3 choses que mes enfants peuvent nous apprendre

3 choses que mes enfants peuvent nous apprendre

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Bonjour et merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo dans laquelle on va s’inspirer des enfants en général pour, d’une part, améliorer nos vies et pour vous pour améliorer votre apprentissage du français. Les enfants, ils sont moins formatés que nous ; ils ne se prennent pas la tête, ils ne sont presque jamais tristes ou jamais longtemps ; ils ne sont pas comme nous à toujours chercher à plaire aux autres ; ils sont presque toujours joyeux. Moi, ça me fascine quand, par exemple, je suis de mauvaise humeur ou que ma femme est de mauvaise humeur et que je vois à côté de ça les enfants toujours joyeux, envie de jouer, etc. Je me dis qu’on pourrait beaucoup apprendre d’eux.

Aujourd’hui, on va voir trois choses que j’apprends de mes enfants et que j’essaye d’appliquer. Conseil 1 : ayez soif d’apprendre. Eh oui, ça, c’est une chose excellente. Le fait d’être curieux, de vouloir comprendre, de vouloir savoir, avoir vraiment une soif d’apprendre, ça, les enfants l’ont quasiment tous (quand on ne le freine pas) et j’ai la chance d’avoir ça, moi. C’est naturel chez moi et ça donne énormément de diversité de dans votre vie, de variétés, donc, ça vous rend heureux tout simplement. Donc, je vous recommande vraiment d’essayer d’avoir cette soif d’apprendre et d’apprendre des choses chaque jour.

Conseil 2 : soyez heureux. Ça, c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout pour nous les adultes. Je vous donne quelques tactiques dans mon livre 4 pilules pour une vie riche et sans stress. En tant qu’adultes, on a besoin de ces astuces et de ces outils, mais les enfants, chez eux, c’est naturel. J’ai une chose qui m’avait frappé. Je discutais avec une fille qui est avec Emma dans la même classe (elle a six ans) et elle m’expliquait que ses parents avaient divorcé et qu’ils n’étaient plus ensemble, etc. et ce que je voyais, c’est qu’elle se focalisait sur le positif ; elle était heureuse malgré tout alors que nous adultes, on a tendance à se concentrer sur le négatif. Je pense qu’on devrait essayer de plus copier les enfants en ce qui concerne ce sujet et de plus, par exemple, s’inspirer de la philosophie stoïque, c’est-à-dire se concentrer sur ce qu’on peut changer et pas sur ce qu’on ne peut pas changer. Donc, encore une fois, on peut s’inspirer des enfants en essayant d’être plus heureux en restant toujours positif et en se concentrant uniquement sur les choses qu’on peut changer.

Conseil 3 : n’ayez pas peur de faire des erreurs. Inutile que j’insiste trop sur ce troisième point ; j’en ai parlé en podcast, en vidéo et je ne cesse de vous le dire parce que c’est super important et je le vois au niveau de mes enfants. Emma, quand elle est dehors et qu’il y a une chose qu’elle n’arrive pas à bien faire, elle va quand même essayer, elle s’en moque de ne pas le faire correctement, elle va essayer, persister jusqu’à ce qu’elle réussisse à le faire parfaitement. Ça, c’est le propre des enfants ; ils ne cherchent pas à avoir peur de faire des erreurs, ils vont essayer, essayer, essayer jusqu’à ce qu’ils réussissent. Je le vois aussi dans l’apprentissage du français pour eux : quand ils font des erreurs, je les corrige mais discrètement et indirectement pour ne pas toujours les bloquer et ils s’en moquent. Si Emma fait une petite erreur, je vais la reprendre discrètement et elle va répéter et voilà. Ils n’ont pas peur de faire des erreurs et c’est pour ça qu’ils apprennent beaucoup plus vite que les adultes.

Voilà, les amis, j’espère que ces petits conseils vous aideront et que vous les appliquerez pour être plus heureux, moins stressés et pour mieux apprendre à parler le français. Avant de nous quitter, je voudrais remercier les un peu plus de 310 donateurs Patreon qui aident Français Authentique à développer sa mission. Vous pouvez en savoir plus dans le lien en-dessous. C’est un projet dans lequel les gens font une donation mensuelle ; ça commence à 1 dollar, ça peut être dans une autre monnaie, les gens peuvent arrêter quand ils veulent et ce soutien, ça m’aide à développer tout un tas de projets dont je vais reparler très bientôt.

Merci et à bientôt !