer beaucoup de temps parce que tous ces verbes ont plein d’autres sens, mais tu peux retenir les expressions “être d’accord” ; tu peux retenir “être sur le point de faire quelque chose”, “avoir envie de quelque chose”, “n’avoir qu’à”. Tu peux retenir “se mettre à faire quelque chose”. Tu peux retenir “mettre du cœur” ou “mettre de la motivation à quelque chose”. Tu peux retenir “ça va”, “ça va aller” ou “ça va ?”. Tu peux revenir “on y va”. Tu peux retenir “ça le fait”. Tu peux retenir “bien fait”. Tu peux retenir “bien fait” de façon négative pour dire “Tu l’as bien mérité” ou tu peux dire : “Hé, c’est bien fait !”. Ça veut dire que tu as apprécié quelque chose.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. J’espère que ça t’a plu, que tu as appris des choses. Si c’est le cas, laisse un petit pouce bleu. Ça me permet de savoir quel type de vidéo t’intéresse. Et puis abonne-toi à la chaîne. N’oublie pas d’activer les notifications. On me dit souvent là, surtout récemment : “Johan, je ne reçois plus d’information quand tu fais une nouvelle vidéo”. Bah, c’est parce que t’as pas activé les notifications. Donc, il faut le faire.

Merci, à très bientôt. Salut !