10 expressions françaises avec de la nourriture

10 expressions françaises avec de la nourriture

Abonne-toi à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo : clique ici.

Télécharge le fichier MP3 ici.
Télécharge le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut ! En France, ce n’est pas un secret, on adore manger. On aime tellement la bonne nourriture que ça s’entend dans notre façon de parler. Aujourd’hui, on va voir 10 expressions en rapport avec la nourriture.

Salut ! Avant de commencer, je t’invite à jeter un œil dans la description. Il y a un premier lien dans lequel tu peux suivre le quiz lié à cette vidéo, qui te permettra de te tester et de déterminer si oui ou non tu as bien saisi tout ce qu’on a étudié ensemble aujourd’hui. Donc, tu peux ouvrir déjà le premier lien pour trouver le quiz.

Parlons maintenant d’expressions françaises. Il y a dans la langue française énormément d’expressions dans lesquelles on retrouve des sujets liés à la nourriture, à des aliments, à des fruits, des légumes, etc. Tu as pu en découvrir un certain nombre déjà dans le podcast de Français Authentique. Et aujourd’hui, on va en découvrir d’autres. Donc, on a fait pour cette vidéo une sélection de 10 expressions qui contiennent des termes liés à la nourriture et qui sont utilisés dans le langage courant en français.

Attention, comme d’habitude, à la façon que tu as de les utiliser, ne les utilise pas dans un cadre soutenu, elles sont plutôt du langage courant. Et si tu hésites, si tu ne sais pas quel type d’expression, quel type de français utiliser en fonction de la situation, je t’invite à revoir notre vidéo « Quel registre de langue utilisé ? » où tu découvriras quand utiliser le langage soutenu, le langage courant, le langage familier. Aujourd’hui, on voit des expressions plutôt courantes.

Première expression : « Avoir un cœur d’artichaut ». L’artichaut, c’est un légume et on utilise cette expression « avoir un cœur d’artichaut » pour décrire une personne qui tombe facilement amoureux. Parfois, c’est utilisé d’une façon un petit peu, comment dire, pour se moquer, en tout cas pour rire de quelqu’un qui est très romantique et qui est très accès vers l’amour. On dit que ce genre de personne a un cœur d’artichaut.

Par exemple, tu peux entendre : « Ils se sont fiancés au bout de deux mois, ils se sont bien trouvés, ils ont un cœur d’artichaut ». Un autre exemple, ce serait de dire : « Ne t’inquiète pas, elle retrouvera un nouveau petit ami. Elle a un cœur d’artichaut ». Donc, tu vois qu’ici on décrit une personne soit très romantique, soit qui tombe amoureux facilement, « avoir un cœur d’artichaut ».

Deuxième expression : « Être une bonne poire ». La poire, c’est un fruit délicieux qu’on consomme beaucoup en Europe. On pourrait penser, quand on entend « être une bonne poire », que l’expression est positive, qu’on fait un compliment à quelqu’un. En fait, ce n’est pas le cas, ici « bonne » ne donne pas un aspect positif à l’expression. On utilise « être une bonne poire » pour décrire une personne naïve, crédule, qui croit tout ce qu’on lui dit. On peut aussi l’utiliser pour parler d’une personne qui se laisse diriger par les autres, qui ne réfléchit pas par elle-même et qui suit tout ce que lui disent les autres.

Par exemple : Ses collègues n’arrêtent pas de l’utiliser, de lui donner tous le boulot, parce que c’est une bonne poire. Ici, on utilise le fait que ce soit une personne naïve et qui se laisse diriger pour lui donner tout le travail. Un autre exemple serait quelqu’un qui dit : « Parfois, j’ai l’impression d’être la bonne poire du groupe ».

Troisième expression qui contient des termes liés à la nourriture : « Mi-figue, mi-raisin ». La figue et le raisin, ce sont tous les deux des fruits. Cette expression est utilisée quand on n’est ni satisfait ni insatisfait d’une situation, quand on juge que quelque chose n’est ni bon ni mauvais, c’est moyen, c’est entre les deux. On dit alors que c’est « mi-figue, mi-raisin ».

Par exemple : « Je suis allé au cinéma hier soir, le film que j’ai vu était mi-figue, mi-raisin », il était ni bon ni mauvais. On ne peut pas dire « je l’ai aimé », on ne peut pas dire « je ne l’ai pas aimé », c’était moyen.

Un autre exemple : Je ne sais pas quel vêtement prendre pour mes vacances, la météo en ce moment est « mi-figue, mi-raisin ». Encore une fois, tantôt il fait beau, tantôt il ne fait pas beau. Donc, comme il n’y a pas de tendance, je ne sais pas comment m’habiller.

Quatrième expression dans laquelle on parle de nourriture : « Chanter comme une casserole ». La casserole, ce n’est pas de la nourriture, c’est un ustensile, un outil qu’on utilise pour faire chauffer des aliments, mais c’est donc indirectement lié à la nourriture. Quand on dit que quelqu’un chante comme une casserole, cette personne chante très très mal. On dit aussi qu’elle chante faux, elle n’a pas la bonne intonation, le bon rythme. Quelqu’un qui chanterait La Marseillaise en chantant « Allons enfants de la Patrie », on dirait que cette personne chante comme une casserole.

Par exemple, imagine qu’un ami t’invite à une soirée karaoké dans laquelle tu dois chanter. Tu lui dis : « Non, merci. Je chante vraiment comme une casserole ». Il comprend que du coup tu ne sais pas chanter et que tu chantes faux. Tu peux avoir quelqu’un qui se plaint du fait que son frère chante comme une casserole quand il est sous la douche. Donc lui, il est dans sa chambre et il entend son frère chanter sous la douche. Et comme son frère chante faux, il dit : « Mon frère chante comme une casserole ».

Cinquième expression : « C’est fort de café ». Le café, c’est évidemment une boisson noire qu’on utilise pour se redonner de l’énergie et qui est beaucoup consommée au petit déjeuner et au bureau, en France. Donc ça, c’est le café. Quand on dit que quelque chose est fort de café, on dit c’est exagéré, c’est excessif.

Par exemple : « Mon collègue a encore une fois annulé une réunion à la dernière minute. C’est fort de café. » Ça veut dire qu’il exagère, c’est abusé. Ou encore : « Je ne peux pas demander à mon père de venir me chercher en voiture encore une fois, il est déjà venu toute la semaine. » Ce serait vraiment fort de café. Ça voudrait dire que ce serait exagéré de lui demander de venir encore une fois me chercher en voiture.

Sixième expression : « Mettre du beurre dans les épinards ». Les épinards, c’est en fait un légume vert que les enfants souvent n’aiment pas manger et qui ont été rendus célèbres par Popeye qui mange des épinards pour devenir fort. Le beurre, c’est ce qu’on utilise souvent au petit déjeuner, on met du beurre pour faire des tartines. Donc, on a cette expression qui est « mettre du beurre dans les épinards », ça veut dire améliorer ses conditions de vie, gagner un peu plus d’argent.

Par exemple, quelqu’un peut dire : « Mon augmentation de salaire va mettre du beurre dans les épinards ». Ça veut dire qu’elle vivra un peu mieux puisqu’elle gagne un peu plus d’argent finalement. Une personne peut dire : « Quand j’étais étudiant, je travaillais dans un café pour mettre du beurre dans les épinards ». Encore une fois, c’était pour faire en sorte d’avoir une situation financière un peu plus confortable.

Septièmement : « La moutarde me monte au nez ». Le nez, c’est cette partie du corps qu’on utilise pour sentir et la moutarde, c’est un condiment, c’est une chose qu’on rajoute dans les aliments et c’est quelque chose qui pique. Quand on inspire en ayant mangé de la moutarde, on peut avoir des larmes et ça nous monte vraiment au nez au sens propre. Ce n’est pas comme ça qu’on l’utilise dans le français courant. Quand on dit que la moutarde me monte au nez, ça veut dire « je m’énerve ». Il y a l’idée que je commence juste à m’énerver ou je suis progressivement entrain de m’agacer. Je suis même peut-être sur le point de me mettre en colère.

Par exemple, tu peux entendre : « J’ai vu la moutarde monter au nez de mon chef ce matin quand il a vu que j’arrivais en retard ». Donc, on a vu qu’il était en train de s’énerver et qu’il était sur le point de se mettre en colère.

Deuxième exemple : « Mon fils ne range jamais ses affaires, la moutarde me monte au nez ». Ça veut dire que je commence à m’énerver, à m’agacer, du fait que mon fils ne range jamais ses affaires, et je vais peut-être même finir par me mettre en colère.

Huitième expression : « Aux petits oignons ». L’oignon, c’est un légume qui fait pleurer quand tu l’épluches. Et on a vu dans les erreurs de prononciation courante hein, la vidéo qu’on a faite sur le sujet, sur les erreurs de prononciation qu’on prononçait bien « ognon » et pas « ouagnon ». Tu peux aller retrouver cette vidéo si tu veux découvrir quelques pièges de la langue française en termes de prononciation. Quand on dit que quelque chose a été fait aux petits oignons, ça veut dire qu’il a été fait ou préparé avec beaucoup de soins, avec beaucoup de précision.

Par exemple : « Pour l’anniversaire de ma mère, je vais lui préparer une soirée aux petits oignons. » Ça veut dire je vais faire plein d’efforts pour que la soirée lui plaise. Je vais apporter de la précision pour que ce soit réussi.

Au travail, tu peux avoir un chef qui dit : « Je suis très satisfait du rapport que j’ai reçu. Il a vraiment été fait aux petits oignons ».

Neuvième expression : « Tourner au vinaigre ». Le vinaigre, c’est un condiment acide, donc on le rajoute aussi pour faire des vinaigrettes par exemple avec la salade, c’est le vinaigre. Quand on dit que quelque chose tourne au vinaigre, ça veut dire au sens propre ça tourne vers l’acidité. Quand on le mange, on grimace. Quand on le boit, on grimace un petit peu. Au sens figuré, ça veut dire que la situation se détériore. On est en train d’aller vers une dispute, la situation est en train de mal tourner et de se compliquer.

Par exemple, imagine il y a deux amis qui ne s’entendent pas beaucoup, tu peux dire : « Ça fait longtemps qu’ils ne se sont pas vus, j’ai vraiment peur que ça tourne au vinaigre ». Là, tu crains une dispute entre ces deux amis ou entre tes deux amis. Ou encore : « S’il m’avait expliqué la situation clairement et calmement, ça ne serait pas tourné au vinaigre ».

Dixième expression : « Pour des prunes ». La prune, c’est un fruit. Il en existe différentes sortes. C’est une famille de fruits qu’on aime manger, des fruits sucrés avec un noyau. Ça, c’est une prune. Et quand on dit qu’on fait quelque chose pour des prunes, ça veut dire qu’on le fait pour rien, c’était inutile, on l’a fait en vain, ou alors, on le fait sans avoir aucune contrepartie, sans aucun retour, on l’a fait pour rien, on l’a fait pour des prunes.

Par exemple, tu peux te plaindre, si une réunion est annulée, d’avoir travaillé pour des prunes. Tu as préparé la réunion, tu l’as fait pour rien puisque la réunion n’a pas lieu. Eh bien tu dis : « J’ai travaillé pour des prunes ». Quelqu’un peut également te recommander lors de l’entretien d’aborder le salaire, te dire : « Parle bien du salaire, tu ne vas quand même pas travailler pour des prunes ». Ça voudrait dire : tu ne vas pas travailler pour rien.

Voilà pour les 10 expressions en rapport avec la nourriture. C’est un peu dense, donc je te recommande peut-être de revoir la vidéo plusieurs fois et surtout d’aller faire le quiz qui est dans la description.

Mais avant ça, je vais te résumer un peu l’ensemble.

On a vu « avoir un cœur d’artichaut », qui veut dire tomber facilement amoureux.

On a vu « être une bonne poire », qui veut dire croire en tout, être naïf.

« Mi-figue, mi-raisin », ça permet de décrire quelque chose qui n’est ni bon ni mauvais.

« Chanter comme une casserole », et je l’ai fait dans cette vidéo, qui veut dire chanter faux, mal chanter.

« C’est fort de café », qui veut dire c’est exagéré.

« Mettre du beurre dans les épinards », qui veut dire améliorer ses conditions de vie par une augmentation de ses revenus.

« La moutarde me monte au nez », ça veut dire je commence à m’énerver et je vais me mettre en colère.

« Aux petits oignons », ça veut dire fait avec soin, préparé avec précision.

« Tourner au vinaigre », ça veut dire mal tourner, évoluer vers une situation de dispute.

Et « pour des prunes » qui veut dire pour rien.

J’espère que ça t’a plu. Si c’est le cas, n’hésite pas à nous le faire savoir avec un petit pouce en l’air. Dis-nous en commentaire s’il y a des expressions que tu connaissais, tu peux nous mettre un chiffre. Je connaissais cinq expressions sur les 10 par exemple. Et bien sûr, n’oublie pas de t’abonner à la chaîne You Tube de Français Authentique pour ne manquer aucun contenu. Active les notifications pour être informé chaque lundi de l’arrivée d’une nouvelle vidéo.

Merci de ta confiance et à très bientôt pour du nouveau contenu en français authentique. Salut !