Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 16 avril)
Plus d'informations

15 expressions que les français utilisent tous les jours

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! Les expressions françaises, tu le sais, il en existe des centaines et des centaines. Certaines sont faciles à comprendre, sont très intuitives ; pour d’autres, il est presque impossible de deviner le sens si tu ne les connais pas. Les Français les utilisent tous les jours quand ils s’expriment à l’oral, il est donc vraiment important que tu en connaisses plein. Aujourd’hui, on va-t’en présenter 15 que tu pourras utiliser au quotidien comme les Français.

Avant de passer au contenu, je souhaitais t’informer du fait qu’il y avait deux liens à suivre dans la description. Le premier te permettra de télécharger la fiche PDF qui est liée à cet épisode. Elle est gratuite et elle te permettra de réviser les 15 expressions que je vais t’enseigner aujourd’hui.

Et le deuxième lien te présente l’académie, t’envoie sur la page d’attente de l’Académie Français Authentique. Les inscriptions sont fermées 90 % de l’année, la prochaine ouverture a lieu le 8 janvier. Tu peux d’ores et déjà regarder cette page, voir ce que l’académie fera pour toi en termes de contenu et en termes de discussion sur Zoom avec nos tuteurs, et tu peux t’inscrire à la liste d’attente pour ne pas manquer les prochaines inscriptions.

Alors aujourd’hui, on va découvrir un certain nombre d’expressions utiles. Quand on apprend une langue, tu le sais, les grands piliers sont la grammaire, le vocabulaire et la conjugaison. Tu as vraiment besoin, surtout au début, de maîtriser ces différents éléments mais, malheureusement, ça ne suffit pas, tu as besoin de connaître des expressions idiomatiques toutes faites. Aujourd’hui, on souhaitait se concentrer sur des expressions vraiment du quotidien, celles que tu risques vraiment de rencontrer si tu es en France, dans la rue, au restaurant, dans un bureau, n’importe où, vraiment des expressions très utilisées.

1. Combien de temps ça dure ?

On commence par une question : « Combien de temps ça dure ? » C’est une expression du quotidien qui est utilisée pour définir ou pour demander la durée de quelque chose. Combien de temps ça dure ? Quelle est la durée de quelque chose ? Combien de temps cette chose va prendre ? J’ai besoin de combien de temps pour cette chose ?

Par exemple : Combien de temps dure le film ? Si je pose cette question, ça veut dire que j’aimerais connaître la durée du film en heure. Est-ce que le film dure une heure, une heure trente, deux heures ? Combien de temps ça dure ? Une variante, c’est « combien de temps ça prend ? » Combien de temps ça prend pour aller au cinéma ?

2. Ça fait une éternité

Deuxième expression du quotidien : « ça fait une éternité ». C’est une façon familière de dire que quelque chose ne s’était pas produit depuis longtemps, que quelque chose n’était pas arrivé depuis longtemps.

Par exemple : Comment va ta sœur ? Ça fait une éternité que je ne l’ai pas vue, ça veut dire ça fait longtemps que je n’ai pas vu ta sœur.

3. On s’appelle ?

Troisième expression super utile : « on s’appelle ? » On l’utilise pour remettre une conversation à plus tard. Par exemple, on peut l’utiliser quand on n’a pas le temps de parler avec quelqu’un, on a envie de mettre fin à la conversation et on propose de reprendre la discussion plus tard. Donc, on dit « on s’appelle ? » Il y a bien sûr ici l’idée s’appeler au téléphone, donc on a tendance à utiliser ça pour dire : « OK, on n’a pas le temps de parler maintenant. Est-ce qu’on peut se téléphoner plus tard ? »

Par exemple, imagine, tu es avec quelqu’un mais tu dois partir, tu lui dis : « Écoute, je n’ai pas le temps de parler plus longtemps, mais on s’appelle ». Tu dis donc à cette personne que vous parlerez plus tard au téléphone.

4. Il faut que j’y aille

Quatrième expression super utilisée : « il faut que j’y aille ». Ça indique qu’on ne peut pas rester quelque part, qu’on doit partir. Il faut que j’y aille, ça veut dire je dois partir. Tu noteras ici qu’on utilise le subjonctif, mais c’est une expression qui est totalement figée. Il faut que j’y aille.

Par exemple, tu es avec quelqu’un, tu discutes et tu dis : « Il faut que j’y aille. Désolé, j’ai un rendez-vous ». Ça veut dire que je dois partir maintenant.

5. Je te l’avais dit

Cinquième expression du quotidien : « je te l’avais dit ». Ici, on indique à quelqu’un qu’on avait raison et on sous-entend qu’il avait tort. Donc, j’avais raison, tu avais tort, je te l’avais dit. Il y a une petite note de reproche quand on utilise cette expression. Ça peut être par exemple une maman ou un papa qui dit à son enfant « je te l’avais dit », parce qu’il l’avait prévenu de quelque chose, il avait raison, l’enfant n’a pas écouté, donc on fait un petit reproche.

Par exemple : Je t’avais bien dit de partir plus tôt ! Je savais que tu serais en retard. Donc ici, on lui dit : « Je t’avais prévenu. Je t’avais donné un conseil que tu n’as pas suivi, j’avais raison, tu avais tort et je te fais un petit reproche de ne pas m’avoir écouté ».

6. Comment ça ?

Sixième expression figée du quotidien : « comment ça ? » On l’utilise pour montrer qu’on n’a pas compris quelque chose ou qu’on a mal compris, on demande des précisions sur ce qui vient d’être dit. On l’utilise donc, soit pour demander à quelqu’un de répéter, soit pour demander plus d’informations.

Par exemple, tu es à une fête, tu cherches quelqu’un et on t’indique qu’il est parti. Et toi, tu dis : « Comment ça, il est parti ? » En disant ça, tu montres que tu n’as pas bien compris et tu demandes confirmation et tu demandes aussi plus d’informations, tu aimerais savoir pourquoi cette personne est déjà partie.

7. Prends ton temps

Septième expression du quotidien : « prends ton temps ». On l’utilise quand on attend quelque chose de quelqu’un et qu’on souhaite lui dire de ne pas se presser, de ne pas se stresser. Prends ton temps, ça veut dire OK, je t’attends, c’est vrai, mais je ne suis pas pressé, donc tu n’es pas obligé d’aller trop vite, termine ce que tu es en train de faire.

Tu peux par exemple utiliser dans un café, quand un serveur te dit « oui, oui, j’arrive, je vous apporte la carte » et si tu vois qu’il est très pressé et qu’il court partout, tu lui dis : « OK, merci. Prenez votre temps ». Prenez votre temps, prends ton temps, ça veut dire inutile de te dépêcher ou il est inutile de vous dépêcher.

8. T’en es où ?

Huitième expression du quotidien : « t’en es où ? » On l’utilise pour se renseigner sur l’état d’avancement de quelque chose. Si, par exemple, on veut savoir ce qui a été fait dans le cadre d’un projet, on demande : « Tu en es où ? » ou « T’en es où ? » pour savoir ce qui a été fait et ce qui reste à faire. Donc, ça peut concerner plein de choses, ça peut concerner l’avancée dans un projet, dans un dossier, l’avancée dans un livre ou dans une série. Il y a plein d’utilisations possibles pour savoir à quel endroit du projet, du livre, de la série, on se trouve.

Par exemple, quelqu’un peut te demander : « Au fait, t’en es où dans le livre que je t’ai prêté ? » Ça veut dire qu’est-ce que tu as lu ? Qu’est-ce qu’il te reste à lire ? Une réponse peut être « oh j’en suis à la moitié », par exemple. Ça veut dire j’ai lu la moitié du livre.

9. Me dis pas que…

Neuvième expression du quotidien : « me dis pas que… » sachant qu’on peut mettre le « ne » devant. Souvent, on l”enlève, le « ne », à l’oral. Ce serait « ne me dis pas que… » ou alors « me dis pas que… » On l’utilise pour exprimer qu’on a du mal à croire quelque chose, qu’on est très surpris. On veut presque vérifier qu’on ne se trompe pas. Et bien souvent, il y a une petite connotation négative. Ça veut dire qu’on confirme quelque chose parce qu’on est négativement surpris.

Par exemple, quelqu’un peut dire : « Me dis pas que t’es encore arrivé en retard au travail » ou « Ne me dis pas que tu es encore arrivé en retard au travail ». Que tu dises « ne me dis pas » ou « me dis pas que », ça veut dire la même chose et ça montre que tu es surpris. Tu demandes confirmation parce que, par exemple, cette personne est déjà arrivée cinq fois en retard au travail. Tu es négativement surpris de quelque chose et tu demandes confirmation.

10. On s’est mal compris

Dixième expression super utilisée : « on s’est mal compris ». On l’utilise pour reconnaître qu’il y a un malentendu. Une personne avait compris quelque chose et l’autre personne avait compris autre chose. C’est un malentendu. On dit qu’on s’est mal compris. En général, ce n’est pas trop grave et on l’utilise pour calmer une situation. Quand on sent qu’il y a un malentendu, que quelqu’un avait une attente, que l’autre personne avait une autre attente, eh bien on utilise le « on s’est mal compris » pour calmer la situation et pour éviter qu’on finisse par se disputer par exemple. « Pardon, je pensais qu’on avait rendez-vous à 9 heures. On s’est mal compris ». Le « on s’est mal compris » montre qu’il y a eu un malentendu.

11. Pas de quoi se plaindre

Onzième expression super utilisée : « pas de quoi se plaindre » ou « pas d’quoi s’plaindre ». On peut aussi, ici, remplacer le « se » par « me ». Je peux aussi dire « pas de quoi me plaindre ». Pas de quoi me plaindre ou pas de quoi se plaindre. Ça veut tout simplement dire tout va bien, je suis dans une bonne situation, la situation est tellement OK et stable que je n’ai pas besoin de me plaindre de choses négatives. C’est une bonne façon de répondre à la fameuse question « ça va ? » Si on me dit « ça va ? » je peux dire « pas de quoi me plaindre ». Ça veut dire oui, ça va, je vais bien, je n’ai pas d’événement ou d’élément négatif à reporter.

Une variante, peut-être « je ne suis pas à plaindre ». Mais tu comprends bien que, dans tous les cas, ça veut dire ça va. Tu peux par exemple dire : « J’ai beaucoup de travail en ce moment, mais ça va, je ne suis pas à plaindre ».

12. Avec plaisir

Douzième petite expression super utile : « avec plaisir ». On l’utilise pour exprimer le fait qu’on accepte quelque chose, on est d’accord et on le fait même de très bonne volonté, on prend du plaisir à accepter. C’est une façon polie et sympa de dire « oui ».

Par exemple : Je t’offre un verre ? Avec plaisir ! Avec plaisir veut dire « oui, merci, volontiers ».

13. Mine de rien

Treizième expression super utilisée : « mine de rien ». On l’utilise pour dire étonnamment, de façon un peu étonnante, on exprime le fait qu’on ne s’attendait pas à quelque chose, on ne s’était pas rendu compte de cette chose.

Par exemple : Mine de rien, ça fait déjà un an que je travaille dans cette entreprise. Ça montre «  waouh, je ne me suis pas rendu compte du temps qui passait, et maintenant que j’y pense, je suis un peu étonné ».

14. … de quoi ?

Quatorzièmement, elle est un peu familière, celle-là, c’est : « de quoi », sous forme de question. On l’utilise quand on n’a pas entendu quelque chose. On demande à notre interlocuteur de répéter. Encore une fois, c’est un peu familier de dire « de quoi ? » Il vaut mieux dire « pardon ? » ou « comment ? » Mais, notamment, les enfants ont tendance à dire « de quoi ? » ou « quoi ? »

Par exemple, tu discutes avec quelqu’un, et à un moment, tu n’as pas compris, tu dis : « De quoi ? Qu’est-ce que tu viens de dire ? » C’est une façon de lui demander de répéter.

15. Pareil

Et enfin, quinzièmement, là c’est un mot seulement mais c’est très utilisé, c’est : « pareil ». Pareil, c’est une façon aussi légèrement familière de dire « moi aussi ». On peut l’utiliser pour dire qu’on est du même avis ou qu’on est d’accord avec quelqu’un.

Par exemple, si quelqu’un te dit « j’ai vraiment hâte de partir en vacances », tu peux répondre « pareil » pour dire « moi aussi, je suis d’accord avec toi, je ressens la même chose ».

Récapitulatif sur les expressions que les français utilisent tous les jours

Voilà. J’espère que tout ça, ça t’a aidé. On va te faire un petit récapitulatif qu’on va t’afficher à l’écran pour que tu redécouvres ces 15 expressions super utiles. On a donc vu : « Combien de temps ça dure ? Combien de temps ça prend ? », « ça fait une éternité ». On a également découvert « on s’appelle ? », « il faut que j’y aille » ou « faut que j’y aille », « je te l’avais dit », « comment ça », « prends ton temps » ou « prenez votre temps », « t’en es où », « ne me dis pas que » ou « me dis pas que », « on s’est mal compris », « je ne suis pas à plaindre » ou « pas de quoi me plaindre », « avec plaisir », « mine de rien », « de quoi ? » ou encore « pareil ».

Toutes ces expressions sont utilisées au quotidien. Pour la plupart, elles sont légèrement familières, aucune n’est grossière, et tu les rencontreras forcément si tu es en contact avec des francophones.

N’oublie pas d’aller télécharger ta fiche PDF gratuite, tu as un lien dans la description de cette vidéo. Et le deuxième lien, te permettra tout simplement de découvrir ce que l’Académie Français Authentique peut faire pour toi. Tu pourras rejoindre la liste d’attente, les prochaines inscriptions ouvrent le 8 janvier. Donc, ça approche et je ne voudrais pas que tu manques ces inscriptions, elles sont fermées 90 % de l’année.

Si tu as aimé cette vidéo, fais-le savoir avec un petit pouce en l’air. N’oublie pas de la partager avec tes amis qui étudient le français. Tu peux nous dire en commentaire laquelle de ces expressions te semblent la plus utile, laquelle tu as envie d’utiliser au plus vite, tu peux même l’employer dans un petit exemple, on lit tous les commentaires. Et bien sûr, si ce n’est pas fait, tu peux t’inscrire à la chaîne YouTube de Français Authentique en activant les notifications pour ne manquer aucun de nos contenus. On publie une à deux vidéos par semaine sur cette chaîne et on te prépare pas mal de surprises qui arriveront le mois prochain.

Merci de ta confiance. Je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !