5 astuces pour mémoriser du vocabulaire facilement (et ne pas l’oublier)

5 astuces pour mémoriser du vocabulaire facilement (et ne pas l’oublier)

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! Aujourd’hui, on parle de mémorisation du vocabulaire, qui est quelque chose de très important dans l’apprentissage des langues. On va voir ensemble comment ne plus oublier le vocabulaire qu’on apprend.

Salut ! Merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. On va parler d’un sujet qui revient souvent dans les discussions que j’ai avec les membres de la famille de Français Authentique qui est le vocabulaire, l’apprentissage du vocabulaire et surtout le fait de ne rien oublier.

Avant ça, je voulais t’indiquer que du 05 au 11 juillet, il y avait une promotion sur tous les cours de Français Authentique, c’est même valable sur le cours « 30 jours pour booster ton français », qui est le tout dernier cours que nous avons mis à disposition. Tu as un lien dans la description de cet épisode pour découvrir tout ça. Donc, il faut vraiment aller sur cette page avant le 11 juillet.

Parlons maintenant vocabulaire. Il y a déjà une chose à comprendre, on en a déjà parlé, mais c’est primordiale, c’est une chose à vraiment graver dans ta mémoire quand on parle vocabulaire, c’est qu’il est normal d’oublier. Oublier des choses, ça fait partie de l’apprentissage. C’est un processus normal de fonctionnement du cerveau. On en a parlé dans la vidéo « Comment ne plus oublier le vocabulaire que vous apprenez ». Je te remets le lien dans le « i » comme info. C’est normal d’oublier. Ton cerveau va trier et c’est tout à fait normal d’oublier. C’est normal, mais c’est frustrant. On est tout à fait d’accord là-dessus. Aujourd’hui, je vais partager avec toi un certain nombre de techniques qui te permettront de graver du vocabulaire dans ta mémoire pour toujours.

Très important, chaque personne est unique. Je le dis souvent, mais chaque personne a un moyen d’apprendre qui lui conviendra le mieux. Donc, n’essaie pas à tout prix de te conformer à un certain type d’apprentissage. Fais tes tests, pioche dans les choses que je vais partager avec toi, mais fais tes tests pour trouver finalement ce qui fonctionne le mieux pour toi. Il est évidemment impossible que je propose dans cette vidéo une vérité absolue pour tout le monde. Donc, fais tes tests, fais tes essais en fonction de ce que je vais t’enseigner.

Le système de base que j’utilise, c’est toujours le même. Globalement, on retient du vocabulaire en étant exposé à des mots ou à des expressions. Il faut être exposé le plus possible. C’est comme ça que tu as appris finalement ta langue maternelle. Tu, d’abord, as été là à entendre tes parents, tu les observais et tu as commencé à répéter ce qu’ils disaient, mais c’est vraiment le fait d’être comme ça à 100% exposé à du vocabulaire qui t’a fait à en apprendre plein et qui t’a fait finalement le garder en tête, dans ta mémoire. Donc l’exposition, c’est vraiment la clé.

J’avais fait une précédente vidéo qui s’appelle « 6 astuces pour retenir du vocabulaire pour toujours ». On te met le lien encore une fois dans le « i » comme info et dans la description. Et les conseils que je donne dans cette vidéo sont encore tout à fait valides, mais ce que je voulais faire aujourd’hui, c’est aller un peu plus loin et essayer de préciser certaines choses, donc voilà cinq nouveaux conseils.

Premier conseil, une chose super importante si tu veux vraiment apprendre du vocabulaire et le retenir, c’est de ne pas traduire dans ta langue maternelle. C’est une erreur qu’on fait tous, on a tous tendance quand on entend un mot dans une langue étrangère, à le traduire. Fenêtre, window en anglais. Je traduis window par fenêtre parce que je veux le retenir comme ça en français. Et ça, ce n’est pas du tout un bon moyen d’apprendre du vocabulaire parce que parfois tu n’as pas la correspondance directe et parce que ça va t’obliger à tout le temps rechanger, à passer de la langue que tu apprends à ta langue maternelle, la langue que tu apprends, ta langue maternelle. Et ça, ce n’est pas du tout efficace.

L’idée, si tu veux apprendre un nouveau mot, c’est de même pas le traduire, c’est de découvrir la définition directement en français. Par exemple, si tu es Anglais et que tu apprends le mot « fenêtre », tu ne vas pas dire « fenêtre, window dans ma langue maternelle ». Tu vas dire « fenêtre » et tu vas regarder la définition, objet utilisé pour regarder à l’extérieur d’une maison, par exemple. Tu utiliseras la vraie définition du dictionnaire, mais ça te permet, grâce au contexte en français, de cadrer ce mot « fenêtre ».

Évidemment, tu vas l’utiliser pour des mots un peu plus complexes que celui-là, mais tu comprends l’idée, on ne traduit pas, on regarde la définition directement en français sans traduire. Et si tu as un doute, bien sûr, si tu n’es pas sûr, tu vas chercher la correspondance dans ta langue, mais c’est une exception. Tu essaies dans un premier temps de prendre la définition en français. Mets-toi littéralement en mode français. Si tu es là à tout le temps traduire dans ta langue maternelle, ça va te freiner et ça va te bloquer. Le cerveau, il a du mal à faire les deux, donc reste 100% en français quand tu apprends du vocabulaire français.

Deuxième conseil, deuxième chose super importante, travaille en contexte, utilise le contexte. Si tu utilises des petites listes de vocabulaire que tu te fais ou si tu utilises des cartes, essaie de ne pas mettre qu’un mot, essaie de toujours marquer une phrase.

Si tu apprends le mot « fenêtre », pour reprendre le même exemple, tu ne marques pas « fenêtre » sur ta carte, tu marques « je vais laver les fenêtres » ou « il y a des belles fenêtres ici ». Tu marques toujours des phrases pour vraiment réussir à avoir tout le contexte qui va autour.

Le mieux, c’est même d’écrire plusieurs phrases. Pour la fenêtre, tu marques deux, trois phrases, tu utilises le mot « fenêtre ». Ça te permet vraiment d’apprendre du vocabulaire dans le contexte et ça devient du vocabulaire vivant et actif.

Le risque, si tu ne le fais pas et si tu apprends juste des mots, c’est d’avoir du vocabulaire finalement passif, que tu n’arriveras pas à utiliser dans différentes phrases et dans différents contextes.

Troisièmement, soit réaliste. C’est un conseil que je devrais me donner parce que je ne suis absolument pas réaliste quand je me fixe des objectifs. Mais n’essaie pas de te dire : « Allez, je vais apprendre 30 nouveaux mots français chaque jour ». Ce n’est pas réaliste. On a tous une limite pour retenir des mots et pour les garder dans sa mémoire, donc ça ne sert à rien de se fixer des limites ou de se fixer des objectifs comme ça qui vont nous décourager parce qu’on ne va pas les atteindre et qui vont certainement nous pousser à abandonner, à laisser tomber. Donc, fixe-toi des objectifs qui sont quand même atteignables et n’essaie pas de te fixer des objectifs qui seraient trop fou.

Le mieux, c’est de commencer petit, de se tester et de progresser, de rajouter au fur et à mesure des mots, mais tout en restant réaliste et raisonnable. Au lieu de dire : « je vais apprendre 30 mots par jour », commence peut-être par un ou deux mots par jour. Et tu verras au bout d’une semaine si c’est possible, si tu peux passer à trois ou quatre. Mais il vaut mieux y aller tout doucement, comme disent les Français, « doucement mais sûrement ».

Quatrièmement, utilise du français de la vraie vie, du vrai français, ce que j’appelle du français authentique. Un des risques quand on étudie des livres qui t’enseignent du vocabulaire, c’est d’apprendre des phrases qui ne sont pas utilisées réellement par les francophones à l’oral, des phrases soit un peu dépassées, soit des phrases qui sont plutôt destinées au langage écrit, à l’expression écrite. Et le fait d’apprendre ces phrases, ça va te faire retenir plein de vocabulaire qui sera passif parce que tu n’arriveras pas à l’utiliser de façon pratique.

L’idée, c’est d’utiliser des choses de la vie courante. Tu utilises ta vie courante pour t’inspirer sur les mots que tu utilises, sur les mots que tu as tendance à entendre dans ta langue maternelle. Utilise aussi la loi des 80/20 qui dit finalement que 80% des résultats viennent de 20% des efforts. Focalise-toi sur le peu de vocabulaire finalement qui est très important et ne travaille dans un premier temps que sur du vocabulaire vraiment global, général et pratique. Tu peux très bien utiliser des films, des séries, des livres, le journal télévisé, il y a plein de possibilités, tu peux utiliser des chansons, et noter au fur et à mesure du vocabulaire.

Fais juste attention de ne pas utiliser, encore une fois, ou de ne pas apprendre du vocabulaire qui n’est plus utilisé. C’est un risque avec les chansons parfois. On entend une chanson qu’on aime, on traduit ou on apprend certains mots de vocabulaire, mais c’est du vocabulaire qu’on n’utilise pas. Donc, utilise un maximum de contextes ou de contenus authentiques et réels, mais focalise-toi sur le vocabulaire dont tu auras besoin.

Ce que je faisais personnellement, quand je vivais en Autriche et que je voulais améliorer mon allemand, eh bien j’avais tendance à écrire tous les mots qui me manquaient quand je voulais parler. Je voulais parler, il me manquait un mot, je l’écrivais. Je voulais parler, il me manquait un moyen d’exprimer une idée, je la notais. Et le soir, je travaillais, je cherchais les mots qui me permettaient d’exprimer ces choses, et ça me permettait au fur et à mesure de bâtir une bibliothèque de mots et expressions utiles dont j’avais besoin dans ma vie quotidienne.

Cinquièmement, je vais te donner un petit conseil qui pourrait t’aider si tu veux développer du vocabulaire spécifique. Donc, c’est un petit peu le contraire du conseil précédent. Dans le conseil précédent, je te disais d’apprendre du français authentique, de la vie de tous les jours, mais parfois on a besoin de vocabulaire spécifique, du vocabulaire un peu d’expert, dans un domaine particulier. Et si c’est ce que tu cherches, parfois on a besoin de ça, je te conseille de choisir un thème par semaine ou un thème par mois, mais de vraiment faire des semaines ou mois thématiques pendant lesquels tu vas te concentrer un maximum sur du contenu lié à ce thème.

Par exemple, admettons, tu as envie d’améliorer ton vocabulaire lié à l’alimentation, la nourriture en France, parce que tu as envie d’aller au restaurant pendant tes vacances. Eh bien pendant une semaine ou un mois, en fonction de ton emploi du temps, tu vas te focaliser à 100% sur des vidéos de cuisine, des livres de cuisine, des blogs de cuisine. Tu vas focaliser ton attention sur du vocabulaire lié à la cuisine.

Donc ça, c’est quelque chose de très puissant et utile pour élargir son vocabulaire dans un domaine spécifique. Et on en revient au point de départ, ce qui te fait apprendre du vocabulaire, c’est l’exposition répétée. On parle aussi dans une des sept règles de Français Authentique sur la répétition. Mais le fait là de te focaliser pendant une courte période de temps sur un type, sur une spécialité, ça va t’exposer à entendre du vocabulaire de nombreuses fois.

Dans chaque recette, on va te dire : « Utilisez une casserole », on va te le dire dans chacune des recettes que tu vas découvrir ou dans chacune des vidéos que tu vas voir. Donc le mot « casserole », tu vas l’entendre dans différents contextes des dizaines de fois. Et c’est comme ça que tu vas l’apprendre ainsi que tous les autres mots finalement liés à la spécialité qui t’intéresse à ce moment-là.

Voilà un petit peu ce que je voulais t’enseigner aujourd’hui ou les conseils que je voulais te donner pour apprendre du vocabulaire et le retenir pour toujours. Encore une fois, je te le disais, il n’y a pas une méthode universelle, donc il faut faire tes tests, il faut tester là, les cinq choses que j’ai partagées avec toi aujourd’hui et voir ce qui marche le mieux dans ton cas précis, dans ton cas particulier, pour l’utilisation que tu vas faire du français.

Et n’oublie surtout pas les cinq conseils que j’ai partagés avec toi aujourd’hui.

Premièrement, n’essaie pas de traduire dans ta langue maternelle, ce serait une erreur.

Deuxièmement, travaille au contexte. N’apprends pas un seul mot, mais apprends plusieurs phrases qui mettent en contexte le mot que tu veux apprendre et que tu veux retenir.

Troisièmement, soit réaliste et régulier. N’essaie pas d’apprendre 30 mots par jour, essaie plutôt avec régularité et en restant raisonnable d’apprendre un ou deux mots par jour dans un premier temps.

Quatrièmement, concentre-toi sur du vocabulaire qui va t’être utile et que tu rencontres souvent. Ça t’aide à mieux répéter et à être exposé le plus souvent au vocabulaire en question.

Et cinquièmement, là c’est vraiment axé pour ceux qui voudraient s’améliorer dans un domaine particulier, fais des semaines ou des mois thématiques pendant lesquels tu vas te focaliser à 100% dans un domaine. La cuisine si tu aimes la cuisine, le foot si tu as envie de parler de foot avec tes copains français, la lecture si tu as envie de parler littérature avec d’autres amis, mais vraiment en fonction de tes intérêts du moment ou de ton utilisation du français, tu vas choisir des sujets sur lesquels tu vas te concentrer une semaine ou un mois.

Et surtout, comme d’habitude, c’est un message, un light motif de Français Authentique, prends du plaisir, amuse-toi. Il ne faut pas que l’apprentissage du vocabulaire soit une corvée pour toi, sinon tu vas tout simplement abandonner et ce serait bien dommage.

Merci d’avoir suivi la vidéo. Je te rappelle que tu peux découvrir en bas le lien vers la page de présentation des promos d’été sur tous les cours de Français Authentique dont mon dernier cours « 30 jours pour booster ton français ». Cette promo exceptionnelle est valable jusqu’au 11 juillet.

Comme d’habitude, n’oublie pas de laisser un petit pouce bleu, un petit J’aime, pour nous encourager, nous montrer que tu apprécies notre travail. Tu peux me dire en commentaire s’il y a des astuces de vocabulaire qui ont très bien fonctionné pour toi et que tu voudrais ajouter pour compléter cette vidéo. Et bien sûr, abonne-toi, si ce n’est pas déjà fait, à la chaîne You Tube de Français Authentique en activant les notifications.

Merci de ta confiance. À très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !