2,5 expressions françaises incontournables

2,5 expressions françaises incontournables

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! Merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo de Français Authentique et aujourd’hui, on va voir des expressions idiomatiques, des expressions qui sont utilisées au quotidien par des millions de francophones et que tu dois comprendre. Vraiment, si tu veux avoir un niveau de français te permettant de t’exprimer avec des francophones, tu dois absolument connaître ces deux expressions et demie. J’ai fait une petite plaisanterie dans le titre. 2,5 expressions, c’est quoi ? La moitié d’une expression ? C’est une petite plaisanterie.

En fait, il y a deux expressions et dans ces deux expressions, il y en a une qui a deux sens. Donc, c’est presque trois expressions, mais parmi ces trois expressions, il y en a une qui a en fait deux sens. C’était la petite plaisanterie, 2,5 expressions en français.

La première expression, elle est très très utilisée, c’est « tu l’as dit ». « Tu as », c’est le verbe « avoir » ; « tu l’as dit » : tu as dit cela. Et cette expression, « tu l’as dit », on l’utilise pour confirmer quelque chose, pour dire à quelqu’un : « Oui, en effet, je suis d’accord avec toi. » Par exemple, si je suis avec ma femme Céline et je dis : « Waouh, il fait froid aujourd’hui ! » Et elle, elle me répond : « Tu l’as dit ! » Si elle me répond : « Tu l’as dit ! », ça veut dire qu’elle confirme ce que j’ai dit, elle dit : « Tu as raison, c’est vrai, c’est clair, je suis d’accord avec toi. »

Si je dis, par exemple, notre ami Hamza, notre ami algérien de la famille Français Authentique que je salue au passage : « Hamza a beaucoup progressé en français. » Quelqu’un à côté de moi dit : « Tu l’as dit. » Si cette personne dit : « Tu l’as dit. », elle confirme cela, elle confirme « oui, c’est vrai, je confirme, je suis d’accord. Hamza a énormément progressé en français. » Donc, « tu l’as dit », tu peux l’entendre dans plein de cas différents et ça veut dire « je suis d’accord, je confirme, c’est vrai, c’est clair. » Il y a vraiment une idée de « je suis 100% d’accord avec toi ; tu l’as dit. »

Vous pouvez parfois rencontrer ou entendre,– quelque chose que je n’utilise pas, mais qu’on peut entendre en français : tu l’as dit, bouffi. « Bouffi », c’est quelqu’un qui a des grosses joues, qui est un peu gros, qui n’est pas très beau et quand on dit : « Tu l’as dit, bouffi ! », ça veut dire : « Tu l’as dit, je suis d’accord, je confirme. » Je le dis juste pour être complet, ça ne sert à rien de l’utiliser, mais, en tout cas, c’est bien de le comprendre. « Tu l’as dit, bouffi », ça veut dire « tu l’as dit », ça veut dire « je confirme, je suis d’accord, c’est clair, c’est vrai, tu as raison. »

Deuxième expression qu’on va décomposer en deux parce qu’elle a deux sens. C’est « c’est pas donné » « ce n’est pas donné ». Donner quelque chose à quelqu’un, c’est si je te donne une livre, je prends un livre, je le mets dans ta main et je dis : « Tiens, je te le donne. » Quand, on donne quelque chose, c’est gratuit. Je ne te dis pas que je te le vends, je te dis que je te le donne. Donc, si on dit « c’est donné », eh bien, ça veut dire : « je te l’ai donné, tu ne payes pas, c’est gratuit. » Par contre, si on dit : « Ce n’est pas donné » ou « c’est pas donné », là, ça veut dire : « Hum, c’est un peu cher ! » C’est comme ça qu’on utilise cette expression. C’est pas donné, ça veut dire « c’est cher, c’est un peu cher. »

Après les fêtes de fin d’année, on peut dire : « Hum, ce n’est pas donné d’organiser un repas de Noël. » Eh bien, ça veut dire : « C’est cher, ça coûte cher, ça revient cher, ça coûte de l’argent d’organiser un repas de Noël. » Ou, il peut y avoir deux personnes qui discutent ensemble et la première dit à l’autre : « Ouah, il est super, ton smartphone ! » Et la deuxième personne dit : « Hum, c’est vrai, il est bien mais il n’est pas donné. » Ça veut dire : « Il est cher. » En fait, l’origine de l’expression, c’est : « On ne me l’a pas donné dans la main gratuitement, il était cher. » C’est le premier sens. C’est pas donné, ça veut dire « c’est cher ».

Et le deuxième sens de « c’est pas donné » – c’est pour ça qu’on a 2,5 expressions dans cette vidéo. C’est quand on rajoute « ce n’est pas donné à tout le monde ». « Ce n’est pas donné » et « c’est pas donné », c’est pareil, c’est une contraction. Si on dit : « c’est pas donné à tout le monde. » (comme Emma dans l’introduction), eh bien ça veut dire que tout le monde n’a pas cette qualité, tout le monde n’a pas la capacité de faire ça. Comme exemple, on peut dire : « Il court 15 kilomètres chaque weekend. Ce n’est pas donné à tout le monde. » Ça veut dire : « Ce n’est pas quelque chose que tout le monde sait faire, ce n’est pas une chose que chaque personne est capable de faire, ce n’est pas quelque chose qu’on a donnée, ce n’est pas une capacité qu’on a donnée à tout le monde. » Donc, il y a l’idée ici de « c’est quelque chose d’assez spécial, que tout le monde ne peut pas faire ». Quand Emma et Tom en bas me font une superbe construction avec les jouets et qu’ils disent : « Ce n’est pas donné à tout le monde. », ça veut dire : « Tout le monde n’est pas capable de le faire. »

Un autre exemple : « J’ai lu plus de 50 livres en 2018. C’est pas donné à tout le monde. » En disant ça, on dit que tout le monde n’a pas la capacité de lire 50 livres par an ou tout le monde n’a pas l’envie de lire 50 livres par an. Mais en disant « ce n’est pas donné à tout le monde », on dit : « tout le monde ne le fait pas, tout le monde n’a pas cette capacité, tout le monde n’a pas cette compétence. » Donc, ce n’est pas donné à tout le monde.

Il faut vraiment retenir ces deux expressions et demie. La première, c’était « tu l’as dit » qu’on utilise pour confirmer ; la deuxième et demi, c’est « c’est pas donné » dans le sens « c’est cher, ça coûte cher » ou « c’est pas donné à tout le monde » dans le sens que c’est une qualité, une capacité que tout le monde n’a pas.

Voilà pour les deux expressions et demie de la semaine ; j’espère que ça vous a plu. Si c’est le cas, laissez un petit pouce en l’air, ça montre que vous aimez ces expressions, ces vidéos avec expressions idiomatiques. Je sais que ce sont des vidéos qui plaisent en général, donc, un petit pouce en l’air, ça me permet de confirmer ça. Abonne-toi de la chaîne si ce n’est pas fait ; on approche doucement mais sûrement des 500.000 abonnés, donc, j’attends que tu appuies sur la cloche ici puisque ceux qui n’appuient pas sur la cloche ne sont pas informés des nouvelles vidéos et il y en a une par semaine. Ça, c’est important et j’attends en commentaire, peut-être des expressions que tu aimerais que j’explique. On lit tous les commentaires, on a un fichier de suivi, donc, n’hésite pas à nous donner ton avis.

Merci d’avoir regardé la vidéo et à très bientôt pour plus de contenus en français authentique. Salut !