Viens parler avec les tuteurs de l'académie Français Authentique (fermeture le 12 juillet)
Plus d'informations

12 verbes courants que les Français utilisent tout le temps

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! Dans la vidéo d’aujourd’hui, nous allons étudier 12 verbes que les Français utilisent tout le temps. Nous avons aussi ajouté un intrus qui est peu utilisé. Tu sais ce qu’il veut dire ?

Salut et merci de me rejoindre pour cette nouvelle vidéo. Tu l’as compris, aujourd’hui, nous allons étudier du vocabulaire ensemble.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je te rappelle que, comme très souvent, tu peux télécharger ta fiche PDF gratuite. C’est le premier lien dans la description et ça va reprendre tous les verbes qu’on va voir ensemble aujourd’hui avec leurs différents sens. Donc ce sera un super outil de révision pour toi. Je t’invite dès à présent à télécharger cette fiche dans la description.

Nous avons choisi de t’expliquer le sens de 12 verbes qui finissent par « oir » et qui sont très utilisés en français. On les utilise tout le temps, notamment à l’oral. Et je pense que tu en connais la majorité, mais on va essayer de voir à des utilisations différentes et on va essayer de renforcer ton apprentissage. L’idée, c’est de te présenter les différents sens de ces verbes et de te fournir quelques exemples d’utilisation.

Bien sûr, ce n’est pas exhaustif. Certains verbes ont trois, quatre, cinq significations et nous n’en avons choisi que deux, trois, maximum. Nous avons ajouté un treizième verbe, un intrus. Il s’agit d’un verbe en « oir », lui aussi. Mais ce verbe-là, il est très peu utilisé. On voulait juste savoir si tu connaissais le sens de ce verbe. Voici donc une liste de 13 verbes qui te seront très utiles si tu veux parler comme un Français.

On commence par le verbe « boire ». Boire, c’est l’action d’absorber un liquide. J’ai ma gourde à côté de moi. Là, je bois.

Par exemple : Il boit trop de boissons sucrées.

Le deuxième sens de « boire », c’est absorber des boissons alcoolisées en excès.

Par exemple : Il boit trop, ce soir. Il ne pourra pas conduire.

Deuxième verbe en « oir » super utilisé : le verbe « croire ». Croire, ça veut dire être convaincu de quelque chose, penser que quelque chose est vrai.

Par exemple : Ils sont fous de croire que ce que dit le président est vrai.

Deuxième exemple, croire quelqu’un, ça veut dire se fier à lui, prendre sa parole pour vrai.

Par exemple : Je crois ce que me disent mes parents.

Le troisième sens de « croire », c’est avoir une opinion ou encore avoir un jugement sur quelque chose ou quelqu’un.

Par exemple : Je crois qu’elle est fière de moi.

Troisième verbe : le verbe « savoir ».

Savoir, c’est avoir appris quelque chose, le maîtriser. On le connaît et on peut donc le répéter.

Par exemple : Grâce à la vidéo de Français Authentique que je retrouve ici dans le « i » comme info, je sais conjuguer tous les verbes au présent en français.

Savoir, ça veut aussi dire être conscient de quelque chose, être au courant de quelque chose, on le tient comme vrai.

Par exemple : Il savait qu’elle avait l’intention de faire un tour du monde.

Troisième sens, qui est un peu proche du premier, c’est avoir la capacité d’utiliser une chose qu’on a apprise.

Par exemple : Ma fille Emma sait parfaitement nager la brasse.

Quatrième verbe incontournable en « oir » : le verbe « pouvoir ».

Le premier sens, c’est tout simplement avoir la capacité ou la possibilité de faire quelque chose.

Par exemple : Ma fille Emma peut aussi très bien nager le crawl et le papillon.

Le deuxième sens, c’est avoir la permission de faire quelque chose, on a le droit de le faire.

Par exemple : Tu peux sortir tout seul dans le quartier.

Troisième sens, on utilise parfois « il peut » pour dire « peut-être ».

Par exemple : Il peut y avoir des taches sur mon canapé. Ça veut dire il y a peut-être des taches sur mon canapé.

Cinquième verbe à connaître : le verbe « vouloir ».

Le premier sens, c’est avoir l’intention ou la volonté de faire quelque chose.

Par exemple : Je veux continuer d’apprendre le français.

Le deuxième sens, c’est « désirer », « souhaiter quelque chose ».

Par exemple : Je veux vraiment lire ce livre.

Le troisième sens, c’est « exiger ». C’est ici une question d’autorité.

Par exemple, une maman peut dire à son fils : « Je veux que tu manges tes légumes ». Ici, on sent que c’est un ordre.

Sixièmement : devoir.

Le premier sens, c’est être obligé de faire quelque chose. Ça peut être pour des raisons morales ou pour éviter des conséquences négatives.

Par exemple : Tu dois te brosser les dents tous les jours ou encore tu dois aider les membres de ta famille.

Devoir, ça peut aussi vouloir dire avoir une dette, ça veut dire que quelqu’un nous a prêté de l’argent et qu’il faut qu’on lui rende.

Par exemple : Je dois 20 € à mon frère. Il me les avait prêtés quand j’avais oublié ma carte bancaire.

Troisième sens de « devoir », c’est être inévitable, on est sûr que quelque chose va arriver.

Par exemple : Ils devront divorcer. On sent ici que c’est quelque chose d’inévitable, ça va arriver.

Septième verbe : le verbe « falloir ». Et ici, il faut faire attention parce que c’est ce qu’on appelle un verbe impersonnel, c’est-à-dire qu’on ne le conjugue qu’à la troisième personne du singulier. On dira au présent « il faut » ; à l’imparfait, « il fallait » ; au futur, « il faudra » ; au conditionnel, « il faudrait », mais on ne dit jamais « je faux » ou « tu fallais » ou « nous faudrons »  ou « vous faudrez ». Ça ne se conjugue qu’avec « il ».

Le premier sens, on utilise beaucoup « falloir » pour dire qu’il est nécessaire de faire quelque chose même si on n’a pas vraiment envie.

Par exemple : Les enfants, il faut ranger votre chambre avant que vos amis arrivent.

Le deuxième sens de « falloir », c’est être l’objet d’un besoin.

Par exemple : Il lui faudrait quelqu’un pour l’aider à faire ses devoirs. Donc on sent qu’il y a un besoin, ici.

Le troisième sens, c’est la notion de manquer quelque chose ou quelqu’un.

Par exemple : Il s’en est fallu de peu pour qu’ils ne se rencontrent pas.

Huitième verbe super important en « oir » : le verbe « voir ».

Premier sens, c’est tout simplement d’utiliser l’organe de la vue. On voit avec ses yeux.

Par exemple : Grâce à mes lunettes, je peux voir ce que le professeur a écrit au tableau.

Attention à ne pas confondre le verbe « voir », qui a une connotation plutôt passive, c’est-à-dire que les images arrivent à nos yeux, elles arrivent à notre vue sans qu’on cherche spécialement à les découvrir, et il ne faut pas confondre ça avec « regarder », qui est un processus actif, c’est-à-dire je cherche à voir. Et il y a la même distinction entre « entendre » et « écouter ». Écouter, c’est très actif ; entendre, c’est plutôt passif.

Le deuxième sens de « voir », c’est imaginer quelque chose, avoir l’image de quelqu’un ou de quelque chose en tête.

Par exemple : Ma prochaine voiture, je la vois noire.

Troisième sens, qui est complètement différent, c’est rendre visite à quelqu’un, rencontrer quelqu’un.

Par exemple : Dans une semaine, je verrai mes parents.

Tu vois, on essaie d’avancer en te donnant beaucoup de détails, donc reste bien concentré. Tu peux aussi regarder cette vidéo en plusieurs fois, mais on voulait vraiment te donner du vocabulaire très utile.

Le neuvième verbe, c’est le verbe « concevoir ».

Le premier sens de « concevoir », c’est former un enfant, être ou devenir enceinte.

Par exemple : J’ai conçu mon bébé avec l’homme de ma vie.

Le deuxième sens, c’est avoir une idée claire et agir pour la mettre en œuvre, pour la mettre en pratique.

Par exemple : Il a conçu sa maison avec des matériaux écologiques.

Le troisième sens, c’est comprendre quelque chose, l’admettre, le saisir par la pensée.

Par exemple : Je conçois que mes mots aient pu te blesser.

Dixièmement : s’asseoir. S’asseoir, ça veut dire se mettre sur un siège. C’est ce que j’ai fait pour enregistrer cette vidéo.

Par exemple : Je m’assois souvent sur un banc dans la rue pour regarder les gens passer ou encore à l’impératif « assieds-toi, ne reste pas debout ».

On peut l’utiliser sans le « s » apostrophe, sans la forme pronominale, on dira dans ce cas que c’est « asseoir » et ça veut dire mettre quelqu’un dans un siège.

Par exemple : J’assois mon bébé dans une chaise haute pour qu’il puisse prendre son repas.

Asseoir veut aussi dire mettre sur une base solide, stabiliser.

Par exemple : Mon patron assoit son autorité pendant la réunion.

Onzièmement : le verbe « recevoir ».

Le premier sens, c’est être remis en possession de quelque chose.

Par exemple : Pendant les vacances, j’ai reçu plusieurs cartes postales de mes amis.

Deuxième sens : être le destinataire d’un conseil ou d’une communication.

Par exemple : Nous avons reçu beaucoup de félicitations après notre mariage.

Le troisième sens, c’est accueillir quelqu’un chez soi.

Par exemple : Ce soir, je reçois toute ma famille pour un grand repas.

Douzième verbe incontournable à connaître : le verbe « valoir ».

Le premier sens, c’est correspondre à une valeur.

Par exemple : Cette robe vaut 50 €, c’est sa valeur.

Le deuxième sens, c’est de dire que quelque chose est équivalent à une autre. Ces deux choses sont égales en valeur. Ma sœur dit toujours que trois petits bonbons valent une sucette, mais je ne suis pas d’accord.

Troisième sens très important : présenter un intérêt qui justifie un effort.

Par exemple : Je suis content de ma dernière vidéo. Ça valait le coup de travailler dur.

Donc voilà, tu connais maintenant 12 verbes « oir » incontournables avec leurs différents sens et je t’avais promis un treizième verbe un peu bonus, un intrus, et tu vas immédiatement savoir si tu connais son sens. Il s’agit du verbe « choir ». Est-ce que tu sais ce que veut dire « choir » ?

Il y a deux sens. Le premier sens le plus général veut dire « tomber ».

Par exemple : Il choit de sa chaise quand il est mal assis.

Le deuxième sens est un peu plus familier et il veut dire « abandonner ».

Par exemple : Il nous a laissés choir après tout ce qu’il nous avait promis.

Tu me diras en commentaire si tu connaissais le sens de ce verbe « choir ».

Tu remarqueras que la majorité de ces verbes s’écrivent sans « e » à la fin, on écrit « oir ». Il y a deux exceptions, ce sont les verbes « boire » et « croire ». Je t’invite à voir ou revoir la vidéo que nous avons enregistrée qui s’appelle « Les secrets pour bien conjuguer au présent » afin de réussir à conjuguer tous ces verbes en « oir » et tous les autres verbes de la langue française.

Mais les verbes en « oir » font partie du troisième groupe et il y a différentes méthodes, différentes règles pour bien les conjuguer. On ne conjugue pas le verbe « vouloir », par exemple, comme on conjugue le verbe « voir ». Ils ont une conjugaison différente même si on ne parle que du présent.

J’espère que cette vidéo t’a aidé. Si c’est le cas, fais-le savoir en laissant un petit J’aime et en la partageant avec tes amis. N’oublie pas de télécharger ta fiche PDF. Elle reprend l’ensemble des choses que nous avons vues ensemble aujourd’hui. Dis-moi en commentaire, n’oublie pas, si tu connaissais le sens du verbe « choir », le treizième verbe bonus qu’on a ajouté pour toi. N’oublie pas bien sûr de t’abonner à la chaîne You Tube de Français Authentique en activant les notifications pour ne rien manquer.

Merci de m’avoir suivi et je te dis à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !